f.acerbis-jean-freustie-prix_0.jpg

Culture & éducation

Prix Jean Freustié

Pérenniser un prix littéraire

Le Prix Jean Freustié, qui porte le nom d’un écrivain et critique littéraire français disparu en 1983, récompense chaque année un écrivain de langue française pour une œuvre en prose.

Médecin du travail, critique littéraire, chroniqueur au Nouvel Observateur et éditeur, Jean Freustié (1914-1983) est l’auteur de plus de vingt romans salués par la critique, dont la Passerelle, Prix Roger Nimier en 1963 et Isabelle ou l’Arrière-saison , Prix Renaudot en 1970.

Afin de lui rendre hommage après sa disparation, sa veuve Christiane Teurlay Freustié et ses amis ont créé en 1987 le Prix Jean Freustié. Celle-ci a souhaité, afin notamment de faire perdurer ce prix littéraire, lui affecter des ressources pérennes par la création en 1996 d’une fondation sous l’égide de la Fondation de France.

Décerné chaque année par un jury composé d’écrivains, éditeurs et critiques, le Prix Jean Freustié est doté d’un montant de 20.000 euros et récompense tout type d’œuvre de prose : roman, nouvelles, autobiographie, biographie ou essai.

Parmi ses lauréats, on compte des figures majeures de la littérature contemporaine comme Anne Wiazemsky, Philippe Djian, Sorj Chalandon, Charles Dantzig, Christophe Donner etc.

Bourse

La Fondation Prix Jean Freustié décerne chaque année un prix à un auteur pour l'une de ses œuvres en prose (roman, nouvelles, essai, autobiographie, biographie).

Critères d’attribution :

  • Avoir publié une œuvre au cours de l'année du prix
  • L'œuvre doit être en prose
  • L'œuvre doit être écrite en langue française