Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder
Log on
You are a donor
Log on
You are a project leader
Log on
Journée internationale de la santé : les actions du programme « Femmes et sport : vers un nouveau départ ! »

Journée internationale de la santé : les actions du programme « Femmes et sport : vers un nouveau départ ! »

05 Avr.2022

Parce qu’il est source de bien-être physique et mental, le sport est un puissant levier d’action pour aider les personnes vulnérables à reprendre le contrôle de leur vie. Depuis 2020, le programme Femmes et sport : vers un nouveau départ ! permet à des femmes fragilisées de se reconstruire physiquement et psychiquement grâce à la pratique d’une activité physique collective et adaptée.

En 2021, le programme Femmes et sport vers un nouveau départ a soutenu 30 actions et apporté une aide méthodologique (structuration, essaimage…) à 5 structures pour un montant total de 428 000 euros. L’objectif est d’accompagner les femmes et les jeunes filles qui ont été victimes d’agression, de violences conjugales ou qui ont connu un parcours difficile à se réapproprier leur corps, leur image et à reprendre confiance en leur pouvoir d’agir grâce au sport. Après deux années de crise sanitaire, la pratique collective d’une activité physique est aussi l’opportunité de recréer du lien social.  Focus sur quelques-uns de ces projets innovants et exemplaires !

Se remettre en marche, à la montagne

Le projet « Les Sentiers des possibles » est porté par l’association grenobloise COMET’ (Coopération, médiation ethnologie). Il vise à renforcer l’autonomie et la confiance en soi de femmes victimes de violences ou en situation d'isolement, par la pratique d’activités physiques en montagne. Les 20 femmes identifiées par des structures partenaires sont invitées à préparer ensemble, chaque semaine, une sortie en montagne. Cela comprend notamment : apprendre à choisir des repères pour s'orienter, identifier un itinéraire en amont et le suivre, marcher avec d'autres, s’entraider pour les passages difficiles, sentir son corps, analyser ce qu'on ressent, partager une expérience... Autant d’expériences qui peuvent représenter des parallèles avec des situations de la vie courante en même temps qu’elles renforcent les capacités de ces femmes. A la suite de cette expédition, des temps d’échange coordonnés par les encadrants des sorties en montagne permettent de prendre du recul sur les expériences vécues, et ancrer les apprentissages pour les transformer en leviers d’action.

Mettre le pied à l’étrier pour avancer

En Dordogne, l’Association placements extérieurs services 24 proposent à 32 femmes en situation de vulnérabilité (victime de violences, en parcours d’insertion ou de sortie de prostitution) une action alliant la médiation équine et une pratique de gymnastique douce. Les activités assistées par le cheval offrent tant d'un point de vue physique (communication sensorielle avec l'animal, dépense physique, posture dynamique, maintien du capital musculaire) que psychologique (gestion des émotions, expression des ressentis, sensation de plaisir, motivation, création du lien social) de multiples ressources pour favoriser le développement du pouvoir d'agir des participantes. A pied ou monté, progresser et apprendre avec et auprès du cheval participe d'une valorisation des rôles sociaux et d'un développement personnel indispensable à la réussite d'un parcours d'insertion et/ou de réinsertion. La pratique d'une gymnastique douce telle que le Gi Gong combinée à des exercices de médiation animale s'inscrit pleinement dans un parcours de reconstruction vers une insertion sociale et professionnelle durable, l'objectif étant de "respirer" à nouveau.

Croiser le fer pour renaître

Situé à Monts, l'Amicale montoise d'escrime est en région Centre le seul club proposant des ateliers thérapeutiques de réparation pour des femmes victimes de violences sexuelles. En complément d’une prise en charge psychologique par des professionnels de santé, le club a mis en place un programme thérapeutique utilisant l'escrime pour aider des femmes concernées à se reconstruire. 24 femmes, âgées de 16 à 65 ans sont concernées par ce projet. Un encadrement pluridisciplinaire est assuré à chaque séance par un médecin, un psychothérapeute, un maître d'armes (éducateur sportif escrime), un kiné-ostéopathe et un accompagnateur bénévole.

 

Accès utilisateur
Mon Espace
Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder

Log on
You are a donor

Log on
You are a project leader
Log on