banniere-appel-bdj.jpg

Déclics jeunes : un concours pour soutenir les jeunes vocations !

Dans les semaines qui viennent, l’ensemble de nos programmes sera revu pour contribuer à amortir les effets de la crise Covid-19, accompagner le secteur associatif très fragilisé et s’adapter durablement à cette nouvelle donne. Dans ce contexte, des informations seront publiées sur le site au cours des prochaines semaines concernant le concours Déclics jeunes 2021.

Quand on est jeune, on ne manque pas d’idées et de projets… mais souvent de moyens pour les mettre en œuvre. Initié en 1975, le concours Déclics jeunes aide chaque année une vingtaine de jeunes à réaliser leur projet. En plus de 40 ans, ce sont près de 1000 jeunes qui ont pu aller au bout de leurs rêves ! Arts, sciences, éducation, action sociale, solidarités internationales, environnement… le concours Déclics jeunes encourage une grande diversité de projets, dès lors qu’ils relèvent de l’intérêt général.

Ce concours s'adresse à tous les jeunes entre 18 et 30 ans, de nationalité française ou étrangère (mais résidant en France et justifiant d’une bonne connaissance de la langue française).

Les candidats présentent un projet individuel, original, utile et porteur d’espoir.

Le concours est ouvert à tous types de projets, dans tous les domaines, quel que soit le niveau d’études ou de formation du candidat.

Les dossiers sont examinés en deux temps : phase de pré-selection (sur dossier d’inscription en ligne) et phase de sélection (sur dossier détaillé)

Ils sont évalués selon les critères suivants :

  • leur dimension altruiste ;
  • leur originalité, leur créativité et leur caractère innovant ;
  • leur faisabilité ;
  • la cohérence entre le projet et la vocation du candidat.

Chaque lauréat reçoit une aide financière de 7 600 € pour concrétiser son projet.

Cette somme est versée en deux fois : à la suite de l’annonce des résultats puis à la réception d’un rapport d’avancement du projet.
Le cofinancement n’est pas obligatoire mais il est encouragé.

Chaque année, les lauréats sont invités à la soirée Déclics jeunes, un temps d'échange pour valoriser leur projet.

Ils ont eu le déclic !

Le concours Déclics jeunes est créé en 1975, grâce à la généreuse donation de la collection d’oeuvres d’art de Léon Salavin et Jeanne Fournier, son épouse. Il s’intitule alors Prêts d’honneur aux jeunes.

Le regret des époux Salavin-Fournier est de ne pas avoir eu d’enfant. Après une belle réussite professionnelle, ils décident de tendre la main à des jeunes pour réaliser leur vocation. Dans l’esprit du couple Salavin-Fournier, il faut non seulement donner un coup de pouce financier mais aussi soutenir l’idée d’entreprendre, encourager l’initiative des jeunes pour les aider à trouver leur place dans la société. Les Prêts d’honneur sont nés. Les lauréats sont incités à soutenir à leur tour, d’autres jeunes passionnés, en faisant un don ou en offrant leurs compétences à l’association des anciens lauréats appelée Itinéraires. 

A partir de 1996, d’autres mécènes s’associent à cette démarche. En 2001, les Prêts d’honneur aux jeunes deviennent les bourses Déclics jeunes.

Quel est le point commun entre Anne-Aymone Giscard d’Estaing, Simone Veil, Marcel Rufo, Agnès B et Thierry Marx ? Tous ont présidé le jury du concours des Déclics jeunes.
Découvrez les présidents de jury depuis 1975 !