En Région

Transition écologique et insertion sociale : une dynamique gagnante

05/08/2019

A l’heure où la mobilisation citoyenne sur la question écologique est de plus en plus forte, regard sur deux associations soutenues par la Fondation de France Centre-Est. Leur point commun : faire rimer écologie, mobilisation citoyenne et insertion sociale.

Une implication active des citoyens…

Sur les territoires de la Drôme et de l’Ardèche, l’association Compost et Territoire a pour but de faciliter la transition énergétique en soutenant des projets de réduction des déchets, notamment de valorisation des bio-déchets par le compostage. L'association accompagne tous les acteurs : collectivités, gestionnaires d'établissements (scolaires, de santé, de restauration, etc), mais aussi habitants et collectifs d'habitants dans la mise en place de composteurs de pied d'immeuble. « Il y a beaucoup d’idées fausses sur les bio-déchets, souligne Audrey Morot, membre de l’association Compost et Territoire. Mais en travaillant sur la sensibilisation et l’information, petit à petit, le dialogue se noue et les résistances reculent. » A terme, l’association souhaite renforcer la dimension entrepreneuriale du projet : le compostage recèle un potentiel de création d’emplois qualifiés et non délocalisables sur le territoire.

compost_et_territoire.jpg

En Isère, l’association Au Potager Solidaire développe un jardin collectif et une épicerie solidaire. Grâce à la promotion d’une agriculture raisonnée et d’une dynamique de circuits courts, elle répond au besoin du « mieux manger » et œuvre aussi à la cohésion sociale sur la commune de Beaurepaire. « Notre initiative repose sur un principe fondamental, celui de la mixité sociale. Le mélange des publics est primordial pour que chacun puisse apprendre de l’autre. » explique Jacqueline Jolivet, présidente de l’association.

au_potager_solidaire.jpg

 

…pour une économie sociale et durable

Un partage des connaissances et des compétences qu’encourage plus globalement Annie Blanchard, référente environnement de la Fondation de France : « Plus le comportement des individus et des petites structures changera, plus les collectivités et les entreprises vont être amenées à changer. Ces projets modestes au départ ont un vrai effet d’exemplarité et d’entrainement ».