Deux hommes penchés sur un ordinateur

Appel à projets

Emploi et activité : des solutions innovantes et solidaires pour une société numérique intégrante

Date limite de transmission des dossiers
18 mars 2020 à 17h

Contact : emploi@fdf.org

Contexte

L’accès pour tous aux moyens d’une vie décente est une question universelle. Nos sociétés contemporaines y ont répondu en faisant du travail la source essentielle du revenu. La déclaration universelle des droits de l’homme établit d’ailleurs que « toute personne a droit au travail […] et à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine ».

Le monde du travail est aujourd’hui confronté à de profondes mutations qui induisent de nouvelles vulnérabilités. Les difficultés face à l’emploi concernent désormais toutes les catégories de population, tout en prenant des formes diverses selon l’âge, le diplôme et l’expérience des personnes : privation totale ou partielle, contrats de courte durée, cumul d’activités et temps de travail éclaté, gestion des transitions entre différents statuts, etc. Il est également indispensable de prendre en compte le rôle de la révolution numérique - porteuse de promesses et d’inquiétudes nouvelles - dans les métamorphoses actuelles de la société.

Ainsi, les réalités du travail et de l’emploi telles qu’elles s’étaient stabilisées au cours du XXe siècle, évoluent fortement. De nouvelles garanties sociales, collectives et attachées à la personne sont à inventer.
 

Objectif

Alors que la digitalisation croissante de la société peut favoriser l’isolement, il est nécessaire de soutenir des projets intégrateurs qui créent de la solidarité.

Dans ce contexte, le programme emploi soutiendra des démarches innovantes qui lèvent des obstacles (liés à la personne, au territoire ou au secteur d’activité) pour l’accès à un revenu lié à un travail :

  • Par l’insertion de personnes éloignées de l’activité professionnelle dans les tiers-lieux
  • Par le développement d’une économie collaborative d’utilité sociale
  • Par l’acquisition de compétences numériques professionnelles.

Pour plus de détails sur nos priorités d’intervention, il est impératif de prendre connaissance de l’intégralité de l’appel à projets

Attention

Nous avons mis en place un nouvel outil de dépôt des demandes. Nous recommandons vivement aux candidats de créer leur profil très rapidement et d’anticiper au maximum la gestion des renseignements administratifs liés à leur structure.
Il leur sera alors possible d'accéder à tout moment au contenu du dossier de demande de subvention.

Qui peut répondre ?

Cet appel à projets s’adresse à :

  • Des associations et éventuellement des coopératives dont l’activité relève de l’intérêt général
  • Des regroupements de structures permettant de construire une offre de services territorialisée.

Dans tous les cas, l’aide de la Fondation de France sera affectée à une structure non lucrative.

LES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE VOTRE PROJET

Tout porteur de projet désirant déposer un projet dans le cadre de l’un des programmes de la Fondation de France, se verra demander à quels ODD son projet contribue. Il est possible de choisir quatre objectifs, un obligatoire et trois facultatifs. Chaque candidat est encouragé à les hiérarchiser selon les spécificités de son projet.

> Voir les ODD
En savoir plus sur les ODD

Quels critères de sélection ?

La Fondation de France veille à ce que les projets soient d’intérêt général (non concurrentiels notamment) et apprécie leur qualité globale ainsi que leur caractère innovant.

Dans le cadre de ce programme, l’insertion professionnelle des publics en difficulté doit constituer un objectif prioritaire du projet.

En outre, les membres des jurys porteront une attention particulière aux aspects suivants :

  • L’ouverture à des publics diversifiés (milieu social, culture, âge, formation, etc.) ;
  • La qualité de l’ancrage territorial des projets ;
  • Les coopérations entre différents acteurs ; 
  • la mobilisation des interlocuteurs de proximité (famille, entourage scolaire ou professionnel, tissu associatif…) ;
  • La participation des usagers et des bénévoles à tous les stades du projet (de l’idée initiale, à la mise en œuvre et à l’évaluation des actions) et dans la gouvernance ;
  • L’hybridation des ressources, qu’elles soient marchandes ou non, monétaires ou non. Les porteurs de projets devront démontrer la viabilité de leur modèle économique à moyen terme, au-delà du soutien de la Fondation de France.

Les critères d’irrecevabilité

Ne seront pas retenus :

  • les projets qui se préoccupent d’insertion sociale sans prioriser la dimension professionnelle, ou interviennent trop en amont pour prendre en compte cette perspective,
  • les projets qui se limitent à une dimension digitale, sans autre accompagnement des personnes,
  • les projets qui relèvent des dispositifs d’insertion par l’activité économique ou du travail adapté,
  • les structures d’accompagnement à la création d’entreprise, de conseil juridique, administratif ou financier qui agissent dans des conditions concurrentielles,
  • les projets économiques dont l’activité n’a pas de vocation sociale,
  • les projets sociaux sans réel caractère économique,
  • les projets de formation des salariés ou pouvant prétendre aux financements de droit commun (par exemple Pôle emploi, Régions, etc.), la formation initiale. Dans tous les cas, le financement de la Fondation de France n’interviendra pas en substitution de celui des structures dont la compétence est de financer la formation,
  • les études de faisabilité,
  • l’organisation de manifestations ou actions ponctuelles (colloques, séminaires, expositions, voyages, etc.),
  • les demandes liées à des difficultés financières, passagères ou chroniques de la structure porteuse du projet,
  • les activités se déroulant majoritairement en dehors du territoire français.

3 axes d’intervention

  • - L’insertion de personnes éloignées de l’activité professionnelle dans les tiers-lieux,
  • - Le développement d’une économie collaborative d’utilité sociale,
  • - L’acquisition de compétences numériques professionnelles.

Aide méthodologique complémentaire

     M+ : accompagner les acteurs de terrain

Attentive aux difficultés rencontrées par certains acteurs de terrain, la Fondation de France peut, dans certains cas, accorder un appui méthodologique m+. Il se traduit par une aide financière, complémentaire à la subvention accordée dans le cadre de l’appel à projets. Comme la subvention, cette aide est soumise à l’avis du comité d’experts. Il s’agit de mettre à disposition conseil et expertise, en finançant l’intervention d’un consultant compétent qui peut intervenir dans toutes les phases du projet : structuration, pilotage, partenariats, évaluation…

L’aide est estimée en « jours-consultant ». Le curriculum vitae du professionnel pressenti par le porteur de projet doit être approuvé par la Fondation de France pour confirmer son financement.

Comment postuler ?

Les modalités de candidature sont disponibles sur le site fondationdefrance.org ainsi que dans les plaquettes de présentation des appels à projets concernés, signalés par m+

-> Pour en savoir plus

S’adresser à chaque chargé de programme

     E+ : comment agir pour l'environnement ?

Votre projet, également bon pour la planète !
Toutes nos actions, nos façons de consommer, de produire ou de travailler ont des impacts, lorsqu’ils
sont négatifs, doivent être pris en compte dans la conduite des projets. C’est pourquoi la Fondation de France souhaite donner les moyens aux porteurs de projets qu’elle soutient d’enclencher
concrètement des démarches pour limiter les impacts négatifs de leurs actions.
Encore faut-il savoir s’y prendre.

Dans cette perspective, la Fondation de France propose un complément de financement pour aider les porteurs de projets à évaluer les impacts environnementaux de la mise en œuvre de leur projet, bâtir un plan d’action avec des solutions alternatives et en évaluer les éléments financiers.
Pour cela, un consultant spécialiste des enjeux qui seront abordés sera proposé aux porteurs de projet qui en font la demande afin d’adapter le plan d’action au plus près de leurs besoins et de manière réaliste.

Important : ne pourront être soutenus que les organismes qui auront bénéficié en 2020 d’une subvention dans le cadre de l’un ou l’autre des appels à projets de la Fondation de France.

Comment répondre ?

L’appel à projets Emploi est ouvert jusqu’au 18 mars 2020.

Attention, les candidatures s’effectuent exclusivement en ligne avant le 18 mars 2020. Aucune autre session n’est prévue pour cette année

Tout dossier adressé par voie postale ou par courriel sera refusé.

 

Le circuit de financement d'un projet 

La présélection

Cette phase permet de vérifier l’éligibilité de votre projet. Toutes les candidatures transmises pour le 18 mars 2020 à 17h seront étudiées par le Comité du programme Emploi. Seuls les projets présélectionnés à l’issue de cette phase feront l’objet d’une instruction par la Fondation de France.

L’examen en comité

Seuls les projets ayant fait l’objet d’une instruction par la Fondation de France seront examinés par le comité d’experts.

Les décisions seront uniquement communiquées par voie postale ou électronique.

Pour toute question, vous pouvez écrire à l’adresse indiquée selon votre implantation territoriale :

Siège et Centre-Ouest
Programme Emploi 
40 avenue Hoche
CS 30001
75008 Paris
Tél : 01 44 21 31 96
E-mail : emploi@fdf.org

Grand Ouest
Départements 29, 22, 56, 35, 53, 72
8 rue du Pré Botté
35000 Rennes
Tél. : 02 99 38 24 22

Départements 44, 49, 37, 85, 79, 86
5, rue Columelle
44000 Nantes
Tél. : 02 51 83 20 70
E-mail : grandouest@fdf.org

Sud-Ouest
29 rue Esprit des Lois
33000 Bordeaux
Tél. : 05 56 52 03 07
E-mail : sudouest@fdf.org

France d’Outre mer
Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Terres australes et antarctiques françaises, Wallis-et-Futuna.
Programme Emploi
40 avenue Hoche
CS 30001
75008 Paris
Tél : 01 44 21 31 96
E-mail : emploi@fdf.org

Nord
5, rue de Tournai
59200 Tourcoing
Tél : 03 20 11 80 90
E-mail : nord@fdf.org

Grand Est
10 rue Sainte-Marguerite
CS 90012
67083 Strasbourg cedex 
Tél. : 03 88 22 78 68
E-mail : grandest@fdf.org

Centre-Est
19 rue de l’Arbre Sec
69001 Lyon
Tél. : 04 72 10 92 30
E-mail : centreest@fdf.org

Méditerranée
42 rue Montgrand
CS 20004
13006 Marseille
Tél. : 04 91 90 08 77
E-mail : mediterranee@fdf.org

Attention

Nous avons mis en place un nouvel outil de dépôt des demandes. Nous recommandons vivement aux candidats de créer leur profil très rapidement et d’anticiper au maximum la gestion des renseignements administratifs liés à leur structure.
Il leur sera alors possible d'accéder à tout moment au contenu du dossier de demande de subvention.

Calendrier de l’appel à projets 2020

Session unique

Dépôt des projets : jusqu’au 18 mars 2020
Présélection des projets : avril 2020
Décision communiquée par courrier : juin 2020

Nos experts

Le comité d’experts qui évaluera les projets est composé de spécialistes ou acteurs des problématiques d’emploi, en particulier dans leur dimension territoriale.
 

Président

Michel LEMAIRE
Ancien haut dirigeant ressources humaines de grandes entreprises

Membres

Annie BONTRON
Ancienne coordinatrice régionale (Languedoc-Roussillon et Nord-Pas-de-Calais) de la formation professionnelle au MEDEF

Antoine BURRET
Docteur en sociologie, spécialiste des tiers-lieux

Ana LARREGLE
Chargée de mission développement de projets de l’Economie sociale et solidaire à Plaine-Commune

Laure PICHOT
Entrepreneure sociale dans le secteur de la formation et du numérique

Catherine NASSER
Ancienne déléguée générale du CARIF Île-de-France, spécialiste de la formation professionnelle

Sophie RICORDEL
Secrétaire générale du Fonds Agir pour l’emploi EDF (FAPE EDF)

Philippe SERIZIER
Ancien responsable de la recherche territoriale à la Caisse des Dépôts et Consignations