louise_docker-fondation_lune_de_miel.jpg

Portrait de philanthrope

Vincent Michaud, philanthrope éco-citoyen

vincent_michaud2.jpg

Certaines passions traversent les générations, et ce sont les plus tenaces. La preuve avec Vincent Michaud, président de Famille Michaud Apiculteurs. En 1920, son grand-père, alors jeune ingénieur, découvre des ruches dans le jardin familial. Fasciné, il se met à l’apiculture, élabore de nouvelles techniques et crée sa propre société. Un siècle plus tard, son petit-fils est à la tête de la première entreprise européenne de vente de miel et devient un observateur privilégié de l’apiculture française, aussi investi que lucide. « Notre production de miel a chuté de 70 % en 20 ans, à cause notamment des multiples substances chimiques qui polluent les sols. Cela est d’autant plus grave que les abeilles, par leur action de pollinisation, sont essentielles à notre survie. » C’est pour lutter contre une catastrophe annoncée que Vincent crée en 2014 la Fondation Lune de Miel, sous l’égide de la Fondation de France.  « Notre entreprise doit être profitable mais pas seulement. À quoi cela sert d’être rentable si la terre devient invivable ? » Idéaliste et pragmatique à la fois, Vincent Michaud soutient via sa fondation des programmes de sensibilisation dans les écoles, de préservation de ruchers mais également des projets de recherche. Le plus récent révélait ainsi les effets neurotoxiques des pesticides systémiques qui entraînent une perte du sens de l’orientation des abeilles, incapables de regagner leur ruche. Déjà 43 projets et toujours une même conviction : « protéger les abeilles, c’est sauver notre planète… ».

Vous serez aussi intéressé par