Décrochage scolaire : un drame individuel, un enjeu social

Le ministère de l’Education nationale estime qu’au niveau national, 5 à 8 % des élèves auraient décroché durant la période de confinement, mais ils seraient le double en zones d’éducation prioritaire à être concernés. 
Lutter contre le décrochage scolaire est devenu l’enjeu majeur de la rentrée 2020
 
Le ministère de l’Education nationale estime qu’au niveau national, 5 à 8 % des élèves auraient décroché durant la période de confinement, mais ils seraient le double en zones d’éducation prioritaire à être concernés. 
Lutter contre le décrochage scolaire est devenu l’enjeu majeur de la rentrée 2020
 
Le programme en bref
Aider tous les collégiens à réussir !

Les écoles ont été les premières à subir les effets de la crise sanitaire, leur fermeture dès le 15 mars a fortement impacté les élèves en difficultés scolaires et sociales, creusant encore davantage les inégalités.

Les incidences de la fracture numérique se sont elles aussi révélées importantes, or, elles ne concernent pas seulement le manque de matériel informatique (30% des familles ne disposeraient pas d’ordinateur), elles s’étendent aux usages des familles et des enfants et aux possibilités d’accès à Internet.  

Dans ce contexte si singulier, les défis à relever sont nombreux pour la rentrée. a Fondation de France agit en conséquences autour de 4 axes prioritaires pour :

- Lutter contre le décrochage scolaire par des actions de prévention et de remédiation scolaire.

- Créer des dispositifs de rattrapage et de remobilisation scolaires, destinés aux élèves mis en difficulté pendant la période de fermeture des écoles.

- Soutenir l’enseignement à distance en assurant un équipement informatique ajusté aux besoins des élèves, en accompagnant la formation des enseignants et en développant les aptitudes numériques des parents.

- Favoriser les expérimentations pour une école innovante apte à s’adapter aux mutations de la société.

La version 2020 de l’appel à projets « Aidons tous les collégiens à réussir » apportera un soutien aux équipes éducatives des établissements scolaires et aux associations partenaires qui agiront en ce sens.

L'interview

« 

Notre action vise à réduire la fracture numérique et à soutenir l'insertion professionnelle des jeunes.

»

Anne Bouvier Responsable du programme Culture et Education

Vous serez aussi intéressé par

Restons unis pour aider les plus vulnérables

Notre action en images