Portraits de 4 femmes d'origine et de conditions diverses.

Evénement

Une Semaine de l’Engagement Solidaire chez RAJA

Une édition 2015 spéciale « Femmes et Environnement »

La Fondation RAJA-Danièle Marcovici a organisé du 5 au 9 octobre 2015 la 3e édition de la Semaine de l’Engagement Solidaire, au siège européen du Groupe RAJA. Mis en place dans le cadre du programme d’implication des collaborateurs « RAJApeople », cet évènement permet aux salariés de découvrir des associations soutenues par la Fondation lors d’activités solidaires au sein de l’entreprise, et de s’investir aux côtés de la Fondation.  

Cette année, la Semaine de l’Engagement Solidaire était organisée autour du thème « Femmes et Environnement. »Une thématique en lien avec l’actualité internationale (COP21), mais aussi celle de la Fondation et du Groupe RAJA, qui ont lancé des actions visant à valoriser et promouvoir le rôle des femmes dans la préservation de l’environnement et dans la lutte contre le changement climatique.  

 

Démonstrations et ateliers ludiques au programme

Tout au long de la semaine, les collaborateurs ont pu découvrir des projets qui allient amélioration des conditions de vie des femmes et protection de l’environnement.
 
Ainsi, l’association « Bolivia Inti Sud Soleil » a proposé une démonstration de cuiseurs écologiques innovants. Dans les pays en développement, ces équipements de cuisson permettent aux femmes de limiter la consommation de bois, et de consacrer moins de temps à la collecte de bois.
 
Les collaborateurs ont ainsi découvert les différents types de cuiseurs : solaire, à bois économe, thermos, … à leur grande surprise : "On ne pensait pas qu'on pouvait fabriquer un four à partir de matériaux aussi simples ! "
 
Plus tard dans la semaine, les collaborateurs ont rencontré l’association « Filles du Facteur ».  Au Burkina Faso, l’association forme des femmes en situation de grande précarité à la technique du crochet qui permet de transformer des sacs plastiques usagés en accessoires de mode et de décoration artisanaux. Source de revenus et d’autonomie pour les femmes, cette activité contribue aussi à la protection de  l’environnement.

Une démonstration de cette technique a été organisée pour les collaborateurs.  L’un d’eux témoigne :
 « C’est impressionnant. Je ne m’attendais pas à ce qu’on puisse avoir un rendu aussi propre et artistique ! Et c’est une manière de recycler les déchets que l’on croit non recyclables… »
Enfin, le réseau Cocagne est intervenu pour présenter ses structures d’insertion par l’activité économique, dont les « Jardins de Cocagne », exploitations maraîchères biologiques,  et « Fleurs de Cocagne ». Cette dernière initiative, soutenue par la Fondation forme les femmes éloignées de l’emploi à la culture, la confection et la commercialisation de bouquets biologiques.
Les collaborateurs ont pu déguster des produits bio des Jardins de Cocagne et une vente de leurs « paniers de légumes » a rencontré un grand succès !
 

Une journée pour s’engager auprès des associations soutenues par la Fondation

Une journée spéciale « microDON » a été organisée afin de faire connaitre aux collaborateurs ce dispositif d’arrondi sur salaire, qui leur permet de soutenir à leur niveau des projets associatifs en faveur des femmes. Un bracelet distribué dans l’entreprise leur a permis de s’inscrire facilement. Plus de 50 collaborateurs ont ainsi rejoint le dispositif.

Vous serez aussi intéressé par