Création et société

Souvent considérés comme l’affaire d’une élite, l’art et la culture sont pourtant de réels leviers au service du « vivre ensemble ».
Fortement impactée par la crise sanitaire, la culture est une réponse à la crise sociale et sociétale, en contribuant à créer du lien entre les citoyens et penser le monde de demain.
Souvent considérés comme l’affaire d’une élite, l’art et la culture sont pourtant de réels leviers au service du « vivre ensemble ».
Fortement impactée par la crise sanitaire, la culture est une réponse à la crise sociale et sociétale, en contribuant à créer du lien entre les citoyens et penser le monde de demain.
Le programme en bref
Faire art comme on fait société

Théâtres, salles de spectacles et musées fermés, festivals et concerts annulés… la culture est le 2e secteur le plus fortement touché par la crise de la Covid-19.

Le monde culturel et artistique s’est retrouvé à l’arrêt, fragilisant et précarisant de nombreux acteurs du milieu et privant les citoyens du droit fondamental d’accès à la culture. En ces temps de crise, il est essentiel de soutenir économiquement le secteur et de penser la culture comme un vecteur de lien social. A travers la transmission des savoirs et les coopérations entre acteurs culturels et habitants de territoires, notamment les plus vulnérables, la culture participe à recréer des liens sociaux abîmés. Elle contribue également à penser et construire le monde de demain, notre rapport à l’espace, à la nature, à notre économie, aux savoirs, au local et au global… En cela elle favorise une société plus inclusive et plus juste.

En 2020, le programme Création et Société :

  • poursuit son soutien aux projets Nouveaux commanditaires, en cours en France et en Europe. Cette action permet aux citoyens d’être les commanditaires d’un œuvre d’art sur une question de société ou de développement de territoire ;
  • poursuit son soutien à IADU (Initiative d’artistes en danses urbaines) en partenariat avec l’Etablissement public du Parc de la Villette. Cette action vise à accompagner la professionnalisation de chorégraphes et de danseurs de cette discipline (Hip Hop et toutes ses déclinaisons), sous différentes formes : formation, aide à la production, à la diffusion et à la mise en réseau. Issus de parcours populaires, cet accompagnement est pour les danseurs un chemin nécessaire pour grandir au sein du monde chorégraphique et constituera leurs parcours d’insertion professionnelles et d’ouverture culturelle. IADU est un observatoire pour les mois à venir de la situation du spectacle vivant et des pratiques artistiques, des écosystèmes économiques construits en réponse à la situation.
  • poursuit son soutien à la plateforme « Switch (on Paper) » qui analyse la société par le prisme de l’art. Son aide a porté plus particulièrement sur la commande d’articles à des auteurs, eux aussi très précarisés par la pandémie.  Cette plateforme a adapté sa ligne éditoriale dès la fin du mois de mars en proposant des chroniques liées à la crise sanitaire.
  • soutient des acteurs clé de changement qu’il a identifié parmi des associations culturelles jouant un rôle important en médiation culturelle. Si elles ne sont pas aidées pour traverser cette crise, un grand nombre vont être dans une situation économique fragile, alors qu’elles ont une vraie fonction sociale, éducative, sociétale, sur les territoires où elles agissent, car elles sont au plus près des besoins des habitants, et travaillent souvent en coopération avec d’autres structures et des acteurs d’autres champs.

Notre action en images