banniere-aap-agroforesterie-arbratatouille.jpg

Appel à projets

Recherches sur les agroforesteries

Date limite : 28 février 2018
Contact : environnement@fdf.org

 

L'appel à projets Recherche sur les agroforesteries est clôturé. Rendez-vous en 2019 pour déposer vos projets !

Arbres et durabilité des agrosystèmes en zone tempérée

Contexte

Le secteur agricole, comme certaines filières agroalimentaires, traverse une période de crise économique et sociale, reflet d’une profonde mutation des modes de production agricole, de transformation et de consommation des aliments. Des pratiques aux conséquences néfastes, tant pour l’environnement que pour la santé des animaux et des humains, sont de plus en plus questionnées par de larges secteurs de la société. Face à ce constat et aux enjeux du futur (notamment climatiques et démographiques), de nombreuses initiatives ont émergé pour refonder la manière de cultiver la terre, d’élever les animaux, de nourrir les hommes et de préserver le fonctionnement de notre planète.

Ces démarches et projets agro-écologiques portent une vision commune : il est aujourd’hui indispensable et possible d’inventer progressivement de nouvelles voies pour produire, faire vivre et nourrir durablement, en favorisant des systèmes agricoles respectueux de la nature et des humains. Cela passera nécessairement par

  • l’abandon de la recherche de solutions « passepartout » au profit d’une diversité de systèmes à construire par les acteurs eux-mêmes, dans chaque contexte biophysique et socio-économique ;
  • l’intégration des différentes échelles auxquelles opèrent les processus écologiques et socio- économiques de l’agro-écologie : la parcelle (lieu des interactions entre l’eau, les sols, les plantes, les animaux...), l’exploitation agricole (unité de gestion et de vie), le territoire (échelle d’organisation du paysage, des relations sociales de proximité, des systèmes alimentaires et de maîtrise des flux et impacts sur les ressources) ;
  • l’intégration des savoirs profanes (notamment sur les pratiques agricoles) et des savoirs scientifiques plus génériques (sur les processus et sur les méthodes) pour produire des connaissances activables et utilisables par le plus grand nombre ; une réinscription des pratiques dans le temps long, celui des processus écologiques (croissance d’un arbre, maintien ou restauration d’un sol de qualité, changement climatique…), celui des acteurs (nouveaux apprentissages et compétences à acquérir pour les paysans, les chercheurs et accompagnateurs...), et enfin celui des institutions (gouvernance, nouveaux référentiels de politiques publiques).

L’agroforesterie qui consiste à associer les arbres ou les haies aux productions agricoles (cultures, prairies) pour obtenir des agrosystèmes pluristratifiés, est l’une des voies agro-écologique soutenue par la Fondation de France. Constatant en effet que les recherches fondamentales et appliquées sur les agroforesteries tempérées restaient peu développées, la Fondation de France a depuis 2011 financé 44 bourses de thèses et post-doctorats produisant des connaissances au service de tous les acteurs.

Objectifs

En 2018, la Fondation de France réoriente son appel à projets pour soutenir la production de connaissances adaptées aux nouveaux besoins et questionnements des acteurs ainsi qu’à leurs pratiques évolutives, en :

  • continuant à financer quelques thèses et postdoctorats, centrés sur des sujets orphelins, encore peu ou pas explorés ;
  • ouvrant ses soutiens à des recherches plus impliquées (du type recherche-action, recherche participative) reposant sur une association étroite entre des laboratoires de recherche et des acteurs de terrain (paysans, citoyens, acteurs des territoires...).

Les projets pourront reposer sur une large gamme disciplinaire, depuis les sciences biologiques jusqu’aux sciences sociales. Les approches interdisciplinaires sont encouragées. Les partenariats recherche-développement et l’implication des agriculteurs sont vivement encouragés et sont incontournables pour les projets de recherche-action.

Attention

Nous avons mis en place un nouvel outil de dépôt des demandes. Nous recommandons vivement aux candidats de créer leur profil très rapidement et d’anticiper au maximum la gestion des renseignements administratifs liés à leur structure.
Il leur sera alors possible d'accéder à tout moment au contenu du dossier de demande de subvention.

Téléchargez les documents ci-dessous

L'appel à projets 

La demande complémentaire E+
Dans le cadre de votre projet, si vous souhaitez déposer une demande de subvention complémentaire Agir pour l’environnement, celle-ci fait l’objet d’une instruction spécifique. Nous vous remercions de compléter le formulaire E+ ci-joint.

 

Qui peut répondre ?

- les étudiants doctorants inscrits dans une école doctorale au sein d’une unité de recherche française. Les demandes de financement de post-doctorats sont également admissibles mais non prioritaires en 2018 ;

- les associations et éventuellement des coopératives dont l’activité relève de l’intérêt général

- des consortiums et regroupements de structures sur un même territoire.

Quels critères de sélection ?

L’appel à projets est ouvert à toute proposition de recherche ayant pour objet d’étude les interactions entre l’arbre, la culture, l’élevage et l’homme en zone tempérée.

Les recherches doivent se dérouler en France métropolitaine ; des collaborations internationales et avec les outre-mer sont possibles si elles apportent des compétences ou connaissances indispensables à la recherche.

Le jury sera particulièrement attentif aux sujets considérés comme moins explorés et/ou porteurs d’avenir et d’innovation, tels que :

  • les systèmes agroforestiers incluant d’autres pratiques agro-écologiques (non-labour, couvert permanent, cultures sur buttes, etc...) ;
  • les systèmes agroforestiers en polyculture élevage ;
  • la phase d’installation des arbres dans les systèmes agricoles ;
  • la conception de systèmes agroforestiers basée sur l’intégration de différentes échelles (parcelle, ferme, territoire).

Afin de stimuler au mieux les collaborations entre recherche et terrain, la Fondation de France pourra soutenir :

  • les phases d’émergence de projets permettant à des chercheurs et des groupes d’agriculteurs de co-construire des projets de recherche-action ;
  • les étapes de transfert vers le terrain des connaissances acquises grâce aux recherches menées, et de manière symétrique, la valorisation et l’intégration des savoirs profanes dans des projets de recherche.

Les critères d’irrecevabilité

Les organismes à but lucratif ne sont pas éligibles

Les projets de recherche académique sans lien avec des praticiens et/ou acteurs, usagers d’un territoire ne seront pas examinés

Quelles modalités de soutien ?

Pour les allocations doctorales et post-doctorales :

Les financements sont accordés pour les salaires des jeunes chercheurs et versés sous forme de subvention au laboratoire d’accueil, en financement principal ou en co-financement.

Ils sont accordés pour une durée maximum de :

- 3 ans pour les thèses - le montant sollicité doit correspondre à la grille de rémunérations des doctorants en vigueur dans l’organisme d’accueil.
- 2 ans pour les post-doc -  le montant demandé doit tenir compte de la grille salariale (salaire chargé) de la structure d’accueil du candidat. Il peut inclure une partie des charges de fonctionnement (petit investissement, fournitures, déplacements).

Pour les projets de recherche-action :

Le financement est apporté sous forme de subvention, annuelle ou pluriannuelle, qui peut prendre en charge une partie des frais liés à la mise en œuvre du projet, des salaires des personnels dédiés (en dehors des emplois publics déjà financés) voire de petits équipements indispensables à la recherche.

Des cofinancements sont attendus.

 

Aide méthodologique complémentaire

     M+ : accompagner les acteurs de terrain

Pour accompagner les acteurs de terrain dans la conception, la co-construction avec les bénéficiaires, le pilotage, le montage, la structuration des actions ou encore leur évaluation, le recours à un consultant compétent peut être utile. Il pourra être pour tout ou partie financé dans le cadre de ce soutien complémentaire. Un accord devra être donné par la Fondation de France sur présentation de la proposition technique et du CV du consultant pressenti par le porteur de projet.

     E+ : comment agir pour l'environnement ?

Pour les organismes désireux de réduire les impacts négatifs de leur projet sur l’environnement, une aide financière supplémentaire pourra être accordée afin de recourir à un consultant spécialiste des questions posées. Il proposera des adaptations réalistes au plus près des souhaits et des réalités de la structure soutenue. Nous attirons votre attention sur la nécessité de compléter un formulaire spécifique disponible sur notre plateforme. 

Comment répondre ?

Attention, les candidatures s’effectuent exclusivement  en ligne. Tout dossier adressé par voie postale ou par courriel sera refusé. 
Les modalités de réponse sont précisées dans le dossier de candidature. Pour les thèses et postdoctorats, le dossier devra comporter une lettre d’engagement du directeur de l’unité d’accueil.

Date limite de réception des dossiers : 27 février 2018

 

Le comité d’experts

Le comité d’experts qui évaluera les projets est composé de spécialistes de l’agronomie, de l’agro-écologie et de l’agroforesterie

Président

Jacques Wery
Professeur, Montpellier SupAgro, secrétaire exécutif de la Société Européenne d’Agronomie

Membres

Hubert De Foresta
Chargé de recherches à l'institut de recherche pour le développement, IRD Montpellier

Jean-Pierre Sarthou
Maître de conférences, Ecole nationale supérieure agronomique de Toulouse

Edith Le Cadre
Professeur, Agrocampus Ouest

Oswaldo Forey
Post-doctorant en agro-écologie

Hubert Cochet
Professeur, UFR agriculture comparée et développement agricole – AgroParistech

Marc Gastambide
Ancien directeur de la Fédération des parcs naturels régionaux Français

Patricia Jung-Singh
Présidente de la Fondation TERRA SYMBIOSIS

Attention

Nous avons mis en place un nouvel outil de dépôt des demandes. Nous recommandons vivement aux candidats de créer leur profil très rapidement et d’anticiper au maximum la gestion des renseignements administratifs liés à leur structure.
Il leur sera alors possible d'accéder à tout moment au contenu du dossier de demande de subvention.

Téléchargez les documents ci-dessous :

L'appel à projets 

La demande complémentaire E+
Dans le cadre de votre projet, si vous souhaitez déposer une demande de subvention complémentaire Agir pour l’environnement, celle-ci fait l’objet d’une instruction spécifique. Nous vous remercions de compléter le formulaire E+ ci-joint.