Enfance et culture

La crise sanitaire a fortement impacté le secteur de la culture. On estime aujourd’hui qu’une structure sur deux est en danger. 
 
En encourageant l’ouverture culturelle dès le plus jeune âge, la Fondation de France confirme son engagement aux côtés des acteurs du secteur, notamment dans les territoires ruraux et urbains prioritaires, et son attachement à la culture, levier essentiel d’émancipation. 
La crise sanitaire a fortement impacté le secteur de la culture. On estime aujourd’hui qu’une structure sur deux est en danger. 
 
En encourageant l’ouverture culturelle dès le plus jeune âge, la Fondation de France confirme son engagement aux côtés des acteurs du secteur, notamment dans les territoires ruraux et urbains prioritaires, et son attachement à la culture, levier essentiel d’émancipation. 
Le programme en bref
Donner aux enfants les moyens d’agir !

La créativité, l’autonomie, l’esprit d’initiative… Autant d’aptitudes qui doivent s’exercer dès le plus jeune âge pour former des citoyens responsables, capables de faire face à la complexité du monde. Dans cette perspective, quel meilleur outil d’apprentissage que la culture, qui ouvre au dialogue, à l’échange d’idées et d’expériences, à la découverte d’autres valeurs et traditions ?

Comme l’a illustrée la pandémie de COVID 19, les enfants et les jeunes sont appelés à grandir dans un monde en mutation. Ils sont d’ores et déjà confrontés à des enjeux majeurs qui conditionnent l’évolution de notre société.

Parmi eux, deux grandes problématiques s’imposent :  

  • Comment développer individuellement et collectivement, une plus grande conscience écologique et une relation respectueuse à notre environnement et ses ressources ?
  • Comment vivre ensemble, et construire une culture qui reconnaisse la place de chacun, tout en faisant de la diversité une source de vitalité et de renouvellement de notre société ?

La Fondation de France souhaite donner aux jeunes les moyens de devenir des citoyens, autonomes et responsables, qui sauront prendre en charge ces enjeux pour bâtir une société plus harmonieuse.

Les projets soutenus proposeront des parcours organisés autour de quatre étapes, qui chacune permettra de :

  • Développer l’imaginaire et la créativité, pour cultiver une façon d’être au monde sensible, personnelle ;
  • S’approprier des savoirs, des techniques et des méthodes de collaboration, en participant à une réalisation collective ;  
  • S’exercer à penser, pour s’interroger sur le sens de ce qui est entrepris et en débattre ;
  • Accroître sa capacité à agir : selon les cas, les jeunes seront associés à la conception, à l’organisation, à la mise en œuvre, au suivi ou à l’évaluation du projet.

Les projets pourront explorer au choix les arts, l’artisanat d’art, les sciences de la nature ou les sciences humaines, ou croiser ces univers.

A noter : Les conséquences de l’épidémie de Covid 19 sur le secteur culturel associatif d’une part, et le nombre important de projets reçus en 2019 justifiant des financements pluriannuels, d’autre part, nous ont conduit à redéfinir nos priorités d’intervention.  C’est pourquoi en 2020 l’appel à projets « Grandir en cultures » sera exclusivement réservé aux territoires suivants :

  • Le Grand Est fortement impacté par la crise sanitaire
  • Les régions centre (hors Paris et Ile de France) et Grand-Ouest les moins dotées en 2019
  • Les départements d’Outre-mer    

Voir la carte

L'interview

« 
Découvrir de manière sensible la diversité du monde
»

3 questions à

Christine Attali-Marot Membre du comité Enfance-Culture de la Fondation de France

Vous serez aussi intéressé par

Restons unis pour aider les plus vulnérables

Notre action en images