banniere_odd.jpg

Nous connaître

Les ODD : dans l'ADN de la Fondation de la France

04/07/2019

Lutter contre la pauvreté, améliorer la nutrition, promouvoir l’agriculture durable, assurer à tous une éducation de qualité, préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, maritimes… Les 17 objectifs de développement durable énoncés par l’ONU sont au cœur des missions de la Fondation de France depuis 50 ans.

Parce que la transmission entre générations est le moteur de la philanthropie, la Fondation de France et les fondations qu’elle abrite, œuvrent au quotidien pour construire un monde meilleur. Pour avoir une vision plus précise de sa contribution, la Fondation de France franchit un nouveau cap. Dès 2019, les quelque 10 000 projets d’intérêt général soutenus chaque année par la Fondation de France et les fondations abritées seront qualifiés à l’aune de leur contribution à l’un ou plusieurs des ODD. « Ce langage commun va faciliter les coopérations entre les projets, les centres de recherche, les autres fondations, les agences publiques… bref, encourager le travail collectif. La grille des ODD, très vaste, permet de valoriser la contribution de chaque projet à la transition. Mais aussi d’éclairer les interactions entre objectifs. Car économique, social, écologique : tout est lié, souligne Martin Spitz, expert Solidarités internationales et Urgences. »

Les ODD représentent ainsi un outil de pilotage supplémentaire pour orienter l’engagement de la Fondation de France, et entraîner tous les porteurs de projets dans cette dynamique vertueuse. En effet, en tant que premier soutien privé des associations de proximité, la Fondation de France a un devoir d’exemplarité et d’accompagnement des associations et des porteurs de projets. « Cet engagement s’inscrit dans la continuité de l’incitation écologique lancée il y plus de 10 ans pour encourager les associations à réduire l’impact de leur action sur l’environnement, ajoute Thierry Gissinger, responsable du programme Environnement. Désormais, cette aide baptisée « e+ » se généralise : chaque porteur de projet se voit proposer un accompagnement méthodologique, qui prendra la forme de trois à cinq jours de conseil, pour progresser sur la voie de l’écoresponsabilité, qu’il s’agisse de consommation d’énergie, de préservation de la biodiversité, de transports… »

Quelques exemples d’actions

Les quelque 10 000 projets soutenus par la Fondation de France relèvent tous d’un ou plusieurs objectifs de développement durable de l’ONU. Zoom sur quelques exemples.