Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder
Log on
You are a donor
Log on
You are a project leader
Log on
Nos métiers... vus par celles et ceux qui les exercent

Nos métiers... vus par celles et ceux qui les exercent

Pour agir efficacement dans tous les domaines de l’intérêt général et pour accompagner toutes les formes de générosité (donateurs, fondateurs, bénévoles, porteurs de projets), la Fondation de France mobilise des compétences et des profils extrêmement divers. Découvrez celles et ceux qui, venus d’horizons variés, partagent un même engagement : agir au service d’un monde apaisé, plus solidaire et plus durable.

Accompagner toutes les « envies d'agir », c’est être présent à chaque étape du développement de la générosité : auprès de tous les donateurs quelles que soient les causes qui les mobilisent, comme auprès de ceux -particuliers ou entreprises- qui s’engagent en créant leur fondation abritée à la Fondation de France. Ces acteurs s’appuient sur notre capacité d’écoute, de conseil, et notre efficacité.

 

Sophie Charro, 47 ans, responsable grands donateurs et entreprises

« Proposer un projet philanthropique personnalisé à chaque interlocuteur »

medaillon_sophie_charro.jpg« Depuis 2017, notre équipe accueille et conseille individuellement les grands donateurs et les entreprises souhaitant soutenir un projet philanthropique. Nos interlocuteurs se tournent vers la Fondation de France pour sa notoriété, les garanties de fiabilité et d’efficacité qu’elle incarne. A nous de donner un « supplément de cœur » à leur engagement, en leur proposant des causes, des projets qui correspondent profondément à leur sensibilité pour les particuliers, à leurs métiers et à leurs valeurs pour les entreprises. Ce dialogue se poursuit sur la durée : chacun reçoit une information détaillée sur l’avancée et l’impact des actions qu’il a soutenues, nous organisons des rencontres, par exemple avec les chercheurs, ou avec les lauréats Déclics jeunes. Nous leur proposons aussi des visites de terrain auprès d’associations. Nous faisons du « sur-mesure », ce qui nécessite avant tout écoute et empathie.

Ce que j’aime dans mon travail : la richesse des métiers de la collecte, qui nécessitent de travailler en lien étroit avec nos collègues responsables des programmes thématiques, pour connaître parfaitement les enjeux et les initiatives soutenues. »

espace bulle

Claire Broussal, 32 ans, responsable de programme et de fondations éducation

« Accompagner les fondations abritées, c’est animer un collectif philanthropique qui doit se connaître, échanger, coopérer ! »

medaillon claire broussal« Le programme Enfance et éducation auquel j’appartiens intervient dans plusieurs champs : la petite enfance, l’aide à la parentalité et la jeunesse en difficulté. Nous soutenons une soixantaine de projets par an, et nous accompagnons les fondations abritées qui agissent pour favoriser l’égalité des chances. Des acteurs de toutes tailles, de la très grande fondation d’entreprise à la fondation familiale, mais qui partagent un même combat : lutter contre la précarité matérielle, éducative et affective qui peut compromettre dramatiquement l’avenir des plus jeunes.

Ce que j’apprécie : l’accompagnement des fondateurs est avant tout un travail d’équipe. Car pour apporter le meilleur conseil aux philanthropes, nous mobilisons toutes les expertises développées à la Fondation de France : communication, finance, juridique, libéralités… Mais aussi les expertises thématiques sur la culture, l’environnement, la santé, qui peuvent nourrir une action en direction des enfants et des jeunes. Autant dire qu’aucune journée ne ressemble à une autre ! Au-delà du service individuel à chaque fondation, notre challenge pour les années à venir est d’approfondir la mise en réseau des fondateurs, de créer un vrai collectif, qui puisse partager ses expériences, valoriser l’innovation, pour maximiser ensemble notre impact. »

espace bulle reverse1

Ambre Massot, 25 ans, chargée de relation donateurs

« Aider les donateurs dans leur démarche de don et travailler au quotidien pour améliorer leur expérience »

medaillon ambre massot« L’objectif de notre service - Qualité et Relations Donateurs - est d’accompagner le donateur par téléphone, email ou par courrier postal, en apportant une véritable expertise. Nous sommes donc en lien permanent avec nos collègues des différents départements, ceux en charge du traitement des dons, du marketing, les responsables des domaines thématiques ou les équipes juridiques. En parallèle, nous initions des chantiers d’amélioration des outils, pour rendre le parcours du don toujours plus fluide.

Ce qui me motive ? Depuis mon arrivée à la Fondation de France en 2020, j’ai vécu les « vagues » successives de mobilisation liées au Covid, au Liban, à la guerre en Ukraine… Derrière chaque engagement, il y a des motivations personnelles, parfois liées à une épreuve, une maladie, la perte d’un proche. C’est le fait de travailler au service de l’humain, et cette diversité de situations qui m’intéresse. »

espace bulle1

Agir dans tous les domaines de l'intérêt général, à la Fondation de France, c’est activer deux modes d’action. D’une part, grâce à la générosité des donateurs, nous organisons et menons nos propres programmes thématiques, en soutenant des initiatives prometteuses et innovantes. Et d’autre part, nous accompagnons plus de 940 fondations abritées, créées par des particuliers, des familles ou des entreprises. Enfin, parce qu’efficacité rime avec partage, nous favorisons à tous les niveaux, les échanges d’expériences et le développement d’actions conjointes.

 

Tristan Thomas, 26 ans, chargé de programme sport, santé, insertion

« Explorer et soutenir toutes les manières d’agir au service d’une cause »

« Notre programme cherche à faciliter l’accès de tous à la pratique sportive, et en particulier des plus vulnérables. Avec la responsable du programme et les bénévoles de notre comité d’experts, nous soutenons une centaine d’associations, porteuses de projets partout en France. Au-delà du soutien financier, il s’agit de les aider à surmonter les difficultés, de les mettre en contact avec d’autres associations… bref de les accompagner dans une étape importante de leur croissance. Nous suivons également une dizaine de fondations abritées engagées sur cette thématique. Certaines sont déjà très expérimentées, mais d’autres débutent et apprécient que nous apportions notre éclairage sur le choix des projets qu’elles soutiennent. Et toutes sont ouvertes à l’échange de bonnes pratiques.

Ce qui me mobilise au quotidien ? La coordination permanente avec les autres programmes, avec les acteurs des politiques publiques, avec d’autres fondations… cette dimension de travail en réseau est essentielle dans le poste de chargé de programme, car elle permet d’affiner notre expertise et de nous positionner là où nous sommes le plus utile. »

espace bulle reverse1

Claire Bertin, 32 ans, chargée de missions sociales Fondation de France Centre Est 

« Animer une communauté philanthropique, à l’échelle locale »

medaillon claire bertin« L’équipe d’une fondation régionale de la Fondation de France intègre toutes les dimensions de la philanthropie : la collecte et le développement de fondations abritées, le choix et l’accompagnement des actions d’intérêt général à l’échelle du territoire, la communication et les événements… Le poste de chargée de missions sociales est centré sur le suivi de nos appels à projets, autour des questions de vulnérabilité comme de transition écologique ou de lien social. La sélection des projets est assurée par des comités d’experts bénévoles, une équipe qu’il s’agit d’animer pour stimuler les échanges et fidéliser toutes ces compétences, si précieuses. Au-delà des appels à projets, notre action s’oriente de plus en plus vers la co-construction de solutions, avec des associations que nous repérons et que nous accompagnons sur la durée. C’est l’objet de notre programme Démarches territoriales, qui vise à soutenir des porteurs de projets innovants, capables d’agir durablement en traitant une problématique sociétale avec une vision globale.

Ce qui me plait dans mon métier ? Le collectif ! Identifier ces acteurs à fort potentiel, les accompagner, susciter des rencontres avec d’autres associations, avec des acteurs publics ou privés… c’est tout un écosystème philanthropique local qu’il s’agit de faire vivre et grandir ! »

espace bulle1

Soutenir les équipes opérationnelles de la Fondation de France, c’est le rôle des fonctions support. Qu’il s’agisse de finance, de communication, de ressources humaines… elles veillent à valoriser et à gérer au mieux les ressources de la Fondation de France, au service de sa mission et de son impact global.

 

Susie Cerjak, 24 ans, chef de projet marketing

« Donner à nos programmes et projets les moyens indispensables à leur développement »

medaillon susie cerjakNotre équipe gère de nombreuses campagnes marketing à destination des donateurs et des prospects. Il s’agit de solliciter, mais surtout d’informer (par courrier, email, téléphone…) sur les causes qui nous mobilisent et sur les projets concrets que leur don va soutenir : recherche médicale, lutte contre la précarité, interventions d’urgence face aux crises…

Ce qui me plaît ? Ce poste me permet d’être au contact de nombreux interlocuteurs en interne : les équipes qui travaillent avec les associations, mais aussi le juridique, le service donateurs, la communication.

espace bulle reverse1

Anthony Coelho, 35 ans, responsable du service de gestion et de comptabilisation des dépenses et des dons 

« Etre au croisement de tous les actes de gestion liés aux métiers et à la mission de la Fondation de France »

« Notre service, qui compte aujourd’hui 7 personnes, a un rôle pivot, puisque nous assurons le traitement comptable des ressources financières (les dons) comme des dépenses (les projets de financement, les achats et notes de frais). Et ceci, à la fois pour nos 945 fondations abritées, pour nos propres programmes d’intervention et évidemment pour le fonctionnement de la structure. Cette mission nous permet d’avoir une vision globale, transversale, de l’action de la Fondation de France, et d’être en contact avec tous les services. J’ai intégré la Fondation de France en 2008, comme alternant, pour préparer mon BTS de comptabilité. Puis évolué régulièrement : comme comptable, puis responsable du pôle comptabilité-dépenses… pour prendre mon poste actuel fin 2021.

Ce qui m’anime ? Améliorer notre organisation en permanence ! Aujourd’hui, nous sommes engagés dans un chantier ambitieux de transformation digitale, d’optimisation de nos process, pour les rendre encore plus efficaces, ce qui m’amène aussi à beaucoup travailler en mode projet avec la Direction des systèmes d’information et les directions métiers. Bref, j’occupe un poste d’observation à 360°… bien à l’abri de la routine ! »

espace bulle1

Donatienne Guénant, 33 ans, responsable de portefeuilles libéralités 

« Sécuriser la gestion des donations et des legs »

medaillon donatienne guenant« Le service auquel j’appartiens gère les « libéralités », c’est-à-dire les dons et legs qui sont examinés par le Conseil d’administration. Certains particuliers souhaitent nous donner de leur vivant une somme d’argent, des titres d’entreprises ou un bien immobilier… nous devons sécuriser cette démarche par un acte notarié, notamment pour veiller à ce que les droits des héritiers soient bien respectés. Et nous recevons chaque année une centaine de legs. A l’ouverture de la succession, notre service prend connaissance des volontés du défunt : ce sont les « charges » associées au legs, qui précisent à quelles causes les sommes léguées doivent être dédiées. Nous n’acceptons un legs que si nous sommes certains de pouvoir respecter ces charges !

Ce que j’aime dans ce poste ? Sa diversité. La gestion d’un portefeuille de libéralités est un poste à la fois très technique et très humain. En effet, je suis amenée à collaborer avec de nombreux interlocuteurs. En interne, avec mes collègues du mécénat, avec les équipes du développement, avec la direction financière… En externe, avec les co-légataires (famille, autres fondations/associations…), les commissaires-priseurs pour les inventaires, les notaires, les avocats, parfois. Car chaque succession est une histoire particulière, le reflet d’une vie… souvent chargée d’émotions !

espace bulle reverse1

Accès utilisateur
Mon Espace
Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder

Log on
You are a donor

Log on
You are a project leader
Log on