banniere-aap-vivre-acteur.jpg

Appel à projets

Vieillir acteur et citoyen de son territoire

Date limite de transmission des dossiers : 5 septembre 2018 à 17h
Contact : personnesagees@fdf.org

 

Favoriser la participation des personnes âgées au développement de leur territoire et à la vie de la cité.

Contexte

De plus en plus de personnes âgées souhaitent rester impliquées dans la vie de leur quartier ou de leur village, le plus longtemps possible. Désireuses de contribuer au développement de leur territoire, elles se heurtent souvent à une société qui stigmatise leur âge, au lieu de s’appuyer sur leur expérience et leur savoir-faire. La représentation globale des seniors dans notre société est ambivalente : leur expérience est reconnue et respectée dans certains domaines, considérée comme obsolète dans d’autres, notamment du fait des évolutions technologiques rapides, tandis que leur vieillissement est assimilé à un déclin des capacités et à un coût pour la société.

La loi d’adaptation de la société au vieillissement met l’accent sur l’amélioration de la qualité de vie et la prévention de la perte d’autonomie. Pour que cette intention se traduise dans les faits, il est impératif de construire avec les personnes âgées elles-mêmes des réponses adaptées à leurs attentes et à leurs besoins, en impliquant en particulier les plus vulnérables d’entre elles, souvent invisibles ou réduites au silence. Professionnels et proches ont un rôle important à jouer dans cette démarche d’écoute, d’ouverture et de décloisonnement. Les établissements pour personnes âgées, en particulier, s’ouvrent et participent de plus en plus aux dynamiques locales.

La Fondation de France souhaite donc encourager cette ouverture et lutter contre l’isolement et la mise de côté des personnes âgées. Le programme « Vieillir acteur et citoyen de son territoire » soutient des projets qui permettent de dynamiser et pérenniser les liens sociaux des personnes âgées avec l’ensemble de la communauté et d’améliorer leur participation à des actions citoyennes à l’échelle locale, tout en valorisant leurs compétences.

Objectifs

  1. Donner à chacun la possibilité de s’exprimer et d’agir sur son territoire, en prenant l’initiative d’actions collectives innovantes ou expérimentales, ou en s’y impliquant ;
  2. Favoriser l’autonomie et l’intégration sociale des personnes âgées grâce aux nouvelles technologies ;
  3. Anticiper les ruptures subies liées au vieillissement en développant les solidarités familiales et de voisinage, et en impliquant le réseau de professionnels et de bénévoles ;

Attention

Nous avons mis en place un nouvel outil de dépôt des demandes. Nous recommandons vivement aux candidats de créer leur profil très rapidement et d’anticiper au maximum la gestion des renseignements administratifs liés à leur structure.
Il leur sera alors possible d'accéder à tout moment au contenu du dossier de demande de subvention.

Qui peut répondre ?

  • Les établissement, les services publics et privés non lucratifs (EHPAD, les résidences autonomie, les petites unités de vie, accueils de jour, de nuit, accueils temporaires, lesunités protégées, lesservices d’aide ou de soins à domicile, plateformes de répit,  hôpitaux, etc.) ;
  • Les personnes morales à but non lucratif (associations, groupements de coopération sociale et médico-sociale…)
  • Les communes, les établissements publics de coopération intercommunale (Epci), les groupements d’intérêt public (Gip).

Je souhaite être alerté(e) des derniers appels à projets

Quels critères de sélection ?

Le jury privilégiera les projets locaux associant les personnes très âgées les plus isolées ou en situation de précarité, tout en prenant en compte les autres habitants du territoire. Une attention particulière sera accordée aux projets permettant de mieux repérer et impliquer les personnes restant méconnues des dispositifs classiques.

La Fondation de France sélectionnera les projets au regard des critères suivants :

  • impact sur la participation des personnes âgées à la vie citoyenne locale et à des dynamiques collectives, telles des actions intergénérationnelles ou des solidarités de proximité ;
  • association des bénéficiaires à la définition des objectifs et des actions afin que ces personnes soient autant que possible actrices et porteuses du projet  ;
  • appui sur un diagnostic territorial des attentes et des besoins des habitants âgés et des autres habitants ;
  • conception de réponses non strictement médicosociales, grâce à un travail en commun d’acteurs locaux gérontologiques et non gérontologiques ; 
  • actions non stigmatisantes pour les bénéficiaires, favorisant par exemple l’ouverture des structures d’accueil ou d’hébergement sur la vie locale

Les critères d’irrecevabilité

Ne seront pas recevables les demandes concernant :

  • un projet ne relevant pas de l’intérêt général ;
  • la construction ou la rénovation d’habitat, ou les études techniques s’y rapportant  ;
  • les technologies visant uniquement la sécurisation de la personne dans et hors de son domicile ni les études techniques ou de marché préalables à la commercialisation d’un produit  ;
  • les séjours vacances, les jardins à vocation uniquement thérapeutique ;
  • l’achat d’un véhicule adapté sans autre projet autour.

Quelles modalités de soutien ?

Les aides sont accordées sous la forme d’une subvention annuelle ou pluriannuelle (2 à 3 ans). Elles portent sur les dépenses d’investissement ou de fonctionnement, hors fonctionnement régulier et missions finançables par les politiques publiques ou relevant d’obligations légales. La Fondation de France peut également financer l’intervention d’un consultant pour une meilleure structuration des actions.

Aide méthodologique complémentaire

     M+ : accompagner les acteurs de terrain

Pour accompagner les acteurs de terrain dans la conception, la co-construction avec les bénéficiaires, le pilotage, le montage, la structuration des actions ou encore leur évaluation, le recours à un consultant compétent peut être utile. Il pourra être pour tout ou partie financé dans le cadre de ce soutien complémentaire. Un accord devra être donné par la Fondation de France sur présentation de la proposition technique et du CV du consultant pressenti par le porteur de projet.

     E+ : comment agir pour l'environnement ?

Dans le cadre de votre projet, si vous souhaitez déposer une demande de subvention complémentaire Agir pour l’environnement, celle-ci fait l’objet d’une instruction spécifique. Nous vous remercions de compléter le formulaire E+ ci-dessous et nous le transmettre par mail à personnesagees@fdf.org avant le 6 mars 2018 minuit ou avant le 4 septembre 2018 minuit.

Comment répondre ?

L’appel à projets est ouvert jusqu’au 5 septembre 2018 à 17h.

Attention, les candidatures s’effectuent exclusivement en ligne avant le 6 mars 2018 minuit puis avant le 5 septembre 2018 à 17h.

Tout dossier adressé par voie postale ou par courriel sera refusé.

 

La présélection

Cette phase permet de vérifier l’éligibilité de votre projet. Toutes les candidatures transmises avant le 6 mars 2018 avant minuit  puis avant le 5 septembre 2018, seront étudiées par le Comité ou les jurys régionaux du programme Grand âge. Seuls les projets présélectionnés à l’issue de cette phase feront l’objet d’une instruction par la Fondation de France.

L’examen en comité ou jury

Seuls les projets ayant fait l’objet d’une instruction par la Fondation de France seront examinés par le comité d’experts ou les jurys régionaux fin mai 2018 puis fin novembre 2018.

Les décisions seront uniquement communiquées par voie postale ou électronique. Pour toute question, vous pouvez écrire à personnesagees@fdf.org ou à la Fondation régionale dont vous dépendez.

 

Le comité d’experts

Le comité d’experts qui évaluera les projets est composé de spécialistes et/ou acteurs de la gérontologie, de l’accompagnement des personnes âgées et des aidants, professionnels et proches.

 

Présidente

Marie-Laure Martin
Directrice des accueils de jour ISATIS des 13e et 15e arrondissement de Paris

 

Membres

Gabriel Abitbol
Médecin gériatre, unité fonctionnelle de Douleur et soins palliatifs, hôpital Broca et médecin libéral, Montrouge

Catherine Bourmault
Directrice de l’EHPAD Résidence Vallée du don, Guéméné Penfao

Pierre-Henri Daure
Directeur de la communication, de recherche et du développpement, FEDOSAD, Dijon

Corinne Daver
Docteur en droit, avocate spécialisée en droit de la santé, barreau des Hauts-de-Seine

Didier Duplan
Directeur général adjoint de la Fédération Adessa, Paris

Matthieu De Stampa
Gériatre, hospitalisation à domicile, assistance publique, hôpitaux de Paris

Marie-Françoise Fuchs
Médecin, fondatrice et présidente d’honneur de l’association OLD UP, Paris

Pauline Orain
Anthropologue, réalisatrice, fondatrice et chargée de projet de l’association Nos mémoires vives, Montpellier

Marion Villez
Enseignant-chercheur en sociologie (Université Paris Est Créteil Val-de-Marne, Laboratoire LIRTES)

 

Attention

Nous avons mis en place un nouvel outil de dépôt des demandes. Nous recommandons vivement aux candidats de créer leur profil très rapidement et d’anticiper au maximum la gestion des renseignements administratifs liés à leur structure.
Il leur sera alors possible d'accéder à tout moment au contenu du dossier de demande de subvention.

Calendrier de l’appel à projets 2018

Dépôt des projets : du 28 décembre 2017 au 5 septembre 2018

Présélection des projets : mars 2018 puis septembre 2018

Décision communiquée par courrier : juin 2018 puis décembre 2018​