Décrochage scolaire : un drame individuel, un enjeu social

500 000 « décrocheurs du confinement » ! C’est l’évaluation réalisée à partir des remontées des enseignants. Dans certains quartiers et territoires, jusqu’à 30% des élèves auraient disparus des radars scolaires, accumulant ainsi des lacunes difficiles à combler. Aujourd’hui plus que jamais, il s’agit de remobiliser ces jeunes, de les aider à retrouver le plaisir d’apprendre.
500 000 « décrocheurs du confinement » ! C’est l’évaluation réalisée à partir des remontées des enseignants. Dans certains quartiers et territoires, jusqu’à 30% des élèves auraient disparus des radars scolaires, accumulant ainsi des lacunes difficiles à combler. Aujourd’hui plus que jamais, il s’agit de remobiliser ces jeunes, de les aider à retrouver le plaisir d’apprendre.
Le programme en bref
Aider tous les collégiens à réussir !

Avec la fermeture des écoles du 16 mars au 22 juin 2020, des milliers d’enfants et d’adolescents se sont retrouvés sans enseignement… Malgré l’engagement des enseignants, et souvent l’aide des parents et les ressources mises à disposition, certains jeunes ont totalement décroché.

En première ligne : ceux dont les résultats et la motivation étaient déjà fragiles. Mais les études montrent que près de 40% de ces élèves désengagés n’étaient pas identifiés par leurs enseignants comme des élèves à risque de décrochage avant le confinement !

La période a donc montré l’effet délétère de la fracture numérique et des inégalités sociales. Près de 25 % des parents d'origine modeste jugent leur équipement et leur accès internet insuffisants, contre 17 % des familles plus aisées. Et au-delà du matériel, les enfants ne sont pas également accompagnés face à l’écran. 45 % des classes supérieures se sentent tout à fait capables de répondre aux exigences numériques de l’école à la maison, contre seulement 31 % des classes populaires. Enfin, les conditions matérielles de vie et de logement sont venus encore creuser ces inégalités.

Dans ce contexte si singulier, la Fondation de France a décidé d’agir autour de 4 axes prioritaires pour :

- Lutter contre le décrochage scolaire par des actions de prévention et de remédiation scolaire.

- Créer des dispositifs de rattrapage et de remobilisation scolaires, destinés aux élèves mis en difficulté pendant la période de fermeture des écoles.

- Soutenir l’enseignement à distance en assurant un équipement informatique ajusté aux besoins des élèves, en accompagnant la formation des enseignants et en développant les aptitudes numériques des parents.

- Favoriser les expérimentations pour une école innovante apte à s’adapter aux mutations de la société.

La version 2020 de l’appel à projets « Aidons tous les collégiens à réussir » s’adresse aux équipes éducatives des établissements scolaires et aux associations partenaires qui agiront en ce sens.

L'interview

« 

Notre action vise à réduire la fracture numérique et à soutenir l'insertion professionnelle des jeunes.

»

Anne Bouvier Responsable du programme Culture et Education

Vous serez aussi intéressé par

Restons unis pour aider les plus vulnérables

Notre action en images