Une chercheuse à l'inserm IGR à Villejuif.

Appel à projets

Santé publique et environnement

Date limite de dépôt de dossiers : 31 mars 2021. 
Contact : projets@fdf.org

Contexte

L’impact de l’environnement sur la santé humaine est de plus en plus reconnu, même si de nombreuses questions scientifiques restent ouvertes sur cette problématique.

A cet effet, la Fondation de France souhaite soutenir la recherche sur les conséquences des facteurs environnementaux sur la santé humaine, en population générale, en contexte de vie et de travail, dans une perspective de santé publique. Elle soutient la formation de jeunes chercheurs ainsi que des équipes de recherche françaises.

Quels projets de recherche ?

Quels projets de recherche ?

En 2021, la Fondation de France poursuit son soutien aux thématiques et approches suivantes dans le champ de la santé humaine :

  • études sur l’impact sanitaire des facteurs de risques environnementaux ;
  • études portant sur des actions de prévention en santé environnementale ;
  • études sur les mobilisations collectives et les interventions publiques relatives aux questions de santé environnementale.

Les études épidémiologiques ou en sciences sociales seront considérées.

Dans cet appel d’offres, l’environnement inclut les facteurs physiques, les agents chimiques et biologiques, présents dans les milieux de vie dont le travail.

Les porteurs de projet devront apporter une attention particulière à la caractérisation des expositions étudiées, de leurs contextes environnementaux et sociaux ainsi qu’à celle des événements de santé.

Seront d’emblée exclues de l’appel d’offres :

  • les approches expérimentales conduites chez l’animal et les approches exclusivement cellulaires et moléculaires ;
  • les études portant sur les expositions humaines qui n’explorent pas leurs conséquences sanitaires ;
  • les études portant sur l’alimentation, en dehors de la problématique des contaminants alimentaires ;
  • les études dont l’exposition porte sur les addictions.
  • les études portant sur le SARS-CoV-2.

Modalités de soutien

La demande de soutien pourra concerner :

  • un financement destiné à l’accueil d’un doctorant (y compris pour la 4ème année de thèse) ;
  • une allocation postdoctorale à laquelle s’ajoutera une subvention de fonctionnement (d’un montant maximal de 50 000 € pour 2 ans) dédiée exclusivement à l’accueil du chercheur post-doctorant et destinée à améliorer les conditions de réalisation de son travail de recherche
  • une aide pour l’organisation de journées thématiques à destination de doctorants ou postdoctorants, dont le sujet s’inscrit dans le cadre des thématiques soutenues ;
  • une subvention pour un projet de recherche. Cette aide pourra être annuelle (éventuellement renouvelable) notamment pour des études de faisabilité, ou pluriannuelle (d’une durée maximale de 3 ans) ;
  • une aide d’un montant de 200 000 euros maximum pour une participation à la création ou l’entretien de plateformes et grandes infrastructures de recherche en santé environnementale en population (cohortes, grandes bases de données, études cas témoins, biothèques…). Des projets nouveaux ou existants pourront être soutenus à partir du moment où la finalité et la méthodologie environnementales auront été clairement explicitées.

Attention : un porteur de projet ne pourra pas demander plusieurs formes de soutien pour un même projet. Ainsi, aucun frais de personnel pour des doctorants ou postdoctorants ne pourra, par exemple, être pris en compte dans les demandes de subvention pour un projet de recherche. De même, aucune subvention d’équipe ne sera attribuée avec une allocation doctorale ou postdoctorale.

Attention

Les candidatures pour les demandes d’allocations post-doctorales et les bourses de mobilité internationale s’effectuent désormais exclusivement en ligne à partir de la plateforme de demande de subvention ; après avoir créé votre profil, vous pourrez accéder aux formulaires à compléter.

Comment répondre ?

Attention, les candidatures s’effectuent désormais exclusivement en ligne à partir de la plateforme de demande de subvention ; après avoir créé votre profil, vous pourrez accéder aux formulaires à compléter :

Si une évolution de votre candidature a lieu après son dépôt en ligne, veuillez-nous en informer au plus vite à l’adresse : projets@fdf.org

Nos experts

Les projets sont examinés par un comité d'experts en santé publique et environnement.

Présidente

Valérie Siroux
Directrice de recherche INSERM , membre de l’équipe « Epidémiologie environnementale appliquée à la reproduction et à la santé respiratoire », Institut pour l’avancée des biosciences (U1209), Grenoble.

Membres

Marion Albouy Llaty 
​Maitre de conférences universitaire – praticien hospitalier à l’UFR de médecine et de pharmacie, CHU et université de Poitiers, CIC1402 Inserm- Axe HEDEX, Poitiers

Marcel Calvez
Professeur en sociologie, Université Rennes 2, UMR CNRS 6590, Rennes

Alexis Elbaz
Directeur de recherche, Equipe Neuroépidémiologie, CESP, Inserm U1018, Villejuif

Béatrice Fervers
Professeur des universités, praticien hospitalier, directrice adjointe de l'UMR INSERM 1265 Radiations, Défense, Santé et Environnement, coordinatrice du département Cancer et environnement du Centre Léon Bérard, Lyon

Jean-Paul Gaudillière
Historien, Directeur de recherche Inserm, Directeur d'Etudes à l'EHESS, Paris

Emmanuel Henry
Professeur de sociologie, Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales, CNRS UMR 7170, l'université Paris-Dauphine, Paris

Marina Kvaskoff 
​Epidémiologiste, chargée de Recherche, Inserm U1018, Centre de recherche en Epidémiologie et Santé des Populations (CESP), équipe générations et santé, Gustave Roussy, Villejuif

Catherine Nisse
Maitre de conférences universitaire - praticien hospitalier au département de Médecine et santé au travail , EA 4483, université de Lille et CHU de Lille