banniere-aap-soignants-tousunis.jpg

Tous unis contre le virus

Aide aux soignants et aux aidants, poursuivons notre soutien !

Le confinement, ses conséquences et la crise sanitaire qui se prolonge, contraignent les professionnels et les aidants à modifier leurs approches pour répondre aux enjeux de continuité des soins et de prise en charge des personnes malades, en situation de handicap et/ou de vulnérabilité. L’organisation du travail a pu en être profondément modifiée et perturbée. Les équipes et les proches aidants ont été extrêmement sollicités, allant parfois jusqu’à l’épuisement.

Pour permettre à chacun de poursuivre ses missions le plus sereinement possible, la Fondation de France souhaite soutenir des actions dans les domaines suivants :

  • Soutenir les professionnels et les aidants familiaux,
  • Accompagner les évolutions d’organisation du travail,
  • Renforcer les savoirs et les compétences.

Soutenir les professionnels et les aidants familiaux

Les conditions inédites d’accompagnement dans le contexte du confinement ont bousculé les pratiques : téléconsultations et travail à distance, distanciation physique et port de matériel sanitaire systématique ou mise en place de dispositifs d’urgence, n’en sont que quelques exemples. Ces situations ont pu entrainer des conséquences positives comme le développement de nouvelles synergies d’acteurs ou des évolutions de prise en charge très opérantes. Mais elles ont également pu susciter des tensions au sein d’une équipe ou renforcer des situations de fragilité préexistantes, comme le sentiment d’isolement des aidants ou de certains professionnels.

Pour répondre à ces nouveaux besoins, la Fondation de France souhaite soutenir les initiatives suivantes :

  • La prise en charge d’activités de soutien corporel, sensoriel et/ou psychologique à destination des équipes,
  • Des séjours de répits ou de baluchonnage pour les aidants,
  • La mise en place de dispositifs d’étayage type supervision, groupes d’analyses de pratiques, approches systémiques…*
  • Le soutien aux cadres et aux personnes en responsabilité, qui ont été particulièrement éprouvés par les adaptations permanentes que la crise a nécessité, sous forme de coaching, séances de co-développement, accompagnement au changement…

Accompagner les évolutions d’organisation du travail

La créativité et la réactivité des professionnels ont permis très souvent une continuité de prise en charge malgré des conditions parfois très dégradées. Certaines des nouvelles approches expérimentées ont révélé de véritables opportunités qui nécessitent d’être pérennisées ou au contraire de lourds dysfonctionnements avec lesquels il est désormais difficile de composer. Mais même quand elles ont été positives, l’intégration de nouvelles pratiques/approches/organisations a dû se faire précipitamment. A l’aune de cette expérience, il peut être important de repenser les organisations de travail et d’intégrer ces nouvelles pratiques/approches de façon consolidée.

C’est pourquoi, la Fondation de France propose d’accompagner :

  • Les travaux de capitalisation, retours d’expériences, essaimage qui sembleraient nécessaires aux acteurs de terrain,
  • Le financement de postes de coordination dédiés à la construction, la mise en œuvre ou le développement de projets inter et intra-institutionnels permettant le renforcement des parcours des personnes accompagnées,
  • Le financement de postes mutualisés au sein de plusieurs organisations (ingénierie de projet, accompagnement juridique, Qualité de Vie au Travail, ….),
  • L’achat de matériel et d’équipement, notamment numérique ou sanitaire.

Renforcer les savoirs et les compétences

La rupture de liens physiques et les conditions d’exacerbation des tensions au domicile entrainées par le confinement ont révélé des fragilités particulières et des besoins aigus de renforcement de compétences pour certains professionnels et aidants familiaux. La Fondation de France souhaite soutenir des actions de formation prioritairement :

  • en direction des professionnels intervenant à domicile afin de leur permettre :

    • de prévenir les lombalgies et les risques de troubles musculo-squelettiques,
    • de renforcer leur posture professionnelle, notamment vis-à-vis des proches des personnes accompagnées,
  • pour accompagner les équipes ou les aidants dans l’utilisation de solutions numériques.

Les subventions allouées dans le cadre de cet appel à projets auront des durées de financement limitées et ne devront excéder une année budgétaire pour les financements de postes.

Une vigilance particulière sera accordée par les membres du jury à l’expérience et aux qualifications des professionnels engagés dans la mise en place des activités de soutien psychocorporel, des dispositifs d’étayage, du soutien aux cadres et aux personnes en situation de responsabilités et des formations. Il est impératif de transmettre CV et Cahier des charges des personnels pré-identifiés pour ces projets.

 

* Pour les EHPAD, l’état ayant prévu une prise en charge des surcoûts liés au soutien psychologique et aux supervisions, merci de mobiliser prioritairement ce dispositif ou de nous adresser une copie de votre demande en complément de votre justification pour une prise en charge complémentaire.