Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder
Log on
You are a donor
Log on
You are a project leader
Log on
Être bien logé, c’est plus qu’avoir un toit

Être bien logé, c’est plus qu’avoir un toit

habitat| 08 Déc.2022

En France, en 2022, plus de 4 millions* de personnes sont mal logées et parmi elles 300 000 sont sans domicile, un chiffre qui a doublé en dix ans. La Fondation de France et les fondations abritées s'engagent en faveur de l'amélioration de l'habitat.

Logements insalubres, passoires thermiques ou difficultés à se loger, la question de l’habitat est devenue un facteur déterminant des inégalités. Le mal-logement est beaucoup plus qu’une question matérielle : c’est un « mal-vivre », avec des impacts sur la santé, l’éducation, l’équilibre familial, l’insertion sociale et professionnelle. … La Fondation de France ainsi que plusieurs fondations abritées comme la Fondation JM Bruneau, la Fondation Solinergy, la Fondation RTE, la Fondation Brico-Dépôt, la Fondation Castorama ou la Fondation Rexel se mobilisent pour cette cause.

Cette année, la Fondation de France a soutenu 76 projets pour améliorer les conditions de logement des plus fragiles, pour un engagement d’1,9 million d’euros. Pour Patrice Cieutat, responsable du département Habitat de la Fondation de France : « Les inégalités en matière de logement augmentent. Aujourd’hui de plus en plus de ménages de la classe moyenne pourraient basculer dans la précarité. Le manque de logements accessibles, et la hausse du prix de l’énergie engendrent des conditions d’habitat indigne et certaines familles se retrouvent en situation d’errance. »

Réduire la précarité énergétique

A l’heure où la flambée des coûts de l’énergie impacte particulièrement les ménages modestes, dont les logements sont bien souvent mal isolés, faciliter la rénovation énergétique des foyers est un enjeu essentiel. La Fondation Rexel soutient par exemple le Collectif des possibles à Roubaix qui réunit des habitants de logements énergivores, des associations mais aussi des artisans et des acteurs publics pour faciliter l’émergence de solutions collectives. Des chantiers de rénovation énergétique ont ainsi été lancés, avec un reste à charge minimum pour les ménages, et une communauté d’entraide et de sensibilisation aux écogestes a été créée. Cette expérimentation réussie a vocation à être déployée, à terme, dans d’autres communes.

Développer l’auto-réhabilitation 

La rénovation des logements vétustes est aussi un axe d’action majeur. Au-delà d’améliorer le confort de vie, elle redonne dignité à ses occupants. Pour répondre aux besoins des publics habitant des logements dégradés ou insalubres, la Fondation de France et la Fondation JM Bruneau soutiennent notamment les Compagnons Bâtisseurs, qui depuis 15 ans promeuvent l’auto-réhabilitation accompagnée. À Marseille par exemple, dans le quartier de Noailles, les habitants de logements dégradés bénéficient de visites à domicile afin de dresser l’état des lieux et de repérer les besoins les plus urgents. Pour accompagner leurs projets, des ateliers hebdomadaires de bricolage sont organisés par des professionnels, associés à des prêts d’outillage pour permettre à chacun de réaliser les travaux chez lui. D’autres habitants formés peuvent participer aux chantiers. En plus de rendre accessibles des travaux de rénovation et d’isolation (fenêtre, pose d’enduit, création d’une cloison…), ce dispositif participe à briser le sentiment d’isolement des personnes vulnérables en organisant une communauté d’entraide.

Un accès au logement mieux partagé

Travailleurs pauvres, familles sans ressources, ou jeunes en errance… de plus en plus de personnes sont confrontées au problème de mal-logement. Très mobilisée sur cette question, la Fondation I Loge You soutient de nombreux projets en faveur de l’accueil des sans domicile, par exemple en Gironde pour rénover les locaux destinés à l’accueil d’urgence des Restos du Cœur, ou à Saint-Denis où ont été aménagés des logements destinés aux femmes vivant dans la rue et atteintes de VIH. Proposer des solutions concrètes d’hébergement à ceux qui en sont éloignés passe aussi par de nouveaux modèles d’habitat partagé. La Fondation de France soutient des projets dans ce sens pour favoriser l’inclusion des personnes âgées isolées, des personnes en situation de handicap ou malades psychiques. Ainsi, le projet la Maezon dans la Loire-Atlantique vise à réhabiliter une dizaine de logements en cœur de bourg afin d’accueillir des personnes en situation de précarité, de handicap ou de dépendance. Une solution d'habitat inclusif, qui vient répondre à un besoin croissant de logement adapté, notamment en milieu rural qui verra le jour ?

(*) 27ème rapport sur l'état du mal-logement en France, Fondation Abbé Pierre.

Accès utilisateur
Mon Espace
Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder

Log on
You are a donor

Log on
You are a project leader
Log on