banniere-reconstruction-notre_dame.jpg

Urgences

Notre-Dame : deux ans après l’incendie

09/04/2021

Le 15 avril 2019, un incendie se déclarait au coeur de la charpente de Notre-Dame de Paris, ravageant la cathédrale. Dans les heures et les jours qui ont suivi, un immense élan de solidarité s’exprimait pour rebâtir ce joyau du patrimoine français. Dès le lendemain de la catastrophe, la Fondation de France était missionnée pour lancer une souscription, avec trois autres organismes. Elle a collecté plus de 30 millions d’euros, grâce à l’engagement de 11 000 donateurs !

Comment est suivie l’utilisation des dons ?

Les dons sont reversés à l’Établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Créé pour superviser la restauration, il s’appuie sur un comité scientifique, mais également sur un comité d’audit (chargé de suivre les questions de financement et la bonne exécution des dépenses), et un comité des donateurs (qui rendra compte de l’avancement des travaux et de l’utilisation des dons), auquel participe la Fondation de France.

Conformément aux engagements qu'elle avait pris vis-à-vis de ses donateurs, les sommes versées à la Fondation de France sont exclusivement dédiées au financement des travaux de conservation et de restauration de la cathédrale, de son mobilier, ainsi qu’à la formation de professionnels des métiers du patrimoine dont les compétences seront requises pour les travaux. A l'exclusion de tout autre frais de maîtrise d'ouvrage ou toute autre charge de fonctionnement de l'Établissement public. Un premier versement de 5,9 millions d'euros à l'Etablissement public a été effectué en 2020 pour les travaux de sécurisation et de consolidation.

Un chantier spectaculaire

Dès la fin de l’incendie, un chantier d’une ampleur et d’une complexité exceptionnelle a débuté, impliquant 40 entreprises et quelques 70 compagnons. Deux années se sont écoulées et le travail déjà accompli sur le chantier est immense. Avec un objectif ambitieux : la réouverture au culte au printemps 2024.

La sécurisation et la consolidation de la cathédrale (démontage des échafaudages incendiés, mise hors d’eau, déblaiement, consolidation des voûtes et du transept, etc.) doivent s’achever à l’été 2021. En parallèle, la phase de restauration est enclenchée.
Les premiers chênes, sur les 1 000 nécessaires à la restitution de la charpente de la flèche, de ses travées adjacentes et du transept, ont été sélectionnés. Les projets de restauration du grand orgue ou encore de la charpente de la nef et du chœur ont été adoptés. 
Les dossiers de consultation des entreprises sont en cours de rédaction et de validation pour pouvoir lancer les premiers appels d’offres, par exemple celui de la campagne de nettoyage du plomb.

notredame-chantier.jpg

La cathédrale Notre-Dame de Paris débarassée de l'échaffaudage endommagé par l'incendie du 15 avril 2019.

 

 

La Fondation de France signe la convention de reversement à l’Etat des dons collectés pour Notre-Dame

Le ministre de la Culture Franck Riester a signé lundi 29 juillet 2019 des conventions avec les trois fondations désignées par la loi pour recueillir les dons et le Centre des Monuments nationaux. Elles ont été signées par le président de la Fondation de France Pierre Sellal ainsi que Philippe Bélaval (CMN), Mgr Michel Aupetit (Fondation Notre-Dame) et Guillaume Poitrinal (Fondation du Patrimoine). Ces conventions permettent d’engager le reversement à l’Etat des dons collectés dans le cadre de la souscription nationale pour la conservation et la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris, « en garantissant aux donateurs français et étrangers une gestion rigoureuse et transparente de leurs dons ».
En savoir plus

COMMENT FAIRE UN DON ?

En ligne (don sécurisé)

Par chèque bancaire
libellé à l’ordre de :

Fondation de France – NOTRE-DAME
BP 22 – 75008 Paris

Le bilan à un an

Notre-Dame, un an après