Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder
Log on
You are a donor
Log on
You are a project leader
Log on

Pour la fondation [email protected], le « numérique au féminin » : ça se joue dès l’école

Le 22 novembre 2019, la fondation [email protected] fêtait son premier anniversaire. L’occasion de découvrir les projets qu’elle soutient, pour faire bouger les représentations et favoriser l’accès des filles dans les secteurs du numérique.

« La révolution numérique va bouleverser nos économies, nos sociétés, nos modes de vie… Pour construire ce nouveau monde, nous avons besoin de tous les talents. Or les femmes sont massivement absentes des filières de formation et des métiers du numérique ! ». Ce constat accablant motivait, fin 2018, la création de la Fondation [email protected]érique, abritée par la Fondation de France.

Un an plus tard, pour fêter ce premier anniversaire, la toute jeune structure a choisi une manifestation emblématique : le Salon européen de l’orientation et de l’éducation, qui rassemble la communauté éducative et des centaines de jeunes. Car de l’élémentaire aux grandes écoles, au fil des années de formation, les stéréotypes de genre détournent progressivement les filles des filières scientifiques, techniques et informatiques. Pour faire bouger les lignes, il faut donc agir dès l’école primaire et tout au long du parcours scolaire puis étudiant.

La journée du 22 novembre a permis d’ouvrir le débat au cours d’une table ronde réunissant des enseignants, des experts et des « décideurs » du secteur, mais aussi de découvrir les projets concrets déjà sélectionnés par la fondation. Sept associations, chacune membre du collectif [email protected]érique, ont ainsi « pitché » leurs démarches. Théâtre, jeux, kit pédagogiques, plateformes et applications numérique, dispositifs de mentorat… tous les formats sont mobilisés autour d’une mission commune : faire évoluer les représentations et inciter les jeunes filles à s’intéresser aux filières et aux métiers du numérique, dès le plus jeune âge.

Par exemple ? Le Campus des métiers et des formations Drôme Ardèche a présenté un container (la « boite noire » du numérique) qui se déplace d’établissements en salons, pour proposer un Escape Game baptisé « Lycéennes, sauvez l’humanité ! ». La Fondation Blaise Pascal organise des journées « Filles et maths/informatique : une équation lumineuse ! » associant théâtre et « marrainage » par des personnalités inspirantes. L’association « Moi dans 10 ans » développe une plateforme de stages dans le secteur de la Tech, pour collégiens et lycéens, etc.

« A la publication de notre appel à projet, lancé en partenariat avec l’Education nationale, les associations ont répondu présent et déployé beaucoup de créativité, souligne Laure Castellazzi, secrétaire générale de la fondation. Les sept propositions retenues répondaient à nos critères-clefs : mobiliser un écosystème local d’acteurs concernés (publics, associatifs ou privés), proposer une innovation qui soit duplicable dans d’autres territoires, voire généralisable au niveau national. Ces expérimentations vont être analysées de près. La fondation prévoit aussi la mise en place d’un observatoire de l’inclusion des femmes dans le numérique ». Agir, observer, comprendre et diffuser la Fondation [email protected]érique veut devenir une référence sur la question.

Créée sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation [email protected]érique a mobilisé l’engagement de 42 entreprises fondatrices. Cette fondation a vocation à financer les actions engagées par le collectif [email protected]érique (50 associations !), afin de leur permettre le passage à l’échelle nécessaire sur l’ensemble du territoire.

En savoir plus


Accès utilisateur
Mon Espace
Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder

Log on
You are a donor

Log on
You are a project leader
Log on