Sport, santé, insertion : tout est lié !

Facteur de prévention ou outil thérapeutique, l’activité physique est bénéfique pour la santé.  Elle constitue également un levier d’intégration sociale et de développement personnel.
C’est pourquoi la Fondation de France s’attache à faciliter l’accès de tous à la pratique sportive y compris les jeunes femmes, les personnes malades ou isolées.
Facteur de prévention ou outil thérapeutique, l’activité physique est bénéfique pour la santé.  Elle constitue également un levier d’intégration sociale et de développement personnel.
C’est pourquoi la Fondation de France s’attache à faciliter l’accès de tous à la pratique sportive y compris les jeunes femmes, les personnes malades ou isolées.
Le programme en bref
Combattre les inégalités grâce à la pratique sportive

Renforcer ses capacités cardiovasculaires, réduire le risque de diabète et de certains cancers, prévenir les maladies psychiques, lutter contre le stress et l’anxiété, améliorer la confiance en soi, renforcer les liens sociaux…le sport a tout bon !

Mais en matière de pratiques sportives, tout le monde n’est pas sur la même ligne de départ ! Par exemple  pour les malades, et particulièrement en zone rurale, il est difficile de se déplacer pour faire du sport. Par ailleurs, les stéréotypes de sexe persistent : les filles pratiquant un sport en club sont trois fois moins nombreuses que les garçons

La Fondation de France encourage les actions permettant d’utiliser le sport pour  favoriser l’insertion sociale et professionnelle des jeunes femmes et améliorer la santé des malades. Notre action se décline autour de deux priorités :

  • En territoires fragiles​, pour les publics fragiles

Ce premier axe a pour but d’améliorer la santé et lutter contre la récidive en soutenant les activités physiques régulières des personnes malades vivant en milieu rural ou en quartiers prioritaires et en participant à la dynamique territoriale par la création de réseaux multiprofessionnels.

  • Aider les femmes à se reconstruire physiquement et mentalement

    Ce 2e axe a pour objectif d’aider les femmes et les jeunes filles en situation de vulnérabilité à se reconstruire grâce au sport. L’activité physique permet à la fois de renforcer l’estime de soi, de se réapproprier son corps mais aussi de retrouver une confiance dans sa capacité d’agir, primordiale dans la réussite d’un parcours global d’insertion. Compte tenu de l’impact de la crises sanitaire sur les personnes, l’activité physique est également une opportunité de recréer du lien social, particulièrement dégradé à ce jour.

Interview

«

Le sport, outil d’insertion au service des jeunes femmes et d’amélioration de la santé des patients

»

Trois questions à

Aurélie Martin Responsable du programme Sport, Santé, Insertion

Notre action en images