banniere-sport-fragilesa.jpg

Appel à projets

Sport et santé en territoires fragiles

Date limite de transmission des dossiers : 13 janvier 2021, 17h
Contact : projets@fdf.org

 

Construire un parcours de santé intégrant la pratique d’une activité physique ou sportive pour le patient vivant en zone rurale ou en quartier prioritaire.​.

Contexte

Les activités physiques ou sportives sont en souffrance depuis le début de la crise sanitaire et nombre d’acteurs1 ont dû restreindre, voire interrompre, leurs activités alors même que la lutte contre la sédentarité est un enjeu de santé publique.

Le risque de contracter le virus oblige les patients atteints de maladies chroniques à demeurer chez eux ou à restreindre leurs sorties, entraînant parfois des difficultés d’accès à leurs traitements. Dans un contexte viral très contagieux, il est nécessaire de protéger ces personnes et de lutter contre la diminution de leurs défenses immunitaires. La situation des malades en milieu rural est particulièrement préoccupante par le sentiment d’isolement exacerbé qui est ressenti. Sur les quartiers prioritaires, c’est la pratique d’une activité physique qui est rendue plus difficile : les salles sont fermées et la pratique en milieu urbain reste très limitées. Restant donc confinés à leur domicile et limitant leurs déplacements, un autre risque apparaît chez ces individus : la sédentarité. Celle-ci a un impact physique direct : la fonte musculaire, souvent associée à des complications, et un impact psychologique important – stress, anxiété, isolement... Par conséquent la qualité de vie des malades en est affectée. Les effets négatifs à long terme des mesures de confinement sur les maladies chroniques sont incontestables.

Une activité physique ou sportive régulière – pour peu qu’elle soit pratiquée en respectant certaines règles – présente, outre une fonction socialisante, des intérêts indéniables sur le plan de la santé. Elle contribue à prévenir une aggravation et/ou une récidive chez les personnes souffrant de maladies chroniques. Les bienfaits sont variés et observables à la fois au niveau des capacités physiques, de la dimension psychologique, des comportements et des facteurs de risque. Elle est désormais reconnue comme un complément indispensable dans le traitement de ces maladies et lors des épisodes de rémissions pour améliorer la santé des malades, la tolérance aux traitements, et elle permet notamment de prolonger la durée de vie.

Pour favoriser la mise en mouvement des malades vivant sur des territoires ruraux ou prioritaires, les aider à rester dans une dynamique positive face à la maladie et limiter l’impact de la crise sur leur santé, il est nécessaire d’adapter les dispositifs d’activités physiques existants ou impulser de nouvelles initiatives à cette fin. Les professionnels médi- caux et les associations sportives peuvent collaborer et créer une dynamique territoriale en développant l’activité physique ou sportive autour des patients.


Avertissement de lecture : Nous attirons votre attention sur le fait que nous avons choisi, par commodité de lecture, le genre masculin pour les fonctions ou noms de métiers. Ceux-ci peuvent être cependant occupés par des femmes comme par des hommes.

Objectif

Pour participer, dans un contexte de crise sanitaire majeure, à l’amélioration de la santé et à la lutte contre la récidive ou la rechute des patients atteints de pathologies chro- niques et vivant en milieu rural ou en quartier prioritaire, la Fondation de France souhaite soutenir des projets innovants inscrivant ou maintenant l’activité physique ou sportive régulière et de proximité au sein des parcours de santé des patients résidant sur ces territoires. Ils mettront en valeur les collaborations étroites et réelles entre les équipes médicales et paramédicales, les asso- ciations sportives et les patients. Au regard du contexte sanitaire et social, les projets devront se distinguer par leur capacité à s’adapter à l’évolution des consignes sanitaires. Les initiatives innovantes notamment dans les modes de pratiques seront privilégiées.

Le projet pourra inclure, outre la pratique sportive et l’accompagnement sanitaire et/ou social, des actions de capitalisation et de mise en réseau des acteurs sur cette thématique.

Télécharger les documents suivants

L'appel à projet
Le modèle de formulaire
L'aide complémentaire E+
:Dans le cadre de votre projet, si vous souhaitez déposer une demande de subvention complémentaire Agir pour l’environnement, celle-ci fait l’objet d’une instruction spécifique. Nous vous remercions de compléter le formulaire E+ ci-joint et nous le transmettre par mail à projets@fdf.org avant le 13 janvier 2021 17h.
Rapport d'avancement ou final

Les objectifs de développement durable de votre projet

Tout porteur de projet désirant déposer un projet dans le cadre de l’un des programmes de la Fondation de France, se verra demander à quels ODD son projet contribue. Il est possible de choisir quatre objectifs, un obligatoire et trois facultatifs. Chaque candidat est encouragé à les hiérarchiser selon les spécificités de son projet.

> Voir les ODD
En savoir plus sur les ODD

Qui peut répondre ?

Tout organisme à but non lucratif engagé dans une démarche visant à accompagner des patients et pouvant justifier d’un ancrage associatif sur le territoire concerné.

Le dossier peut être porté en collégialité par plusieurs structures.

Une vigilance particulière sera apportée aux projets déposés par les maisons de santé, les groupements d’employeurs et les comités régionaux et départementaux dans leur capacité à justifier le fait d’être au plus près des publics, de répondre au besoin local, de pallier une carence associative locale et de suivre les transformations mesurées et obser- vées tout au long du projet sur les publics accompagnés. A cette fin, les modalités d’organisation du projet seront explicitées. A défaut, ils peuvent également soutenir un projet porté par une association locale.

Je souhaite être alerté(e) des derniers appels à projets

Quels critères de sélection ?

La Fondation de France sélectionnera les projets au regard des critères suivants :

  • le projet devra démontrer qu’il cible des patients pré-identifiés ;
  • le projet s’inscrira dans la ruralité ou sur un quartier prioritaire. Il se déroulera au plus près du domicile des patients ;
  • l’activité physique devra faire partie intégrante du parcours de santé co-construit entre l’équipe soignante (médicale et/ou paramédicale), les professionnels de l’activité physique ou sportive et le patient. Le porteur du projet devra justifier d’une collaboration réelle et constante entre tous ces acteurs de champs disci- plinaires distincts mobilisés au service des patients ;
  • au regard du contexte de crise sanitaire, la structure porteuse devra démontrer comment il intègre le respect des consignes sanitaires en vigueur sur le territoire iden- tifié et comment il a la capacité d’adapter le contenu de son projet au cours du temps ;
  • les projets d’inclusion dans les clubs sportifs locaux seront favorisés ;
  • le projet justifiera obligatoirement d’une collaboration étroite avec la ou les collectivités locales et territo- riales concernées. Il démontrera un ancrage territorial important ;
  • la pertinence de la démarche de suivi et d’évaluation tout au long du projet sera analysée ;
  • l’action présentée ne doit pas relever du projet fédéral de la fédération dont la structure dépend.

La Fondation de France ne finance pas : les projets d’activités physiques visant exclusivement à la (re)construction des liens sociaux, la prévention des chutes ou le bien-être ; les projets ne permettant pas une pratique hebdomadaire ; la compétition de haut niveau ; les événements ponctuels ; les formations diplômantes et les formations individuelles ; les projets terminés au moment où interviendra le financement de la Fondation de France ; les projets sans recherche de co-financement (hors autofinancement) ; le fonctionnement de la structure ; les projets d’investissement en matière d’infrastructures sportives (mais la Fondation de France pourra financer du matériel ou un équipement de taille modeste dans le cadre d’un projet précis) ; les demandes de financement de poste pour les collectivités locales ou territoriales.

Quelles modalités de soutien ?

Le projet devra se réaliser en France (métropole ou territoires ultra-marins).

Le porteur de projets ne peut pas adresser simultané- ment plusieurs demandes de subvention sur le même appel à projets.

">

Aides méthodologiques complémentaires

     M+ : Accompagner les acteurs de terrain

Attentive aux difficultés rencontrées par certains acteurs de terrain, la Fondation de France peut, dans certains cas, accorder un appui méthodologique m+. Il se traduit par une aide financière, complémentaire à la subvention accordée dans le cadre de l’appel à projets. Comme la subvention, cette aide est soumise à l’avis du comité d’experts. Il s’agit de mettre à disposition conseil et expertise, en finançant l’intervention d’un consultant compétent qui peut intervenir dans toutes les phases du projet : structuration, pilotage, partenariats, évaluation etc.

L’aide est estimée en « jours-consultant ». Le curriculum vitae du professionnel pressenti par le porteur de projet devra être approuvé par la Fondation de France pour confirmer son financement.

 

     E+ : Comment agir pour l'environnement ?

Dans le cadre de votre projet, si vous souhaitez déposer une demande de subvention complémentaire Agir pour l’environnement, celle-ci fait l’objet d’une instruction spécifique. Nous vous remercions de compléter le formulaire E+ ci-joint et nous le transmettre par mail à projets@fdf.org avant le 13 janvier 2021 17h.

Comment répondre ?

L’appel à projets Sport et santé en territoires fragiles est ouvert du 21 novembre 2020 au 13 janvier 2021 à 17h.

Le dossier de demande de subvention est téléchar geable sur fondationdefrance.org (rubrique Trouver un financement).

Attention, les candidatures s’effectuent exclusivement en ligne avant 17h le 13 janvier 2021.

Tout dossier adressé par voie postale ou par courriel sera refusé.

 

1/ La présélection

Cette phase permet de vérifier l’éligibilité de votre projet. Toutes les candidatures transmises avant 17h le 13 janvier 2021 seront étudiées par le Comité du programme Sport Santé Insertion. Seuls les projets présélectionnés à l’issue de cette phase feront l’objet d’une instruction par la Fondation de France.

2/ L’examen en comité

Seuls les projets ayant fait l’objet d’une instruction par la Fondation de France seront examinés par le comité d’experts en juin 2021.

Les décisions seront uniquement communiquées par voie postale ou électronique.

Vous pouvez adresser vos questions à l’adresse projets@fdf.org ou par téléphone au 01 85 53 13 66.

Le comité d’experts

Le comité d’experts qui évaluera les projets est composé de spécialistes et/ou acteurs de la santé, de l’éducation et du mouvement sportif.

Présidente

Mme Martine DUCLOS
Professeure endocrinologue et physiologiste, Cheffe du Service de Médecine du Sport et d’Exploration Fonctionnelles CHU G. Montpied de Clermont-Ferrand

Membres

Dr Denys BARRAULT
Président de la Société française de médecine de l’exercice et du sport (SFMES)

Isabelle CHUSSEAU
Conseillère technique nationale, UFOLEP Nationale

Guillaume DAURES
Directeur Adjoint Délégué au sport - Direction des Interventions Culturelles, Sportives et Associatives. Conseil départemental Haute-Garonne

Philippe NICOLINO
Directeur national de l’Union sportive Léo Lagrange, professeur associé
à l’université Lyon 1

Charlotte PARMANTIER
Maîtresse de conférences à la Faculté des sciences du sport et de l’éducation et département de Sociologie, université de Bretagne Occidentale

Gregory PERETOU
Chef de service éducatif, direction de la Protection judiciaire de la jeunesse, ministère de la Justice

Jérôme RIVKINE
atient expert CAMI Sport Cancer

Amina ROUILLE D’ORFEUIL
Coordinatrice de l’innovation participative, Conseil départemental de la Somme

Yannis SAÏT
Prestataire sportif pour le monde associatif

François LE YONDRE
Maître de conférence sociologie du sport Université Rennes 2 – UFR STAPS

Télécharger les documents ci-dessous

L'appel à projet
Le modèle de formulaire
L'aide complémentaire E+
Dans le cadre de votre projet, si vous souhaitez déposer une demande de subvention complémentaire Agir pour l’environnement, celle-ci fait l’objet d’une instruction spécifique. Nous vous remercions de compléter le formulaire E+ ci-joint et nous le transmettre par mail à projets@fdf.org avant le 13 janvier 2021 17h.
Rapport d'avancement ou final

Calendrier de l’appel à projets 2021

Dépôt des projets : du 21 novembre 2020 au 13 janvier 2021
Présélection des projets : janvier 2021
Décision communiquée par courrier : juin 2021