site_fdf_1903x638.jpg

Réveillons de la solidarité

Rompre la solitude des personnes isolées

02/12/2019

Comme chaque année depuis 14 ans, la Fondation de France accompagne les associations de terrain qui mettent tout en œuvre pour rompre la solitude des personnes isolées ou précaires, à un moment-clef : les fêtes de fin d’année. Tour d’horizon des préparatifs !

Il y a ceux qui préparent un « cabaret festif » aux couleurs et aux saveurs de la Roumanie. Il y a ceux qui peaufinent une soirée d’improvisation théâtrale et de stand-up. Ceux qui parient sur le spectacle de magie, et ceux qui ont opté pour la danse. Ou encore ceux qui prévoient un festin collaboratif, ouvert à toutes les cuisines du monde.

Eux ? Ce sont des associations d’entraide, rassemblant des personnes âgées, ou souffrant de handicaps, des personnes vivant à la rue, des migrants, des jeunes précaires, des familles monoparentales fragiles… toutes isolées au moment des fêtes. Un moment où la morsure de la solitude et de la pauvreté se fait particulièrement douloureuse.

Festif et participatif

Tous font partie des « Réveillons de la solidarité », soutenus cette année encore par la Fondation de France. Durant le mois de décembre, ces personnes fragilisées par les coups durs de la vie se retrouvent et préparent ensemble la journée ou la soirée extraordinaire imaginée par un collectif ou une association. Chacun met la main à la pâte, dans la mesure de ses moyens. Car la participation est la clef de voûte du dispositif des « Réveillons de la solidarité » déployé sur tout le territoire depuis 2005 : il ne s’agit pas de recevoir des « bénéficiaires », mais de faire confiance, de coopérer pour construire collectivement un moment de partage et de plaisir. « Et le processus est finalement aussi, voire plus important que le résultat ! souligne Claire Boulanger, experte Solidarité nationale à la Fondation de France. Car inclure dans les préparatifs les personnes « oubliées », c’est changer le regard de la société sur leur situation, c’est démontrer que tout le monde peut apporter quelque chose. C’est aussi leur permettre pour une fois d’être les hôtes, de recevoir des invités…». Car les 150 Réveillons de la solidarité se veulent tous ouverts sur leurs quartiers, sur les habitants et les commerçants. Ce moment de mixité (sociale, intergénérationnelle…) favorise ainsi des échanges entre personnes qui peuvent se côtoyer au quotidien sans se voir ni se parler. Comme les années précédentes, les Réveillons de la solidarité 2019 toucheront 25 000 personnes isolées ou fragilisées.

Enquête solitude 2019

Depuis 2010, l’Observatoire de la philanthropie, opéré par la Fondation de France, a engagé une démarche d’étude visant à mesurer et comprendre les solitudes en France. La huitième édition vient de paraître. Elle révèle que les situations d’isolement et le sentiment de solitude progressent encore : 13% des Français sont concernés, contre 10% en 2016. Cette année, un focus a été mis sur les conditions de mobilité des personnes isolées. Les résultats montrent que les difficultés de transports et l’enclavement créent un sentiment d’assignation à résidence et d’exclusion de plus en plus prégnant. En savoir plus.

A télécharger

Le communiqué de presse

Vous serez aussi intéressé par

Découvrez le nouveau film de la campagne Réveillons de la solidarité