Humanisation des soins : la relation patients-soignants, au cœur de la prise en charge

Comment redonner du sens et du temps à la relation entre malades et soignants ? Comment favoriser l’implication des patients et de leurs proches dans le projet de soins ?
Plus que jamais, avec la crise de la covid-19, la nécessité de remettre l’humain dans l’acte thérapeutique s’impose !
Comment redonner du sens et du temps à la relation entre malades et soignants ? Comment favoriser l’implication des patients et de leurs proches dans le projet de soins ?
Plus que jamais, avec la crise de la covid-19, la nécessité de remettre l’humain dans l’acte thérapeutique s’impose !
Le programme en bref
Quand l’écoute et le lien soignent

Hyper-médicalisation, manque de moyens humains et financiers, multiplication des recommandations et des protocoles… Autant de facteurs qui contribuent à une déshumanisation des soins, parfois lourde de conséquences.

En première ligne pendant la crise sanitaire, malades, familles et soignants ont dû faire face à ces nombreuses questions. Comment protéger et soigner sans isoler les patients et exclure les proches ? Face à cet enjeu, le programme Humanisation des soins a accompagné pendant la crise plus de 90 actions partout sur le territoire : de l’achat de matériel médical, à la distribution de tablettes pour maintenir les liens avec les proches, en passant par les dispositifs de soutien psychologique pour les soignants, etc.

Après s’être investie pendant 25 ans dans le développement des soins palliatifs, la Fondation de France s’interroge désormais plus globalement sur l’importance de la relation soignants-soignés, pendant toute la période de la maladie et non plus seulement en fin de vie, dans tous les lieux de soins (hôpitaux, Ehpad, dispensaires…).

Le programme Humanisation des soins soutient des projets autour de quatre objectifs : 

  • mieux accompagner les soignants confrontés à des situations difficiles : refus de soins, annonces de maladies graves, violences, etc. ;
  • favoriser l’adoption des techniques complémentaires et alternatives de prise en charge, notamment de la douleur ;
  • améliorer l’accueil et l’accompagnement des malades et de leurs proches, avec une attention particulière pour les situations d’interculturalité, de vulnérabilité et de précarité ;
  • reconnaitre et promouvoir les connaissances et l’expérience de la maladie par les patients eux-mêmes.

Parallèlement à ce programme, la Fondation de France soutient la recherche (clinique, en sciences humaines et sociales) dans le domaine des soins aux personnes gravement malades ou en fin de vie et dans le domaine de la prise en charge de la douleur.

Consulter la page du programme Soigner, soulager, accompagner.

L'interview

« 

Il faut remettre de l'humain dans le soin, car il est essentiel dans l'acte thérapeutique. 

»

Sophie Lasserre Responsable du programme Humanisation des soins

Vous serez aussi intéressé par

Restons unis pour aider les plus vulnérables

Notre action en images