banniere_tissage_initiatives_crise.jpg

Centre-Est

Tissages d’initiatives : le programme évolue face à la crise

12/11/2020

« Tissages d’initiatives » ? Un programme déployé depuis 2016 en Nord-Isère, dans le cadre de la démarche « Dynamiques territoriales » initiée par la Fondation de France. Son principe : offrir un accompagnement sur-mesure pour des projets ou des idées d’intérêt général sur le territoire. Comment adapter ce programme au contexte de la crise actuelle ? Les réponses de Dominique Martin, référente du programme à la Fondation de France Centre-Est.

A l’issue de quatre ans d’expérience, quel bilan pour Tissages d’initiatives ?  

Au cours de ces 4 années, nous avons soutenu 26 idées et 38 projets en faveur de l’intérêt général sur le vaste territoire du Nord-Isère. Nous avons pu accompagner des associations existantes, mais aussi de nouvelles dynamiques citoyennes. 40 % des projets et idées que nous accompagnons œuvrent contre l’isolement des populations et 17 % souhaitent renforcer la cohésion du territoire. Elles sont portées par les habitants.

La démarche que nous avons lancée il y a maintenant plus de 4 ans est à la fois innovante et expérimentale. Elle nous a permis d’être au plus près des besoins du territoire, être à l’écoute d’idées émergeantes, les soutenir et les accompagner. Plusieurs se sont structurées pour devenir de véritables projets, comme le K-fé du lien à Charantonnay : né d’une impulsion d’un collectif d’habitants, c’est aujourd’hui un café associatif comportant plus d’une centaine de membres.

Comment percevez-vous l’impact de la crise de la COVID-19 sur ce territoire ?

La crise et le confinement ont mis en exergue les inégalités déjà présentes sur le territoire (matérielles, socio-économiques, précarité alimentaire et sanitaire, l’accès au numérique et réussite éducative…). Dès le début du confinement, nous sommes entrés en contact avec les porteurs d’idées et de projets que nous soutenons. Sur les 38 projets que nous soutenons, 20% d’entre eux sont portés par des associations bénévoles, qui ont dû parfois interrompre ou ralentir leurs activités : l’impact de la crise a été brutal sur le monde associatif.

Dans ce contexte, vous faites évoluer l’appel à projets Tissages d’initiatives…

Oui, car la crise de la COVID-19 et le confinement ont créé une situation de choc et de rupture. A l’écoute des acteurs de terrain pendant la crise, il nous est apparu comme une évidence de poursuivre notre engagement sur le territoire du Nord Isère pour accompagner les initiatives des habitants et des associations dans cette période de reconstruction. Nous avons décidé de développer notre appel à projets et à idées autour de deux axes, l’urgence et le long terme. Le premier vise à renforcer notre réponse aux différentes formes de vulnérabilités vécues sur le territoire : économique, sociale, sanitaire, énergétique… et ainsi à pallier les effets de la crise sur le territoire à court terme. Avec le second, la Fondation de France Centre-Est souhaite favoriser la transition vers des modèles plus justes et plus durables, en accompagnant les acteurs de terrain qui expérimentent d’autres formes de solidarité et de coopération. Enfin, afin de répondre de façon plus réactive aux besoins, nous avons décidé de traiter les dossiers que nous recevons au fil de l’eau, sans date de jury fixe, tout en nous engageant à apporter une réponse sous 6 à 8 semaines. En outre, nous nous sommes rapprochés de Grenoble Alpes Initiatives Active, association territoriale de France Active qui œuvre au développement du tissu économique et social local. Nous avons décidé d’organiser ensemble un évènement en 2021 pour fédérer les acteurs du territoire car nous sommes convaincus que ce sont eux qui détiennent les clés d’un développement durable du territoire.

Pour en savoir plus et répondre à l’appel à projets et à idées Tissages d’initiatives sur le Nord-Isère

photo_d_martin.jpg

Dominique Martin

Après s’être investie pendant plus de 30 année au sein d'associations œuvrant dans le champ du développement local, de l'inclusion sociale et professionnelle ainsi que dans la lutte contre les discriminations, Dominique Martin a décidé en 2016 de s’engager en tant que bénévole de la Fondation de France Centre-Est.

Aujourd’hui référente du programme Tissages D'Initiatives dans le Nord Isère, elle est également instructrice dans le cadre du programme Enfance et famille en difficultés.

Un territoire riche, complexe, en mutation

Parcouru par des grands axes autoroutiers, le Nord-Isère se situe entre les deux agglomérations de Lyon et Grenoble. Le manque de logement dans ces deux grandes villes pousse des nouveaux habitants à s’installer dans cette zone tampon. A la fois urbain, rurbain et rural : les équilibres socio-économiques du territoire sont bouleversés. Dans ce contexte, de nombreuses problématiques existent : la mobilité, l’accès à la culture… La question du lien social, quant à elle, est primordiale. Mais cette complexité est aussi source de richesse, avec une capacité de mobilisation des habitants pour s’emparer des problématiques et y répondre. 84 % des idées accompagnées par la Fondation de France sont portées par des habitants.