Des enfants de l'association Tamérantong! sur scène pour jouer une pièce de théâtre.

Appel à projets

Grandir en cultures

Date limite de dépôt du dossier : 21 octobre 2020

Contact : culture@fdf.org

Donner aux enfants les moyens d’agir

Avertissement

Les conséquences de l’épidémie de Covid 19 sur le secteur culturel associatif d’une part, et le nombre important de projets reçus en 2019 justifiant de financements pluriannuels, d’autre part, nous ont conduits à redéfinir nos priorités d’intervention.  C’est pourquoi en 2020 l’appel à projets « Grandir en cultures » sera exclusivement réservé aux quelques territoires suivants :

  • Le Grand Est fortement impacté par la crise sanitaire
  • Les régions centre (hors Paris et Ile de France) et Grand-Ouest les moins dotées en
    2019
  • Les départements d’Outre-mer

Voir la carte

 

Enjeux

Etre jeune dans un monde complexe

Que ce soit dans leur vie quotidienne ou via les médias et les réseaux sociaux, les enfants et les jeunes sont exposés à des enjeux majeurs qui conditionnent l’évolution de notre société. Parmi eux, trois grandes problématiques s’imposent :  

  • Comment développer individuellement et collectivement, une plus grande conscience écologique et une relation respectueuse avec notre environnement et ses ressources ?
  • Comment vivre ensemble, et construire une culture commune qui reconnaisse la place de chacun ? Comment faire de la diversité culturelle une source de vitalité et de renouvellement de notre société ?
  • Comment contribuer à revitaliser la vie démocratique et l’exercice de la citoyenneté ?

Se préparer aux responsabilités de l'âge adulte

Dans son appel à projets Grandir en cultures, la Fondation de France souhaite donner aux jeunes les moyens de devenir des citoyens, autonomes et responsables, qui sauront prendre en charge ces enjeux pour bâtir une société plus harmonieuse. Pour pouvoir agir, il faudra qu’ils disposent de savoir-faire et de connaissances, qu’ils soient créatifs, capables d’initiative, et qu’ils sachent coopérer. Autant d’aptitudes qui doivent s’apprendre et se pratiquer dès le plus jeune âge.

Objectifs

Dans cette perspective, la Fondation de France souhaite soutenir des projets culturels destinés aux jeunes âgés de 2 à 18 ans, qui sensibiliseront aux problématiques sociétales contemporaines, énoncées ci-dessus.

Ces projets proposeront des parcours organisés autour de quatre étapes, qui chacune leur permettra de :

  • Développer leur imaginaire et leur créativité, pour cultiver une façon d’être au monde sensible, personnelle ;
  • S’approprier des savoirs, des techniques et des méthodes de collaboration, en participant à une réalisation collective ;  
  • S’exercer à penser, pour s’interroger sur le sens de ce qui est entrepris et en débattre ;
  • Accroître leur capacité à agir : selon les cas, les jeunes seront associés à la conception, à l’organisation, à la mise en œuvre, au suivi ou à l’évaluation du projet.

Les projets pourront explorer au choix les arts, l’artisanat d’art, les sciences de la nature ou les sciences humaines, ou croiser ces univers.

Qui peut répondre ?

Les associations, les équipements publics ou privés, éducatifs, culturels, scientifiques et de la petite enfance, implantés en France métropolitaine et ultra-marine. 

Critères de sélection

Les projets seront analysés en référence aux critères suivants :

  • Public : les enfants et les jeunes, identifiés, âgés de 2 à 18 ans. Une attention particulière sera apportée aux publics issus des territoires urbains et ruraux prioritaires.
  • Mixité : les groupes sont constitués pour favoriser la mixité, qu’elle soit, selon les contextes, de genre, territoriale, culturelle, sociale ou intergénérationnelle.
  • Le choix d’une thématique sociétale : environnement, interculturalité, démocratie/citoyenneté
  • Ressources et références : les projets mettent à disposition des jeunes des ressources culturelles diverses et de qualité, qui sont choisies en portant une attention aux références transmises par les cultures familiales. Ils réunissent des intervenants professionnels issus de disciplines diverses et aux compétences avérées.
  • Organisation du projet : les jeunes participent à une réalisation collective et suivent un parcours organisé autour de quatre étapes, qui visent à :
    • Développer l’imaginaire et la créativité ;
    • S’approprier des savoirs et des techniques ;
    • Réfléchir et débattre sur le sens de ce qui est entrepris ;
    • Participer à la conception, à la mise en œuvre, au suivi et/ou à l’évaluation du projet.  
  • Pilotage et auto-évaluation : une démarche d’auto-évaluation est mise en place dès le démarrage du projet, et permet de piloter son déroulement.
  • Cofinancements : les projets recourent à plusieurs financements publics et/ou privés.

Modalités de soutien 

Les aides sont accordées sous la forme d’une subvention annuelle ou pluriannuelle (2 à 3 ans). Elles portent sur les dépenses liées à l’achat de matériel et/d’équipement et au frais de fonctionnement du projet. Les frais de fonctionnement régulier de la structure et les missions finançables par les politiques publiques ne sont pas éligibles.

La Fondation de France peut également financer l’intervention d’un consultant en soutien méthodologique M+ ou environnemental E+.

     M+ : Accompagner les acteurs de terrain

Attentive aux difficultés rencontrées par certains acteurs de terrain, la Fondation de France peut, dans certains cas, accorder un appui méthodologique m+. Il se traduit par une aide financière, complémentaire à la subvention accordée dans le cadre de l’appel à projets. Comme la subvention, cette aide est soumise à l’avis du comité d’experts. Il s’agit de mettre à disposition conseil et expertise, en finançant l’intervention d’un consultant compétent qui peut intervenir dans toutes les phases du projet : structuration, pilotage, partenariats, évaluation,…

L’aide est estimée en « jours-consultant ». Le curriculum vitae du professionnel pressenti par le porteur de projet doit être approuvé par la Fondation de France pour confirmer son financement.

Comment postuler ?

Les modalités de candidature sont disponibles sur le site www.fondationdefrance.org ainsi que dans les plaquettes de présentation des appels à projets concernés, signalés par m+

→ Pour en savoir plus

S’adresser à sport@fdf.org

 

     E+ : Comment agir pour l'environnement ?

Votre projet, également bon pour la planète !

Toutes nos actions, nos façons de consommer, de produire ou de travailler ont des impacts, lorsqu’ils sont négatifs, doivent être pris en compte dans la conduite des projets. C’est pourquoi la Fondation de France souhaite donner les moyens aux porteurs de projets qu’elle soutient d’enclencher concrètement les démarches pour limiter les impacts négatifs de leurs actions.

Encore faut-il savoir s’y prendre

Dans cette perspective, la Fondation de France propose un complément de financement pour aider les porteurs de projets à évaluer les impacts environnementaux de la mise en œuvre de leur projet, bâtir un plan d’action avec des solutions alternatives et en évaluer les éléments financiers.  Pour cela, un consultant spécialiste des enjeux qui seront abordés sera proposé aux porteurs de projet qui en font la demande afin d’adapter le plan d’action au plus près de leurs besoins et de manière réaliste.

Important : ne pourront être soutenus que les organismes qui auront bénéficié en 2019 d’une subvention dans le cadre de l’un ou l’autre des appels à projets de la Fondation de France.

> Télécharger la demande d’aide complémentaire E+

Comment répondre ?

Les candidatures s’effectuent exclusivement en ligne jusqu’au 21 octobre 2020 17h. 

Tout dossier adressé par voie postale ou par courriel sera refusé.

Les projets réceptionnés feront l’objet d’une présélection.  

Les dossiers présélectionnés seront instruits en Novembre, puis examinés par un comité d’experts réuni les 3 et 4 décembre 2020. Les décisions de financement seront uniquement communiquées par voie postale ou électronique

 

 

Nos experts

Présidente

Marie-Pierre JULIEN
Enseignante-chercheuse en anthropologie et sociologie, Université de Lorraine

Membres

Annie ARDELET-HUGON
Consultante Recherche, Développement, Innovation

Christine ATTALI MAROT
Médecin pédiatre, ancienne présidente de la commission nationale Petite enfance de l’Uniopss, Paris

Virginie AVEZOU-BOUTRY
Maître de conférences, docteur en psychologie, Université Paris-Nanterre

Jean BOURBON
Directeur des publics, Le Centquatre-Paris

François CHARPIOT
Coordinateur socio-éducatif Association 4, 3, 2, A

Jean-Paul DELAHAYE
Ancien directeur général de l’enseignement scolaire, ministère de l’Education nationale

Anne-Françoise DEREIX
Psychologue formatrice Petite enfance et Parentalité

Chantal LARCADE
Ancienne directrice Communication/Mécénat et RSE

François LE CLERE*
Educateur spécialisé, doctorant, chercheur

Gérard LEFEBVRE
Ancien responsable de l’Aide sociale à l’enfance au conseil général du Pas-de-Calais

Michel LEGER
Ancien professeur d’EPS

Raphaëlle MANCINI
Chef du pôle Culture, conseil général des Hauts-de-Seine

Alain PAYEN
Ancien principal de collège, responsable associatif éducation à l’international

Evelyne RESMOND-WENZ
Coordinatrice de l’association Acces Armor, Bretagne

Marion ROGER
Consultante et vice-présidente de l’association L’enfant à l’hôpital

Anna RURKA*
Maître de conférences en psychologie, université Paris-Nanterre

Télécharger les documents suivants

L'appel à projet 

Le rapport d'avancement et final

Les objectifs de développement durable de votre projet

Tout porteur de projet désirant déposer un projet dans le cadre de l’un des programmes de la Fondation de France, se verra demander à quels ODD son projet contribue. Il est possible de choisir quatre objectifs, un obligatoire et trois facultatifs. Chaque candidat est encouragé à les hiérarchiser selon les spécificités de son projet.

> Voir les ODD
En savoir plus sur les ODD