soutien_tiers_lieu_fondation_de_france.jpg

Covid-19

Les tiers-lieux, acteurs de solidarité pendant la crise Covid-19

Depuis plusieurs années, les tiers-lieux se développent partout en France. Espaces de travail partagés et collaboratifs, ils se déclinent sous différentes formes : co-working, fablab (laboratoires de fabrication), ateliers partagés, ressourceries… Consciente que les modes de travail évoluent, la Fondation de France accompagne depuis 2016 le développement de ces espaces, créateurs de lien social. Pendant la crise sanitaire, elle a accentué son soutien auprès de tiers-lieux qui ont su s’adapter pour faire face à l’urgence.

Les tiers-lieux face à la crise Covid-19

Pendant le confinement, la situation des tiers-lieux a été mise à l’épreuve. Les fermetures forcées ont engendré de véritables difficultés économiques et sociales pour ces lieux, qui contribuent au quotidien à réduire la fracture numérique et qui permettent une véritable dynamisation des territoires en France.

Pourtant, face à la crise sanitaire, les tiers-lieux et leurs communautés de makers (personnes qui inventent et fabriquent des prototypes en utilisant la technologie, comme l’impression 3D, l’électronique, la robotique et toute autre machine mise à disposition dans les tiers-lieux) ont décidé d’unir leurs forces et de continuer à investir ces lieux pour répondre à l’urgence sanitaire. Ainsi, 9 tiers-lieux sur 10 se sont mobilisés pendant le premier confinement dans des actions de solidarité : production de matériel pour le personnel soignant, soutien numérique aux personnes isolées et précaires…

Pour accompagner cet élan de solidarité, la Fondation de France et France Tiers-Lieux, une association qui accompagne le développement des tiers-lieux, ont créé un fonds de solidarité baptisé « Makers contre le Covid-19 ». Ce fonds exceptionnel a permis de soutenir 43 tiers-lieux qui ont revu leur mode de fonctionnement pour fournir des solutions concrètes dans le but de venir en aide aux personnes les plus touchées par la crise.  « Après quelques échanges avec des tiers-lieux que nous connaissions, il nous a semblé nécessaire de mener une opération structurante afin de soutenir leurs activités dans cette période économiquement critique pour eux et dans laquelle ils montraient un engagement désintéressé pour leur territoire », raconte Axelle Davezac, directrice générale de la Fondation de France.

Parmi ces tiers-lieux soutenus, le Fablab de Jarry, situé en Guadeloupe, qui a fabriqué du matériel sanitaire et du matériel de protection contre la Covid-19. Respirateurs d’urgence pour le CHU de Pointe-à-Pitre, distributeurs de gel hydroalcoolique à pédale, visières de protection, ouvre-portes… Les machines de ce fablab ont tourné à plein régime pour répondre aux besoins de l’urgence sanitaire. Autre exemple à Rennes, où My Human Kit a prototypé et fabriqué des distributeurs de gel hydroalcoolique sans contact, afin qu’ils soient adaptés aux personnes à mobilité réduite.

Un soutien dans la durée

Les tiers-lieux participent activement à l’insertion sociale et à la dynamisation des territoires. Comment ? En luttant contre l’isolement, en décloisonnant les mondes et en soutenant l’innovation, pour répondre aux besoins d’une société dont les évolutions sont de plus en plus rapides et les besoins de plus en plus criants. C’est pourquoi la Fondation de France a apporté son soutien au développement des tiers-lieux, dès les prémisses de ce mouvement, en 2017. En quatre ans, ce sont près de 60 tiers-lieux qui ont été accompagnés, parfois dès leurs premiers pas, et dans tous les territoires (urbain, rural, DOM).

 « Alors que la digitalisation croissante de la société peut favoriser l’isolement, il est nécessaire de soutenir des projets qui créent de la solidarité. Les tiers-lieux répondent à cette problématique, par exemple en favorisant des organisations du travail dans lesquelles des personnes isolées trouvent la possibilité de se sentir moins seules, de partager leurs projets avec d’autres et de créer des synergies inédites », analyse Marion Ben Hammo, spécialiste de l’innovation sociale à la Fondation de France et en charge du programme Inventer demain.

Ces lieux hybrides sont aujourd’hui de véritables vecteurs de socialisation, qui offrent une réponse concrète aux enjeux de notre société : la maîtrise des outils numériques, les nouveaux modes de travail (travail à distance, travail collaboratif, etc.), la transition écologique en menant des expériences, l’éducation en y permettant un accès à tous… Acteurs clé pour la dynamisation économique et sociale des territoires, les tiers-lieux permettent la concrétisation d'innovations qui répondent aux besoins concrets des habitants, et des plus vulnérables en particulier.

Qu'est-ce qu'un tiers-lieu ?

Les tiers-lieux sont des espaces de travail partagés et collaboratifs qui permettent de produire toutes sortes de prototypes, notamment en utilisant la technologie. Ils se sont développés à l’ère de la digitalisation de notre société et ont pour vocation de favoriser les échanges et les rencontres, dans le but de créer de la valeur (économique, sociale, éducative, etc.). De par leur modèle, les tiers-lieux permettent de lutter contre la fracture numérique et participent à l’insertion sociale et professionnelle.

En France, on recense 1800 tiers-lieux. Ils sont tous uniques car ils répondent tous aux besoins spécifiques de leur territoire et de ses habitants.

En savoir plus