Santé des jeunes

Trois questions à Sophie Lasserre, responsable du programme Cap au vert

Sophie Lasserre - Fondation de France

Cap au vert finance des séjours de vacances pour les enfants malades ou handicapés… quels sont les enjeux de cet engagement ?

Avec Cap au vert, l’objectif est simple : permettre aux enfants atteints d’une pathologie chronique stabilisée ou en rémission, ou d’une maladie grave, d’avoir les mêmes vacances que des enfants bien portants. Ces séjours sont des occasions uniques pour les enfants malades de sortir du cocon familial et de montrer à leurs parents ce dont ils sont capables. Il s’agit aussi de changer les représentations de la maladie grave et du handicap et de favoriser l’acceptation de la différence. L’enjeu est important : aujourd’hui, le nombre de moins de 20 ans atteints d’une maladie chronique est en augmentation…

En quoi l’approche du programme est-elle spécifique ?

Certaines associations proposent des séjours dédiés aux enfants malades.  La spécificité du programme Cap au Vert, c’est la mixité : les enfants malades partagent les activités des enfants bien portants. Le second parti-pris, c’est la composante sportive, au cœur de tous les séjours que nous soutenons. Les enfants qui partent avec Cap au vert peuvent s’exercer à des sports variés comme l’escalade ou le ski, en toute sécurité, avec un encadrement médical adapté. Tous nos projets respectent ces deux critères, complétés bien sûr par un encadrement médical adapté. C’est le cas par exemple du projet de la Fédération ANPEDA, qui regroupe les  parents d’enfants déficients auditifs. Grâce au soutien de la Fondation de France, deux séjours ont été organisés en 2017 : à La Plagne 1800 pour les 13-17 ans et à Pralognan pour les 6-12 ans. Les enfants déficients auditifs ont pu participer, aux côtés d’enfants entendants, à diverses activités sportives, telles que l’accrobranche, le tir à l’arc, l’escalade, le ping-pong ou encore à des randonnées. Lors de ces séjours, les équipes des centres UCPA en charge de l’animation ont su s’adapter pour favoriser l’accueil de ces jeunes déficients auditifs, et la rencontre avec tous les enfants du centre UCPA. Parmi ces derniers, certains ont même appris quelques mots en langue des signes !

Quel est le bilan de ce programme, et ses perspectives d’avenir ?

Grâce au programme Cap au Vert, 1 830 enfants malades sont partis en vacances depuis 1994 avec 1,2 million d’euros de fonds engagés. En 2017, 17 projets ont été financés et 163 enfants ont bénéficié de séjours. Les frais occasionnés par la maladie sont souvent lourds pour les familles, le programme permet aux parents d’offrir une semaine en vacances à leur enfant malade. La Fondation de France souhaite continuer à permettre à des enfants malades ou en rémission de partir en vacances sportives avec d’autres enfants bien portants. La maladie est une épreuve terrible pour les familles et les enfants qui y sont confrontés, et ces séjours permettent aux enfants d’oublier la maladie, et à leurs familles de profiter d’un temps de respiration, en toute confiance.

Vous serez aussi intéressé par