Les maladies de l’œil

A l’heure où les progrès de la médecine ont permis des évolutions considérables dans le traitement de certaines maladies (myopie, cataracte …), le vieillissement de la population s’accompagne de l’accroissement de pathologies type DMLA devenant de réels problèmes de santé publique.
Or, les financements publics ne couvrent pas les besoins de la recherche en ophtalmologie. Raison de plus pour agir.
A l’heure où les progrès de la médecine ont permis des évolutions considérables dans le traitement de certaines maladies (myopie, cataracte …), le vieillissement de la population s’accompagne de l’accroissement de pathologies type DMLA devenant de réels problèmes de santé publique.
Or, les financements publics ne couvrent pas les besoins de la recherche en ophtalmologie. Raison de plus pour agir.
Le programme en bref
L’œil au centre de la cible

Grâce à une généreuse donatrice, Berthe Fouassier, la Fondation de France a initié depuis 1980 un programme ambitieux de soutien aux travaux de recherche sur les maladies de l’œil. Tous sont portés par de jeunes chercheurs et médecins en ophtalmologie ou neuro-ophtalmologie. Au total, en 2017, 155 projets avaient reçu un financement pour un montant global de 6,8 millions d’euros.

Le programme « Recherche sur les maladies de l’œil » répond à un enjeu de santé publique majeur. On compte aujourd’hui 270 000 personnes non voyantes en France*. Et la DMLA - dégénerescence maculaire liée à l’âge - constitue la première cause de déficience visuelle après 50 ans**. 

C’est pourquoi nous concentrons nos actions sur deux axes :

  • soutenir la recherche en ophtalmologie et notamment la biologie, la physiologie de l’œil et la thérapeutique des maladies oculaires ;
  • appuyer la recherche en sciences de la vision, particulièrement l’étude des mécanismes neurologiques en relation avec les fonctions oculaires.

*Source : fédération des aveugles de France
**Source : INSERM

Notre action en images