Démocratie, droits humains et solidarité : des combats indissociables

Partout dans le monde, des organisations issues de la société civile se mobilisent pour la défense des droits humains et de l’Etat de droit. Depuis 1995, la Fondation de France a créé un programme dédié, pour accompagner ces organisations, favoriser le renforcement de leurs capacités et leur mise en réseau. Certaines fondations abritées ont fait de la question des droits humain le cœur de leur mission. D’autres l’intègrent en écho aux causes qui les animent (droit au logement, lutte contre les discriminations, accès aux soins, etc.)
Partout dans le monde, des organisations issues de la société civile se mobilisent pour la défense des droits humains et de l’Etat de droit. Depuis 1995, la Fondation de France a créé un programme dédié, pour accompagner ces organisations, favoriser le renforcement de leurs capacités et leur mise en réseau. Certaines fondations abritées ont fait de la question des droits humain le cœur de leur mission. D’autres l’intègrent en écho aux causes qui les animent (droit au logement, lutte contre les discriminations, accès aux soins, etc.)
Le programme en bref

Développer et préserver les droits civiques, politiques, économiques, sociaux et culturels, lutter contre toutes les formes de discrimination de genre, à l’égard des minorités, favoriser les libertés d’expression, d’association et d’éducation… Partout dans le monde, les enjeux liés aux droits humains mobilisent des milliers de citoyens et d’associations.

Le programme Démocratie et droits humains de la Fondation de France accompagne ces mobilisations, par un soutien direct et via des partenariats avec d’autres acteurs clés des solidarités internationales, tels que le consortium Civitates.

Privilégiant le « pouvoir d’agir » des acteurs, le programme se décline autour de 3 axes :

  • Contribuer aux dynamiques démocratiques et participatives, au Sud comme au Nord :

La Fondation de France soutient des projets de défense et de promotion des droits humains (accès des enfants à l’éducation, lutte contre les violences sexuelles, contre la peine de mort, contre toutes formes de discriminations, la maltraitance en prison…). Elle intervient aussi bien en France, en Europe, en Afrique, qu’au Maghreb et au Moyen-Orient… avec une conviction forte : pour défendre les droits humains, il faut préserver la démocratie et donc renforcer la résilience la société civile. Pour cela, elle mène notamment des actions de renforcement des capacités des organisations de la société civile.

  • Défendre la liberté d’expression, la liberté de la presse et lutter contre la désinformation

La Fondation de France accompagne des projets en faveur d’une information de qualité, d’éducation aux médias et contre la dégradation de l’espace public par les « fake news ». Elle soutient des organisations œuvrant pour un journalisme indépendant mais aussi des acteurs  (chercheurs, collectifs citoyens…) qui étudient les nouveaux enjeux de l’information, pour faire évoluer la loi. La participation de la Fondation de France à Civitates lui permet d’agir aux côtés de plus de 20 fondations européennes expertes dans la lutte contre la désinformation.

  • Renforcer les acteurs de la solidarité internationale et encourager leur mise en réseau

Le développement de la démocratie dans le monde ne se limite pas au respect des droits fondamentaux. Il passe aussi par la cohésion sociale, l’inclusion des personnes et des groupes sociaux les plus fragiles, le développement de la participation et des solidarités. Cette conviction sous-tend un soutien spécifique en faveur des organismes « têtes des réseaux » (coordinations, fédérations…) dans le domaine des solidarités internationales (agronomie, agriculture familiale, développement local, citoyenneté…)

La thématique des droits humains mobilise également de nombreuses fondations abritées, comme la Fondation BNP Paribas (sur les questions d’éducation à l’information notamment), la Fondation Raja (concernant les droits des femmes), la fondation Inkerman (dans la lutte contre les discriminations à l’égard des personnes LGBT) ou encore la fondation Yo et Anne-Marie Hamoud, qui soutient notamment les combats pour les droits des migrants.

Enfin un programme dédié -Méditerranée, d'une rive à l'autre- accompagne les acteurs de la société civile tout autour du bassin méditerranéen. Insertion professionnelle, formation, ouverture culturelle, engagement citoyen…En douze ans, ce sont plus de 400 initiatives qui ont été soutenues par la Fondation de France, portées par des associations locales au Maroc, en Algérie et en Tunisie, en réponse aux besoins des plus vulnérables, notamment les jeunes et les femmes. Elle accompagne aussi la structuration de la société civile de la rive sud, et encourage le développement de réseaux et de partenariats entre acteurs associatifs des deux rives.

Chiffres clés

Ces 10 dernières années, le programme a soutenu plus de 103 projets pour un montant total de plus de 4,8 millions d’euros.

La Fondation de France a rejoint le Fonds Civitates dès sa création en 2017. Ce consortium européen de 20 fondations vise à défendre la démocratie et la solidarité en Europe, en soutenant les acteurs de la société civile dans 14 pays.

Notre action en images