banniere-parkinson_1.jpg
Faire avancer la recherche

Recherche & innovation

Maladie de Parkinson

Date limite de dépôt des dossiers
23 avril 2017 — recherche@fdf.org

Pourquoi ?

Le vieillissement croissant de la population entraîne une progression des maladies neurodégénératives en France et dans le monde. Si la capacité à diagnostiquer ces maladies s’est considérablement améliorée ces dernières années, les avancées thérapeutiques peinent à voir le jour dans ce domaine (le cerveau reste l'organe le plus complexe du corps humain). Pour contribuer au développement de nouveaux traitements, la Fondation de France réaffirme son soutien à la recherche médicale sur la maladie de Parkinson.

La maladie de Parkinson est une pathologie neurodégénérative grave qui affecte 175 000 personnes de plus de 65 ans en France. Dans le monde, ce sont plus de 6,5 millions de personnes qui sont touchées. Deuxième maladie la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer, elle se caractérise par la perte progressive de certains neurones du cerveau, entraînant une baisse de la production de dopamine qui affecte le contrôle des mouvements. A ce jour, il n’existe aucun traitement curatif pour soigner cette pathologie, les traitements actuels de traitant que les symptômes.

La Fondation de France mène depuis 2001 un programme de soutien à la recherche sur cette maladie, pour comprendre son évolution et aider au développement de traitements efficaces. En 2015, elle soutient des projets de recherche fondamentale portant sur la biologie des systèmes neuronaux impliqués dans la maladie de Parkinson*. 

* Les études cliniques seront examinées à l’exclusion de celles à visée épidémiologique, diagnostique, ainsi que les essais thérapeutiques.

La maladie de Parkinson touche 6,5 millions de personnes dans le monde et 175 000 en France.

Vous serez aussi intéressé par

Quels objectifs ?

  1. Développer la connaissance autour de la maladie de Parkinson

  2. Favoriser l’émergence de solutions thérapeutiques innovantes

  3. Explorer de nouvelles pistes pour un traitement curatif

 

Qui peut répondre ?

Cet appel à projets s’adresse à des :

  • Laboratoires ou équipes de recherche situés en France

  • Le responsable de projet devra être un chercheur ou clinicien statutaire

Comment répondre ?

Téléchargez les documents suivants :

Nos experts

Le comité d’experts qui évaluera les projets est composé de spécialistes et/ou acteurs de la santé et des neurosciences, issus de toute la France.  

 

Président

Erwan BEZARD
Directeur de recherche, directeur de l'Institut des Maladies Neurodégénératives et responsable de l'équipe « Physiopathologie des syndromes parkinsoniens », Bordeaux

 

Membres

Jérôme BAUFRETON
Directeur de recherche, directeur de l'équipe «Dynamiques cellulaires et synaptiques des réseaux neuronaux», CNRS UMR 5293, Institut des Maladies neurodégénératives, Bordeaux

Corinne BEURRIER
C
hargée de recherche, CNRS UMR 7288, Institut de Biologie du développement de Marseille

Jean Christophe CORVOL
Professeur des universités - praticien hospitalier en Neurologie Coordinateur du CIC Neurosciences de l'ICM, Inserm CIC-1422, Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris

Afsaneh GAILLARD
Professeur des universités, responsable de l'équipe « Thérapies cellulaires dans les pathologies cérébrales », Laboratoire de Neurosciences Expérimentales et Cliniques, Inserm1084, Université de Poitiers

Denis HERVE
Directeur de recherche, co-responsable de l'équipe « Neurotransmission et transduction du signal », Inserm UMR S 839, Institut du Fer à Moulin, Paris

Stéphane HUNOT
Chargé de recherche, équipe «Thérapeutique expérimentale de la neurodégénérescence», Inserm U 975- CNRS UMR 7225, Institut du Cerveau et de la Moelle épinière, Paris

Ronald MELKI
Directeur de recherche, responsable de l'équipe « Repliement et agrégation des protéines dans les maladies neurodégénératives », Institut des Neurosciences Paris-Saclay

Véronique SGAMBATO-FAURE
Chargée de recherche, équipe "Physiopathologie des Ganglions de la Base", CNRS UMR 5229, Centre de Neuroscience cognitive, Bron

Laurent VENANCE
Directeur de recherche, directeur de l'équipe "Dynamique et Pathophysiologie des Réseaux Neuronaux", Centre Interdisciplinaire de Recherche en Biologie, Collège de France, Paris

Marie Laure WELTER
Neurologue responsable de l'activité de stimulation cérébrale profonde au département de neurologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, coordinatrice du LabCom Brain e-NOVATION à l'ICM, Paris