banniere-pa-findevie.jpg

Appel à projets

Vivre ses choix jusqu’à la fin de sa vie

L’appel à projets sera ouvert le 14 juin 2021.
Contact : projets@fdf.org

Mieux accompagner les personnes âgées en fin de vie et les personnes endeuillées

Avec le soutien de la Fondation JM Bruneau

Contexte

Depuis 20 ans, la Fondation de France repère et soutient des initiatives permettant aux personnes âgées vulnérables de prendre une part active aux décisions qui les concernent et de choisir leurs conditions de vie, jusqu’à leur décès. Elle entend ainsi lutter contre la tendance à vouloir « prendre en charge », et parfois à surprotéger les personnes vulnérables pour limiter les risques, au détriment de leur autonomie, de leur qualité de vie et parfois même de leur intégrité physique ou morale.

La crise sanitaire interroge les pratiques d’aide et de soins, les relations sociales et notre rapport à la maladie, à la mort, à la prise de risque. Elle amplifie le dilemme liberté vs sécurité, auquel sont inévitablement confrontées les personnes âgées vulnérables et les personnes qui leur apportent de l’aide ou des soins, les accompagnent et les protègent. Dans ce contexte l’accompagnement des fins de vie a été rendu particulièrement difficile, voire déshumanisé, par les contraintes sanitaires.

Mais la crise liée à l’épidémie de la Covid 19 a également amplifié des difficultés pré-existantes : des fins de vie médicalisées, souvent en milieu hospitalier, au détriment du lien social et familial ; des choix de fin de vie non discutés au préalable avec les personnes concernées, et donc non respectés. La difficulté à parler de la mort est un vécu partagé par les familles et les professionnels. Le manque de formation des professionnels, l’impossibilité de recourir à une équipe mobile, peuvent freiner l’accès aux soins palliatifs des personnes âgées, à domicile comme en établissement. Chacun, famille, professionnel et personne concernée, se voit souvent très seul dans la période de la fin de la vie. Les professionnels manquent de lieux de partage et de soutien pour pouvoir continuer sereinement leur accompagnement.

 Si aujourd’hui la démarche palliative est courante dans les unités, les services d’hospitalisation à domicile et les équipes mobiles de soins palliatifs, elle a cependant du mal à se diffuser dans les lieux de vie des personnes âgées et là où elles décèdent : les services de long séjour, les maisons de retraite, le domicile, etc. Alors même que l’avancée en âge confronte personnes âgées, familles et professionnels à des questions complexes qui appellent des réponses individualisées et évolutives, pensées collectivement et anticipées.

A travers cet appel à projets la Fondation de France souhaite tout autant répondre aux difficultés nées de la crise qu’agir en profondeur pour améliorer l’accompagnement des personnes âgées en fin de vie et des personnes endeuillées.

Objectifs

La Fondation de France souhaite soutenir des démarches aidant les personnes âgées, les proches et les professionnels à mieux appréhender l’accompagnement de fin de vie, la question de la mort et du deuil.  

Aussi, cet appel à projets a pour objectifs de renforcer :

  • Les coopérations nécessaires au plus grand respect des choix des personnes en fin de vie (domicile / hôpital, société civile / professionnels) ;
  • Une plus grande liberté de parole, de choix et de décision des personnes âgées, quel que soit leur lieu de vie, leurs difficultés de communication et leur culture d’origine
  • L’anticipation et la concertation, en particulier avec les familles, autour des situations de fin de vie ;
  • Le développement d’actions qui facilitent la réflexion et l’élaboration de projets autour de la fin de vie et du deuil.

Télécharger les documents suivants

L'appel à projets

Le rapport d'avancement ou final

LES OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE VOTRE PROJET

Tout porteur de projet désirant déposer un projet dans le cadre de l’un des programmes de la Fondation de France, se verra demander à quels ODD son projet contribue. Il est possible de choisir quatre objectifs, un obligatoire et trois facultatifs. Chaque candidat est encouragé à les hiérarchiser selon les spécificités de son projet.

> Voir les ODD
En savoir plus sur les ODD

Qui peut répondre ?

  • Les associations (d’aide, d’accompagnement ou de soins à domicile, de familles, d’usagers, de bénévoles, etc.) et structures à but non lucratif ;
  •  Les établissements et services accueillant des personnes âgées, publics ou privés à but non lucratif (Ehpad, hôpitaux, accueils de jour, etc.) ;
  • les équipes mobiles de soins palliatifs;
  • Les collectivités locales.

Quels critères de sélection ?

Les projets peuvent s’inscrire dans l’un des axes ci-dessous :

Axe 1 : Favoriser le recueil et le respect des choix et volontés des personnes âgées en fin de vie

Il s’agit de favoriser l’anticipation des situations de fin de vie pour un meilleur respect des souhaits des personnes concernées.

Axe 2 : Accompagner la fin de vie et l’après-décès

Il s’agit de prendre en compte autant que possible les souhaits de la personne quant au lieu et aux conditions de sa fin de vie :

Seront privilégiés, les projets qui favorisent la pluridisciplinarité et les réflexions partagées entre l’ensemble des acteurs concernés (personnes âgées, proches, bénévoles et professionnels) ainsi que la participation des personnes âgées.

Les projets proposés devront :

  • Partir d’un diagnostic pluridisciplinaire ou intersectoriel des difficultés, des besoins, des souhaits des personnes en fin de vie ;
  • Etre pensés en inter-structures ou services, construits sur un partenariat local ou s’appuyer sur l’expérience de partenaires
  • Exposer la démarche collective, mise en place pour y répondre et les effets attendus
  • Prévoir les modalités d’évaluation de la démarche (impact sur les pratiques)
  • Préciser, pour les organismes concernés, comment la démarche et l’action envisagées s’articulent avec le projet associatif, de service ou d’établissement et/ou le plan de formation ;
  • Etre validés et portés par les directions médicales et administratives des équipes concernées;
  • Bénéficier d’un co-financement
  • Montrer pour les formations à la démarche palliative, l’implication des équipes mobiles et des réseaux de soins palliatifs.

Quelles modalités de soutien ?

La Fondation de France pourra financer des projets annuels ou pluriannuels.
Le porteur de projets ne peut pas adresser simultanément plusieurs demandes de subvention sur le même appel à projets.

Aide méthodologique complémentaire

     M+ : accompagner les acteurs de terrain

Attentive aux difficultés rencontrées par certains acteurs de terrain, la Fondation de France peut, dans certains cas, accorder un appui méthodologique m+. Il se traduit par une aide financière, complémentaire à la subvention accordée dans le cadre de l’appel à projets. Comme la subvention, cette aide est soumise à l’avis du comité d’experts. Il s’agit de mettre à disposition conseil et expertise, en finançant l’intervention d’un consultant compétent qui peut intervenir dans toutes les phases du projet : structuration, pilotage, partenariats, évaluation…

L’aide est estimée en « jours-consultant ». Le curriculum vitae du professionnel pressenti par le porteur de projet doit être approuvé par la Fondation de France pour confirmer son financement.

Comment postuler ?

Les modalités de candidature sont disponibles sur le site fondationdefrance.org ainsi que dans les plaquettes de présentation des appels à projets concernés, signalés par m+

-> Pour en savoir plus

S’adresser à chaque chargé de programme

     E+ : comment agir pour l'environnement ?

Votre projet, également bon pour la planète !
Toutes nos actions, nos façons de consommer, de produire ou de travailler ont des impacts, lorsqu’ils
sont négatifs, doivent être pris en compte dans la conduite des projets. C’est pourquoi la Fondation de France souhaite donner les moyens aux porteurs de projets qu’elle soutient d’enclencher
concrètement des démarches pour limiter les impacts négatifs de leurs actions.
Encore faut-il savoir s’y prendre.

Dans cette perspective, la Fondation de France propose un complément de financement pour aider les porteurs de projets à évaluer les impacts environnementaux de la mise en œuvre de leur projet, bâtir un plan d’action avec des solutions alternatives et en évaluer les éléments financiers.
Pour cela, un consultant spécialiste des enjeux qui seront abordés sera proposé aux porteurs de projet qui en font la demande afin d’adapter le plan d’action au plus près de leurs besoins et de manière réaliste.

Important : ne pourront être soutenus que les organismes qui auront bénéficié en 2020 d’une subvention dans le cadre de l’un ou l’autre des appels à projets de la Fondation de France.

Comment répondre ?

L’appel à projets est ouvert du 14 juin 2021 au 14 septembre 2021 à 17h. 

Attention, les candidatures s’effectuent exclusivement en ligne à partir du 14 juin et  avant le 14 septembre 2021 à 17h.

Tout dossier adressé par voie postale ou par courriel sera refusé.

Les décisions seront uniquement communiquées par voie postale ou électronique.

 

1/ La présélection

Cette phase permet de vérifier l’éligibilité de votre projet. Toutes les candidatures transmises avant le 14 septembre 2021 à 17h seront étudiées par le Comité du programme Personnes âgées. Seuls les projets présélectionnés à l’issue de cette phase feront l’objet d’une instruction par la Fondation de France.

2/ L’examen en comité

Seuls les projets ayant fait l’objet d’une instruction par la Fondation de France seront examinés par le comité d’experts au mois de novembre 2021.

Pour toute question, vous pouvez écrire à projets@fdf.org ou appeler le 01 85 53 13 66

 

Le comité d’experts

Le comité d’experts qui évaluera les projets est composé de spécialistes et/ou acteurs de la gérontologie, de la gériatrie et de l’intergénérationnel.

Présidente

Marie Laure MARTIN
Responsable de deux accueils de jour Alzheimer, association ISATIS Paris

Membres

Catherine BOURMAULT-COSTA
Directrice de l'EHPAD Résidence de la Vallée du don, Guéméné-Penfao

Pierre-Henri  DAURE
Ex Directeur de la communication de la FEDOSAD chargé de la recherche et du développement.  Référent Ethique de l’association

Didier DUPLAN
Ex-Directeur général Adjoint de la fédération AdessaDomicile, Paris

Matthieu DE STAMPA
Gériatre, HAD – APHP de Paris

Moncef LABIDI
Ex Directeur de l’association Ayyem Zamen, Paris

Marion VILLEZ
Enseignant-chercheur en sociologie (Université Paris Est Créteil Val de Marne, Laboratoire LIRTES)

 

Attention

Nous avons mis en place un nouvel outil de dépôt des demandes. Nous recommandons vivement aux candidats de créer leur profil très rapidement et d’anticiper au maximum la gestion des renseignements administratifs liés à leur structure.
Il leur sera alors possible d'accéder à tout moment au contenu du dossier de demande de subvention.

Téléchargez les documents ci-dessous

L'appel à projets

Le rapport d'avancement ou final

Calendrier de l’appel à projets 2019

Dépôt des projets : du 14 juin 2021 au 14 septembre 2021