Des collégiennes en classe.

Appel à projets

Aidons tous les collégiens à réussir !

Date limite de transmission des dossiers : 11 mars 2020 à 17h
Contact : enfance@fdf.org

Explorer les voies possibles, renouveler les pratiques

Contexte

En 2010, la Fondation de France s’engageait, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, à soutenir les équipes éducatives qui ont pour ambition de contribuer à la nécessaire évolution de l’école.

En dix ans, elle a accompagné la réalisation de quelque 600 projets portés en grande majorité par des établissements scolaires de l’enseignement général et de l’enseignement agricole, et par des associations partenaires de l’école. Ces actions ont facilité le parcours scolaire de plus de 25 000 collégiens.

Cette année encore, la Fondation de France souhaite mobiliser ses moyens sur une problématique centrale qui touche le système éducatif. Car malgré les efforts engagés par l’Éducation nationale et ses partenaires, l’école ne parvient pas à corriger la forte corrélation qui persiste entre l’origine socio-économique des élèves et leurs performances scolaires. Les résultats de la dernière enquête PISA de l’OCDE montrent que la France est un pays où les inégalités sociales exercent une grande influence sur le parcours scolaire des enfants.

Objectifs

Pour contribuer à relever ce défi, la Fondation de France structure son appel à projets 2020 autour des trois objectifs suivants :  

  • Faire que le collège soit un lieu d’apprentissage et d’exercice de la citoyenneté, et aussi un acteur de la transition écologique ;
  • Donner à l’élève un rôle actif dans des apprentissages qui font sens ;
  • Prendre en compte les singularités de chacun dans des approches individualisées.

Les initiatives concernées

  1. Projets d’établissement ou de classes, dans lesquels les jeunes apprennent à devenir des citoyens

Qu’ils soient conçus à l’échelle du collège, d’un niveau ou d’une classe, ces projets ont le pouvoir de créer une dynamique et une cohésion au sein des collèges. En favorisant la mixité sociale et culturelle, ils doivent ouvrir les établissements sur leur territoire et amener tous les personnels éducatifs, les parents et les élèves à travailler collectivement. Ils doivent aussi donner du sens aux savoirs académiques en les rattachant à des problématiques concrètes. Ce faisant, ils créent un cadre privilégié où les jeunes s’exercent à vivre ensemble, s’initient aux valeurs républicaines et les mettent en acte, apprennent à devenir des citoyens actifs.

Dans ce cadre, la priorité sera donnée aux projets liés à l’éducation au développement durable, qu’il s’agisse d’aider les établissements à devenir des lieux effectifs de la transition écologique ou à faire des élèves de véritables acteurs du développement durable.

  1. L’innovation pédagogique

Les démarches pédagogiques doivent pouvoir prendre en compte l’hétérogénéité des classes et favoriser l’implication active de tous les élèves. Elles peuvent s’inspirer de courants pédagogiques éprouvés ou d’approches nouvelles, d’autant plus pertinentes quand elles sont accompagnées de méthodes d’évaluation formative. Elles gagnent à être enrichies par des projets interdisciplinaires qui permettent d’aborder les grands enjeux sociétaux, culturels, environnementaux ou scientifiques.

  1. Soutien aux jeunes en risque de décrochage, ou sortis du système scolaire

Comment aménager des parcours personnalisés qui prennent en compte les spécificités de chacun ? Comment en particulier accueillir les jeunes migrants allophones ?

Une approche globale éducative et pédagogique qui ne coupe pas les jeunes du collectif, un emploi du temps aménagé, le recours au tutorat sont quelques-uns des leviers qui caractérisent ces actions.

Par ailleurs, des projets doivent être conçus pour des jeunes ayant quitté prématurément le collège pendant plusieurs mois, afin de les remobiliser sur un projet d’apprentissage ou sur la reprise d’études.

L’aide financière apportée à une structure doit être perçue comme une impulsion propice à la mise en œuvre de nouvelles pratiques. Elle pourra être renouvelée dans la limite de quatre années consécutives.  

Mais attention : elle ne peut en aucun cas financer du « temps » des personnels de l’Éducation nationale.

Attention

Nous avons mis en place un nouvel outil de dépôt des demandes. Nous recommandons vivement aux candidats de créer leur profil très rapidement et d’anticiper au maximum la gestion des renseignements administratifs liés à leur structure.
Il leur sera alors possible d'accéder à tout moment au contenu du dossier de demande de subvention.

Téléchargez les documents ci-dessous

L'appel à projets 2020

La demande complémentaire E+
Dans le cadre de votre projet, si vous souhaitez déposer une demande de subvention complémentaire Agir pour l’environnement, celle-ci fait l’objet d’une instruction spécifique. Nous vous remercions de compléter le formulaire E+ ci-joint et nous le transmettre par mail à enfance@fdf.org avant le 11 mars 2020 17h.

Le rapport d'avancement ou final

Le modèle de formulaire

 

LES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE VOTRE PROJET

Tout porteur de projet désirant déposer un projet dans le cadre de l’un des programmes de la Fondation de France, se verra demander à quels ODD son projet contribue. Il est possible de choisir quatre objectifs, un obligatoire et trois facultatifs. Chaque candidat est encouragé à les hiérarchiser selon les spécificités de son projet.

> Voir les ODD
En savoir plus sur les ODD

Quels critères de sélection ?

Les projets expérimentaux seront analysés en référence aux critères suivants :

  • la prise en compte du contexte local, à partir d’un diagnostic précis (territoire, habitants, ressources partenariales…) ;
  • l’implication de plusieurs acteurs au sein de l’établissement, qui portent collectivement le projet ;
  • la participation active des élèves dans le projet, favorisant leurs capacités à développer leur « pouvoir d’agir » ;
  • la potentialité à transformer les pratiques au sein de l’établissement ou du réseau, en référence aux modalités de transmission des résultats obtenus ;
  • l’ouverture sur le territoire et la qualité du partenariat entre les membres de la communauté éducative et les différents acteurs intervenant dans l’environnement de l’établissement : familles, collectivités territoriales, équipements publics, associations, entreprises… ;
  • une démarche d’évaluation et la production de traces ;
  • le recours à plusieurs sources de financement.

Qui peut répondre ?

Les organismes concernés peuvent être :

  • les collèges (publics et privés sous et hors contrat), notamment les établissements situés en zones urbaines sensibles et en milieu rural ;
  • les réseaux d’établissements scolaires mobilisés sur le cycle 3 ;
  • les établissements d’enseignement agricole publics et privés intégrant des classes de 4e et 3e ;
  • les associations qui co-portent les projets avec des établissements scolaires ;
  • les laboratoires publics de recherche qui co-portent des projets avec les établissements scolaires.

    Calendrier de sélection des projets 2020

    • Publication de l’appel à projets du 11 décembre 2019  au 11 mars 2020
    • Sélection des projets les 30 juin et 1er juillet 2020 

    A quoi les aides sont-elles affectées ?

    • au  financement  de projets, de prestations, d’intervenants extérieurs aux établissements, d’équipements nécessaires à la mise en œuvre du projet.

    Attention : Elle ne peut en aucun cas financer du « temps » des personnels de l’Education nationale.

    • au financement d’appui méthodologique, soutien à des équipes éducatives et enseignantes ainsi qu’à leurs partenaires afin d’améliorer leurs pratiques (supervision des pratiques, formations-actions, mutualisation des expériences, etc.).

    Aide méthodologique complémentaire

         M+ : accompagner les acteurs de terrain

    Attentive aux difficultés rencontrées par certains acteurs de terrain, la Fondation de France peut, dans certains cas, accorder un appui méthodologique m+. Il se traduit par une aide financière, complémentaire à la subvention accordée dans le cadre de l’appel à projets. Comme la subvention, cette aide est soumise à l’avis du comité d’experts. Il s’agit de mettre à disposition conseil et expertise, en finançant l’intervention d’un consultant compétent qui peut intervenir dans toutes les phases du projet : structuration, pilotage, partenariats, évaluation…

    L’aide est estimée en « jours-consultant ». Le curriculum vitae du professionnel pressenti par le porteur de projet doit être approuvé par la Fondation de France pour confirmer son financement.

    Comment postuler ?

    Les modalités de candidature sont disponibles sur le site fondationdefrance.org ainsi que dans les plaquettes de présentation des appels à projets concernés, signalés par m+

    -> Pour en savoir plus

    S’adresser à chaque chargé de programme

         E+ : comment agir pour l'environnement ?

    Votre projet, également bon pour la planète !
    Toutes nos actions, nos façons de consommer, de produire ou de travailler ont des impacts, lorsqu’ils
    sont négatifs, doivent être pris en compte dans la conduite des projets. C’est pourquoi la Fondation de France souhaite donner les moyens aux porteurs de projets qu’elle soutient d’enclencher
    concrètement des démarches pour limiter les impacts négatifs de leurs actions.
    Encore faut-il savoir s’y prendre.

    Dans cette perspective, la Fondation de France propose un complément de financement pour aider les porteurs de projets à évaluer les impacts environnementaux de la mise en œuvre de leur projet, bâtir un plan d’action avec des solutions alternatives et en évaluer les éléments financiers.
    Pour cela, un consultant spécialiste des enjeux qui seront abordés sera proposé aux porteurs de projet qui en font la demande afin d’adapter le plan d’action au plus près de leurs besoins et de manière réaliste.

    Important : ne pourront être soutenus que les organismes qui auront bénéficié en 2020 d’une
    subvention dans le cadre de l’un ou l’autre des appels à projets de la Fondation de France.

    Comment répondre ?

    L’appel à projets Aidons tous les collégiens à réussir ! est ouvert du 11 décembre 2019 au 11 mars 2020 à 17h.

    Attention, les candidatures s’effectuent exclusivement en ligne jusqu’au 11 mars 2020 à 17h sur fondationdefrance.org rubrique Trouver un financement. Tout dossier adressé par voie postale ou par courriel sera refusé.

    Les projets reçus feront l’objet d’une présélection. Les dossiers présélectionnés seront instruits, puis examinés par un comité d’experts réuni les 30 juin et 1er juillet 2020. Les décisions seront uniquement communiquées par voie postale ou électronique. 

    Programme enfance-éducation : enfance@fdf.org

    Le circuit de financement d'un projet 

     

    Nos experts

    Présidente

    Marie-Pierre JULIEN
    Enseignante-chercheuse en anthropologie et sociologie, Université de Lorraine

    Membres

    Annie ARDELET-HUGON
    Consultante Recherche, Développement, Innovation

    Christine ATTALI MAROT
    Médecin pédiatre, ancienne présidente de la commission nationale Petite enfance de l’Uniopss, Paris

    Virginie AVEZOU-BOUTRY
    Maître de conférences, docteur en psychologie, Université Paris-Nanterre

    Jean BOURBON
    Directeur des publics, Le Centquatre-Paris

    François CHARPIOT
    Coordinateur socio-éducatif Association 4, 3, 2, A

    Jean-Paul DELAHAYE
    Ancien directeur général de l’enseignement scolaire, ministère de l’Education nationale

    Anne-Françoise DEREIX
    Psychologue formatrice Petite enfance et Parentalité

    Chantal LARCADE
    Ancienne directrice Communication/Mécénat et RSE

    François LE CLERE*
    Educateur spécialisé, doctorant, chercheur

    Gérard LEFEBVRE
    Ancien responsable de l’Aide sociale à l’enfance au conseil général du Pas-de-Calais

    Michel LEGER
    Ancien professeur d’EPS

    Raphaëlle MANCINI
    Chef du pôle Culture, conseil général des Hauts-de-Seine

    Alain PAYEN
    Ancien principal de collège, responsable associatif éducation à l’international

    Evelyne RESMOND-WENZ
    Coordinatrice de l’association Acces Armor, Bretagne

    Marion ROGER
    Consultante et vice-présidente de l’association L’enfant à l’hôpital

    Anna RURKA*
    Maître de conférences en psychologie, université Paris-Nanterre

    Attention

    Nous avons mis en place un nouvel outil de dépôt des demandes. Nous recommandons vivement aux candidats de créer leur profil très rapidement et d’anticiper au maximum la gestion des renseignements administratifs liés à leur structure.
    Il leur sera alors possible d'accéder à tout moment au contenu du dossier de demande de subvention.

    Téléchargez les documents ci-dessous :

    L'appel à projets 2020

    La demande complémentaire E+
    Dans le cadre de votre projet, si vous souhaitez déposer une demande de subvention complémentaire Agir pour l’environnement, celle-ci fait l’objet d’une instruction spécifique. Nous vous remercions de compléter le formulaire E+ ci-joint et nous le transmettre par mail à enfance@fdf.org avant le 11 mars 2020 17h.

    Le rapport d'avancement ou final

    Le modèle de formulaire