banniere_programme_agroforesterie

Agroforesterie : une nouvelle approche agricole

Appauvrissement des sols, stagnation des rendements, diminution de la biodiversité… L’agriculture intensive a atteint ses limites ! Il faut (ré)inventer de nouvelles voies, de nouvelles pratiques.
L’agroforesterie, qui consiste à associer les arbres aux productions agricoles, est l’une d’elles : la Fondation de France soutient la recherche et l’expérimentation.

Le programme en bref

Développer la connaissance et partager les nouvelles pratiques

Les arbres sont-ils l’avenir de l’agriculture ? C’est l’hypothèse qui sous-tend les nouvelles pratiques d’agroforesterie. Une approche qui consiste à associer sur une même parcelle les arbres, les haies et les cultures ou l’élevage. Préservation des nappes phréatiques, fertilisation des sols, contrôle des maladies et ravageurs, développement de micro-climats, biodiversité… Les atouts des systèmes agroforestiers sont  nombreux !

Si ce système (ancestral !) a fait ses preuves, il est important aujourd’hui d’objectiver les bénéfices qu’il procure. En effet, malgré un engouement récent, les recherches sur ce sujet peinent à trouver des financements. Depuis 2011, le programme Agroforesterie de la Fondation de France a soutenu 55 bourses de thèses et post-doctorats. Un premier jalon pour reconstituer une communauté scientifique française en agroforesterie tempérée.

En 2018, le programme a évolué pour intégrer des projets plus opérationnels (recherche-action, recherche participative, expérimentation), qui reposent sur une association étroite entre des laboratoires de recherche et des acteurs de terrain (paysans, citoyens, acteurs des territoires...).

L'interview

«

L'agroforesterie : une révolution agricole !

»

Christian Dupraz Membre du comité Agroforesterie

Notre action en images

Les fondations abritées qui agissent dans ce domaine