banniere_logo_psychodon.jpg

Événement

Psychodon le 6 octobre : une grande soirée pour changer le regard sur les maladies psychiques

07/09/2020

A l’Olympia le 6 octobre, le Psychodon réunira des professionnels de la santé mentale, des artistes et des mécènes autour de Yannick Noah, parrain de l’opération diffusée sur C8. L’association investira également le Grand Palais les 6 et 7 décembre pour son exposition et son gala annuels.

Chaque année, la grande soirée du Psychodon réunit artistes, mécènes et professionnels du champ de la santé mentale pour dire stop aux tabous sur les maladies psychiques. La soirée est rythmée par des performances artistiques, des temps pédagogiques d’échange, sans pathos et dans un état d’esprit festif. Habituellement organisé le 12 juin, la soirée a été exceptionnellement reportée au 6 octobre, en raison du contexte sanitaire. En s’appuyant sur la notoriété des artistes, le Psychodon contribue à lever la stigmatisation des personnes qui souffrent des maladies psychiques.  

psychodon_soiree_olympia_2020-6oct-rvb.jpg

Le Psychodon s’est donné pour missions d’informer, de sensibiliser et de mobiliser sur les maladies psychiques autour de trois grands axes : la recherche, l’accompagnement des personnes touchées par ces maladies et de leur proches, le développement d’actions de prévention sur les territoires. Les dons collectés à l’occasion de ces évènements permettent notamment de soutenir des projets accompagnés par le programme Maladies psychiques de la Fondation de France.

Douze millions de personnes sont concernées par les maladies psychiques en France : schizophrénie, troubles bipolaires, dépressions chroniques… Mais cet enjeu de santé publique majeur demeure largement tabou. Il y subsiste également de nombreux préjugés : par exemple, 2 Français sur 5 associent les maladies mentales à la folie. 

« On perçoit les mots [bipolaire, schizophrène, dépressif...] comme durs et humiliants, en les entendant, on se raidit, alors qu’ils veulent juste dire ce qu’ils veulent dire. Il y a un manque d’information, beaucoup d’ignorance ».

- Yannick Noah, parrain du Psychodon.