Solidarité migrants

Dans le monde, toutes les deux secondes en moyenne, une personne est forcée de fuir son foyer.
Des parcours d'exil à hauts risques, souvent via l’enfer libyen et la mer Méditerranée.
 
Comment assurer un accueil digne et accompagner l’insertion des exilés, notamment des plus vulnérables ?
Comment encourager de nouvelles formes de solidarité ? Ces questions sont au cœur du programme Solidarité Migrants.
Dans le monde, toutes les deux secondes en moyenne, une personne est forcée de fuir son foyer.
Des parcours d'exil à hauts risques, souvent via l’enfer libyen et la mer Méditerranée.
 
Comment assurer un accueil digne et accompagner l’insertion des exilés, notamment des plus vulnérables ?
Comment encourager de nouvelles formes de solidarité ? Ces questions sont au cœur du programme Solidarité Migrants.
Le programme en bref
Accueillir, accompagner, créer des liens

Provoqué par les conflits, les crises économiques ou le changement climatique, le phénomène migratoire est voué à perdurer. 3% de la population mondiale vit en-dehors de son pays d’origine. Selon le Haut-Commissariat aux réfugiés, plus de 70 millions de personnes sont en situation de déplacement forcé. 85% des réfugiés s’installent dans les pays en développement.

Les exilés ont souvent vu ou vécu des violences, que ce soit dans leur pays, sur la route migratoire ou dans leur pays d’accueil. La traversée de la Méditerranée est l’itinéraire de migration le plus dangereux au monde : depuis 2014, plus de 18 000 personnes y ont disparu, dont environ un tiers d’enfants et d’adolescents.

En France comme à l’international, des associations et des citoyens se mobilisent pour permettre un accueil digne et fraternel. La Fondation de France accompagne leur engagement.

Lancé en 2015, le programme « Solidarité Migrants » de la Fondation de France vise à soutenir des projets venant en aide aux populations en exil, quels que soient leur origine, leur religion ou leur statut juridique. Depuis son lancement, plus d’une centaine de projets ont été soutenus pour accompagner ces populations dans leur reconstruction en favorisant leur intégration dans leur territoire d’accueil, en France, au Liban et en Jordanie.

Les projets sont portés par des organisations de la société civile, avec le soutien de la Fondation de France.

A l’international, un objectif : redonner espoir aux jeunes, via le soutien psycho-social et des actions d’éducation, de formation et d’insertion professionnelle.

En France, deux grands axes de travail :

- accompagner les plus fragiles par un soutien psychologique

- soutenir l’engagement citoyen auprès des exilés

 

Chiffres clés

115 projets soutenus depuis la création du programme

3.4 millions d’euros dépensés depuis 2015

3 pays d’intervention : France, Liban, Jordanie

Notre action en images

Les fondations abritées qui agissent dans ce domaine