Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder
Log on
You are a donor
Log on
You are a project leader
Log on

Le regard de Jean-Marie Bergère, président du comité Inventer demain

Inventer demain 30 Aoû.2021

Ancien dirigeant d’associations dédiées à l’innovation et au dialogue social, Jean-Marie Bergère  a présidé  le comité emploi de la Fondation de France de 2012 à 2018, « une expérience qui m’a montré comment la philanthropie pouvait faire bouger les lignes », dit-il. Il est aujourd’hui à la tête du comité Inventer Demain.

Quels sont les projets ciblés par le programme Inventer Demain ?

Jean-Marie Bergère :  Nous cherchons à accompagner des projets qui traitent d’enjeux majeurs pour la société, de problèmes qui ne trouvent pas de réponse satisfaisante aujourd’hui… et qui renouvellent la manière de les envisager, qui explorent des voies inédites. Nous décidons des structures à soutenir, celles qui ont déjà apporté la preuve de leur capacité à agir, innover,  coopérer. Ces structures ont une vision, une expérience et une capacité d’entrainement indispensables pour engager des transformations durables. Certains de ces acteurs veulent changer d’échelle et prendre une ampleur nationale ; d’autres cherchent à démultiplier une expérimentation qui peut faire système, d’autres encore vont s’appliquer à mettre des acteurs en réseau, à différentes échelles territoriales, pour les inciter à travailler ensemble différemment.

Dans un monde où les enjeux sont de plus en plus inter-connectés et où personne ne détient l’ensemble des clés pour résoudre les problèmes, ces "acteurs-clé de changement" doivent être ouverts aux partenariats. Le comité Inventer demain encourage donc les projets qui font se rencontrer des mondes sociaux, professionnels ou culturels qui se côtoient mais coopèrent peu. Toutes les initiatives retenues doivent associer pleinement les bénéficiaires à la définition de l’action, à sa réalisation et à son évaluation.

Et à l’échelle des territoires ?

Jean-Marie Bergère : Chaque fondation régionale se concentre sur des territoires fragiles, isolés (milieu rural) et/ou avec des besoins sociaux accrus (quartiers prioritaires), ainsi que sur des territoires où l’on constate un « impact covid » important. L’idée est d’ouvrir le champ des possibles, et d'accompagner des acteurs de terrain, les mieux placés pour inventer des réponses nouvelles à des problématiques sociales. Des acteurs qui manquent souvent de moyens pour financer leur expérimentation. 

Quel est l’accompagnement proposé par le programme Inventer Demain ?

Jean-Marie Bergère : Au-delà du soutien financier, le programme permet aux associations d’accélérer et de progresser dans leur projet, par la mise en réseau des expertises, des expériences. Cette mise en commun est d’abord activée au sein du groupe des porteurs de projets Inventer demain, avec l'idée de faire vivre un collectif d’innovateurs. Mais aussi en mobilisant les ressources de la Fondation de France (experts salariés ou bénévoles) en organisant des connexions avec ses partenaires : autres associations, fondations, acteurs publics ou privés… qui apportent leurs compétences et leurs propres réseaux.

Enfin, en fonction des besoins, nous pouvons dédier des ressources à la formation ou à l’accompagnement du porteur de projet et de son équipe, sur une question précise : développement de la collecte, outils de suivi et de reporting, communication, impact environnemental, maitrise des nouvelles technologies… Ce programme sort du cadre habituel, il explore une autre manière de faire de la philanthropie, d’accompagner ceux qui créent la société de demain.


 

 
Accès utilisateur
Mon Espace
Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder

Log on
You are a donor

Log on
You are a project leader
Log on