Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder
Log on
You are a donor
Log on
You are a project leader
Log on
Solidarité Ukraine : quatre mois d'action au plus près des populations vulnérables

Solidarité Ukraine : quatre mois d'action au plus près des populations vulnérables

Solidarité Ukraine| 25 Mai.2022

Grace à l’appel à dons Solidarité Ukraine lancé le 28 février dernier, près de 15 millions d’euros ont été collectés pour venir en aide aux populations touchées par le conflit. Comment agit la Fondation de France et quels axes d’intervention sont privilégiés ? Le point sur l’action engagée.

Femmes, enfants, personnes âgées ou handicapées… plus de treize millions de personnes vivant en Ukraine ont dû quitter leur foyer et parfois leur pays afin d’échapper aux attaques militaires russes. Pour leur venir en aide, un formidable élan de solidarité s’est manifesté via l’appel à générosité Solidarité Ukraine initié par la Fondation de France.

Conformément à ses principes d’intervention en cas d’urgence, la Fondation de France a rapidement constitué un comité d’experts bénévoles*, chargé de définir les axes d’intervention et sélectionner les actions à soutenir. Un travail d’évaluation et d’orientation a été effectué en collaboration avec les fondations abritées et plusieurs acteurs de la philanthropie européenne. Trois visites de terrain ont été organisées en Pologne, Roumanie et en Moldavie par des équipes de la Fondation de France afin d’identifier les besoins prioritaires et rencontrer les acteurs locaux de la solidarité.

Répondre à l’urgence

Deux priorités d’action ont été définies. La première  : répondre aux besoins de première nécessité (alimentation, vêtements, produits d’hygiène, solutions de transport) pour permettre l’accueil des personnes déplacées ou réfugiées, sur les zones de transit et dans les pays limitrophes. Pour assurer cet accompagnement d’urgence, la Fondation de France a choisi d’apporter son soutien à des associations nationales présentes sur le terrain ou de petites associations locales. Par exemple, l’association polonaise Domus Orientalis, qui agit en faveur des migrants et des victimes de guerre, assure quotidiennement des allers retours en Ukraine pour acheminer de l’aide médicale, de la nourriture et permettre la sortie des personnes fuyant les conflits. Grâce à trois minibus et 4 véhicules, elle évacue près de 400 personnes par semaine. Six points-relais ont été mis en place en Ukraine pour organiser le transit. Ailleurs, en Moldavie, la Fondation de France est également mobilisée aux côtés de Charity Center For Refugees, une association spécialisée dans l’aide aux réfugiés. Avec une attention particulière portée aux plus vulnérables, comme les personnes âgées, handicapées, les malades, les orphelins, ou les populations roms, celle-ci assure l’accueil des personnes et la distribution de denrées alimentaires. Elle apporte aussi un soutien aux différents centres d’accueil (fournitures d’équipements, conseils juridiques, aide à la recherche d’emploi) ainsi qu’aux acteurs associatifs. 

Afin d’amplifier l’impact de leur soutien aux ONG qui œuvrent pour l’accueil et l’insertion des réfugiés d’Ukraine en Moldavie, un partenariat a été noué entre la Fondation de France et l’Agence française de développement, qui contribuent respectivement au projet à hauteur de 600 000 euros et 2 millions d’euros. Cette initiative repose sur une volonté : avancer main dans la main avec les ONG Solidarités International, Médecins du Monde, Humanité et Inclusion et les associations moldaves mobilisées sur le terrain en faveur des réfugiés, en particulier des femmes et des enfants : accès aux soins, au système scolaire, aux garderies, à l’emploi… Avec un objectif à long terme : aider la société moldave à se préparer à de nouvelles crises, notamment migratoires.

En plus de ce travail de mise à l’abri, de réels appuis en soutien psychologique sont nécessaires pour répondre aux situations de traumatismes qui affectent les populations. Cette aide psycho-sociale est par exemple assurée par la Fondation Gorenie qui créé des centres de ressources pour les personnes déplacées où sont organisées des thérapies de groupes pour enfants et pour les femmes. Autre initiative à la frontière Pologne-Ukraine, celle de deux organismes travaillant en binôme, IHIF et Humacoop-Amel. Leur action : proposer des soins d’urgence et du soutien psychologique aux personnes déplacées ou en exil et former les personnels médicaux ukrainiens et polonais au travail d’accompagnement et à la supervision des personnels impliqués.

Dans la tente-refectoire de la zone de transit bénévoles et réfugiés se cotoient pour manger et se mettre à l'abri du vent.Dans la tente-refectoire de la zone de transit bénévoles et réfugiés se cotoient pour manger et se mettre à l'abri du vent.

Protéger les droits des plus vulnérables

Second axe d’intervention de la Fondation de France :  contribuer à la défense des droits humains, particulièrement menacés en temps de guerre. Pour protéger les femmes, les enfants et les orphelins notamment des trafics d’êtres humains, plusieurs soutiens ont été accordés à des organismes tels que ADC Memorial qui agit pour sécuriser les parcours des personnes à toutes les étapes : en assurant un contrôle des lieux de transit, en sensibilisant les différents acteurs de l’accueil et en formant les intéressés à la vigilance sur leur sécurité personnelle. Mobilisée aussi sur cette thématique, l’association Magnolia agit en particulier pour la protection de l’enfance en cherchant à recenser, retrouver et protéger les enfants ukrainiens disparus. Elle gère pour cela un centre d’appel européen et mène des opérations de sensibilisation sur ce sujet. Magnolia fournit aussi une assistance psychologique et juridique aux proches des enfants disparus et travaille en lien avec la police des mineurs et les ONG.

Charles camoin La Croisée des chemins à Ramatuelle vers 1957
 L'opération Solidarité Ukraine permet de protéger les plus vulnérables des réfugiés ukrainiens, notamment les femmes et leurs enfants.
© Paul Lemaire / AFP

 

La Fondation de France accorde également une importance à la question du libre accès à l’information. Elle est ainsi engagée aux côtés de Reporters sans frontières afin de créer un centre pour la à Kiev et Lviv, pour répondre aux besoins des journalistes et médias en Ukraine : distribution d’équipements de protection (gilets par balle, casques…), formations sécurité, etc…

Autre enjeu majeur : permettre aux réfugiés de communiquer, de s’informer dans leur langue d’origine, et de disposer d’appuis juridiques et administratifes pour sécuriser leur parcours. Engagée dans cette cause, l’association Bibliothèque sans frontières a ainsi déployé 10 bibliothèques mobiles, Ideas Box, sur les zones de transit. Ces médiathèques nomades proposent des contenus et des ressources (dans les langues locales) destinés aux personnes en exil. On y trouve à la fois des services de communication (serveur, stockage, relais wifi), des outils technologiques (liseuses, caméra HD, ordinateurs, GPS, tablettes, télévision), des contenus visuels (documentaires, films, ressources d’apprentissage) et un grand choix de livres.

Un travail de coopération à l’échelle européenne

L’ensemble des actions soutenues par la Fondation de France est le fruit d’une précieuse collaboration avec les autres partenaires de la philanthropie européenne. Cette volonté d’agir ensemble pour la solidarité revêt plusieurs types de coopérations. Il peut s’agir d’un soutien direct à une fondation européenne agissant localement, comme celui accordé à la Carpathian Foundation, présente en Ukraine, en Slovaquie et en Hongrie, et qui intervient notamment auprès des enfants déplacés et réfugiés et des organisations de la société civile impliquées dans l’accueil des personnes  en fuite. La mobilisation européenne s’est aussi concrétisée par la création de fonds communs de solidarité auxquels la Fondation de France a contribué. Tel est le cas par exemple du fonds spécial activé par le Programme européen EPIM sur les migrations pour soutenir à moyen et à long terme des associations agissant auprès des réfugiés et des déplacés, du fonds Civitates qui soutient des actions en faveur de la défense des droits humains, tous deux portés  par le Network European Fondation (NEF). Enfin, un véritable travail de coordination et de partage d’information s’est mis en place entre les partenaires européens afin de mutualiser les moyens et les informations et d’agir plus efficacement. Parmi ces initiatives, citons le réseau Philea, qui a créé un site internet européen centralisant les initiatives des fonds et fondations en soutien à la population d’Ukraine : Philanthropy for Ukraine.

 



Faire un don par chèque :

Fondation de France – Solidarité Ukraine
60 509 CHANTILLY CEDEX

Accès utilisateur
Mon Espace
Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder

Log on
You are a donor

Log on
You are a project leader
Log on