En région Nord, avec la Fondation de France, agir auprès des personnes en grande précarité !

Covid-19

En région Nord, avec la Fondation de France, agir auprès des personnes en grande précarité !

09/04/2020

Au-delà des malades, le Covid-19 fait aussi de nombreuses victimes « collatérales ». En première ligne : les personnes vivant à la rue, mal logées, migrantes, les jeunes mineurs étrangers non accompagnés… Les lieux d’accueil de jour, les sanisettes, les bains publics, les commerces qui proposaient leurs surplus ont fermé. Pourtant, des associations se mobilisent pour garder le lien, tout en respectant les règles de sécurité.

Pour venir en aide aux plus démunis, la Fondation de France Nord a rapidement identifié les acteurs de terrain expérimentés, et les soutient dans leurs actions. Priorités : mise à l’abri, aide alimentaire, approvisionnement en produits de première nécessité …

Pour venir en aide aux personnes à la rue et maintenir la relation…

A Lille, l’ABEJ poursuit l’Aide alimentaire d'urgence

Dès le début du confinement, plusieurs distributions alimentaires ont dû être suspendues. Une situation critique pour les personnes sans domicile, mais également pour les personnes hébergées qui disposent de très peu de ressources. L’association l’ABEJ Solidarité a dû faire face à une augmentation de la demande en alimentation dans ses accueils de jour et à la halte de nuit. Grâce au soutien de la Fondation de France, l’association peut faire face pendant un mois, le temps de trouver des ressources complémentaires. Collations dans les accueils de jour, repas chauds à la halte de nuit, aide alimentaire d’urgence peuvent ainsi se poursuivre.

A Amiens, la Boîte sans projet distribue 1500 kits d’hygiène

Si l’alimentation est un besoin vital, en période d’épidémie, l’accès aux produits d’hygiène le devient également! L’association La Boîte sans projet va à la rencontre des personnes à la rue pour leur fournir des kits comprenant gels hydro-alcoolique et masques de protection. L’occasion aussi de les sensibiliser aux mesures sanitaires, aux gestes barrières, et les orienter en cas de symptômes apparents de Covid19 vers les structures adaptées. Le soutien de la Fondation de France est destiné à l’achat de 1 500 kits d’hygiène pour les personnes sans-abri identifiés sur trois quartiers d’Amiens. Dix travailleurs sociaux et médico-sociaux volontaires assureront ainsi une ou deux maraudes quotidiennes.

Mettre à l’abri des personnes migrantes dans des conditions décentes

A Lille, une mise à l’abri pour de jeunes mineurs isolés étrangers

En période de crise sanitaire, difficile de s’abriter pour les jeunes mineurs isolés étrangers non accompagnés par les services de l’aide sociale à l’enfance.  Sur la quarantaine de jeunes repérée par le Centre de la Réconciliation avant la crise, une quinzaine sont encore présents sur Lille.

Dans l’attente d’une prise en charge des services de l’État, du département ou de la mairie et en soutien avec d’autres associations, le Centre de la Réconciliation à Lille propose à ces jeunes en errance un accueil dans une salle commune, de 20h à 9h, pour qu’ils puissent trouver refuge et éviter de passer la nuit dehors.

A Grande-Synthe, assurer les besoins vitaux des personnes exilées sans-abri

Dans ce contexte d’épidémie, la situation sanitaire est particulièrement dramatique pour les personnes exilées, vivant à Grande-Synthe. Les dons en nature se sont interrompus et plusieurs centaines de migrants s’entassent dans l’usine désaffectée de la Linière ou dans le bois voisin du Puythouk. Impossible dans ces conditions de respecter les règles d’hygiène et de sécurité !

La Fondation de France apporte son aide à l’Auberge des migrants, qui maintient un approvisionnement en produits de première nécessité. Tentes, couvertures, duvets, seront ainsi distribués dans le cadre des maraudes réalisées par l’Auberge des migrants et les associations partenaires présentes sur le terrain. (Salam, UTOPIA 56)

> Pour en savoir plus sur l’action de la Fondation de France dans le cadre du Covid-19