Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder
Log on
You are a donor
Log on
You are a project leader
Log on

Colloque de France Générosités 2021 : faire entendre la voix du secteur

événement| 02 Déc.2021

Près de 300 personnes du secteur de la philanthropie étaient réunies le 16 novembre à la Maison des Océans, à Paris, pour le colloque annuel de France générosités, sur le thème « Présidentielle 2022 : quels enjeux pour la générosité ? ».

« Nous sommes les représentants d’une société plus solidaire, plus durable, et une indéniable force démocratique. […] Nous devons montrer que le monde de la générosité est très efficace » : c’est par ces mots que Pierre Siquier, président de France générosités, a ouvert le colloque.

Et c’est bien à cette question de l’efficacité des actions menées par le secteur philanthropique qu’était consacrée la première table ronde, avec la présentation de l’étude sur l’impact de la générosité réalisée par France générosités, avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Caritas France. L’objectif de cette étude ? Évaluer l’impact de la générosité sur la société, et son efficience pour les pouvoirs publics. Neuf projets d’intérêt général ont été étudiés au prisme de la méthode des « coûts évités » : l’impact économique de l’action philanthropique menée est-il supérieur aux ressources déployées (dons, bénévolat, subventions...) ? Les conclusions sont sans appel :  les impacts économiques générés compensent systématiquement – et largement – l’investissement public dans les projets. Autre enseignement : la générosité privée apparait comme un réel levier d’innovation, et l’innovation est à l’origine de coûts évités – par exemple via la mise en place d’actions de prévention novatrices dans le domaine de la santé.

 © France générosités

Pour Axelle Davezac, directrice générale de la Fondation de France, qui est intervenue lors de la table ronde, ces résultats permettent de « faire la démonstration de la valeur ajoutée des acteurs de l’intérêt général. Mais la question de la mesure de l’impact des actions menées est très complexe, et ne peut être uniquement économique. Il faut travailler sur des indicateurs extra financiers, comme par exemple la mesure de la qualité du lien social ».

La deuxième table ronde était consacrée à l’engagement : comment susciter le bénévolat ? Comment répondre aux attentes de la jeunesse qui s’engage ? Comment intégrer les bénévoles au sein des organisations ? Autant de sujets évoqués au travers des exemples de la Croix-Rouge (représentée par Jean-Christophe Combe) et des Banques alimentaires (représentées par Laurence Champier), avec les éclairages de Claire Thoury, du Mouvement associatif et d’Hubert Pénicaud, de France Bénévolat.

Pour conclure cette matinée d’échanges, Pierre Siquier et Xavier du Crest, directeur France d’Handicap International, ont évoqué les différents messages que France générosités entend porter auprès des candidats à l’élection présidentielle : assurer la stabilité fiscale, sensibiliser à la générosité dès le plus jeune âge, faciliter les legs et libéralités, accompagner le désir d’engagement des salariés… Autant de messages à retrouver début 2022 dans un livre blanc à paraître.


POUR ALLER PLUS LOIN

→ Tous nos temps forts
→ Découvrez l'espace philanthropie 

 

Accès utilisateur
Mon Espace
Vous êtes fondateur
Accéder à votre espace
Vous êtes donateur
Accéder à votre espace
Vous êtes porteur de projet
Accéder à votre espace
You are a founder

Log on
You are a donor

Log on
You are a project leader
Log on