Recherche médicale : les fondations s'engagent

Un réseau de 120 fondations abritées, aux côtés des chercheurs !

Un réseau de 120 fondations abritées, aux côtés des chercheurs !

Signe de l’histoire : en 1969, année de la naissance de la Fondation de France, a été créée la première fondation abritée dans le domaine médical, la Fondation Antoine Béclère, dédiée au soutien des recherches sur l’imagerie médicale et la télémédecine. Au fil de ces 50 années, des centaines de fondations abritées se sont mobilisées pour encourager la recherche, souvent sur des maladies rares, là où les financements manquent le plus. Aujourd’hui, on en compte près de 120.

L’une des dernières-nées dans le domaine, la Fondation Abéona, finance des projets de recherche mobilisant les ressources de l’intelligence artificielle au service de l’égalité hommes-femmes. Ses premiers engagements portent sur des travaux  menés en partenariat avec l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), sur la sclérose en plaques et la maladie d’Alzheimer, deux affections touchant davantage les femmes.