Fondations abritées

Théophile Legrand, l’histoire d’un grand patron d’industrie

C’est l’histoire du père de l’industrie lainière que Jean-Louis Chappat nous invite à partager. Une histoire riche, dense, qui fait redécouvrir un personnage d’exception qui fit briller le savoir-faire français dans le monde. Nous sommes au XIXe siècle. En 1825, Théophile Legrand fait l’acquisition de la première machine à vapeur à haute pression, un procédé inédit et à la pointe de l’innovation pour accroître les capacités de production de la filature. Un joyau du progrès technique, un mastodonte qui captiva alors tous les fourmisiens. C’est le début d’une aventure industrielle hors du commun qui fit de la ville de Fourmies la seconde capitale mondiale du textile.

Jean-Louis Chappat, directeur d’école primaire, natif de Fourmies, nous livre ici un colossal travail de recherche mené sur plusieurs années, pour faire revivre cette période historique dans la région du Nord. Il nous fait suivre l’épopée de ce grand capitaine d’industrie à travers les grands moments de l’histoire française, de la Restauration à l’avènement de la IIIème république.

La Fondation Théophile Legrand a soutenu la réalisation de ce livre qui contribue à entretenir la mémoire historique de la dynastie Legrand. Depuis sa création en 2015, cette fondation œuvre en faveur du développement économique, social et éducatif de la ville de Fourmies et sa région. Elle soutient notamment  la recherche dans le domaine textile, et attribue chaque année le Prix International Théophile Legrand de l’Innovation Textile, qui récompense des chercheurs dont les projets peuvent trouver des applications dans de nombreux domaines : prêt à porter, environnement, sport, aéronautique, mais aussi médical.

couverture_livre_theophile_legrand3.jpg

 

Théophile Legrand
Un pionnier de l’industrie lainière du Nord
Fourmies, XIXe siècle
Edition Tallandier
Date de parution : 8 novembre 2018

Vous serez aussi intéressé par