Bannière solidarité Antilles

Solidarité pour les Antilles

Solidarité Antilles :
l'action de la Fondation de France

A la suite de l’ouragan Irma qui a frappé Saint-Martin et Saint-Barthélemy le 6 septembre 2017, la Fondation de France a lancé un appel à la solidarité nationale pour les Antilles, rapidement relayé par les médias. De nombreux Français ont répondu à cet appel.
 

  • Grâce à vous, nous avons déjà collecté 14,7 millions d'euros et engagé 10 millions auprès de nos partenaires localement. Merci à tous nos donateurs pour leur générosité ! 

La détresse des populations reste encore aujourd'hui une réalité. Pour faciliter le retour à une vie quotidienne normale, la Fondation de France poursuit son action : aide sociale aux sinistrés, relance économique, reconstruction et actions éducatives et culturelles auprès des jeunes.

Autres modalités de dons

-  soit par chèque bancaire libellé à l’ordre de  Fondation de France - SOLIDARITE ANTILLES
à renvoyer à l'adresse :
Fondation de France - SOLIDARITE ANTILLES
40 avenue Hoche  - 75008 Paris

- soit par téléphone :
0 800 500 100 (numéro gratuit)

- soit par SMS :
envoyez Antilles10 au 92333 (don de 10€)

Karine Meaux, responsable Urgences à la Fondation de France, nous en dit plus sur les actions menées depuis un an aux Antilles :

Les axes d'intervention 

En post-urgence, l’aide aux sinistrés

La Fondation de France soutient des projets présentés par des associations et organisations non gouvernementales (ONG) françaises connues pour leur professionnalisme dans les interventions lors de situations de crise. Ces organismes doivent déjà avoir fait preuve de leur capacité à répondre aux besoins des populations dans des contextes d’urgence humanitaire ou de tensions sociales majeures, et avoir démontré leur efficacité à travers leur fonctionnement, leurs procédures, leurs compétences et leurs approches coordonnées avec l’ensemble des organismes intervenant sur le terrain.

Ces projets visent à soutenir et accompagner rapidement les populations sinistrées pour retrouver les moyens de vivre décemment, y compris pour les familles rapatriées en métropole ou en Guadeloupe :

  • Soutien psycho-social : accueillir les personnes, les aider à surmonter le traumatisme, proposer une prise en charge thérapeutique ; proposer des activités psycho-sociales, culturelles, sportives pour les enfants, les jeunes et leurs familles pour renforcer les liens sociaux entre les communautés.
  • Accompagnement juridique et social : conseiller les familles sinistrées pour recouvrer leurs droits à indemnisation (assurances) ou aux aides sociales.
  • Aide matérielle : retrouver un environnement sécurisant et respectueux de leur dignité ; mettre à l’abri ; fournir des conditions d’hygiène et sanitaires minimales, des matériels de première nécessité ; octroyer des aides financières aux plus vulnérables pour les besoins de première nécessité.

Dans la durée, la reconstruction

La Fondation de France soutient les projets d’associations locales ou les projets d’ONG françaises et européennes prioritairement menés en partenariat avec des associations locales.

Les projets présentés, d’une durée pouvant aller jusqu’à 36 ou 48 mois, visent à contribuer à la reconstruction des îles concernées et à aider les populations à reprendre une vie normale :

  • Aide aux personnes et aux familles vulnérables : répondre aux besoins des personnes les plus fragiles, les orienter vers une prise en charge de soins, les aider à surmonter leurs difficultés financières, les accompagner dans leurs démarches.
  • Relance économique : aider les petites entreprises ayant perdu leurs moyens de production à redémarrer une activité (restauration, commerce, reconstruction...), et favoriser l’accès à la formation professionnelle de jeunes et nouveaux chômeurs.
  • Habitat : mettre en place les meilleures solutions afin de reconstruire de manière durable, après la décision des autorités locales sur les règles pour la reconstruction.
  • Soutien aux activités éducatives : permettre aux enfants et aux jeunes d’étudier dans des conditions plus favorables, et de bénéficier d’activités ludiques.

Sauf cas particuliers de financements dédiés, les infrastructures publiques (routes, installations portuaires, hôpitaux, etc.) et les coûts de fonctionnement d’établissements publics ne sont pas éligibles.

Une équipe dédiée au Programme Solidarité Antilles

Pour identifier les acteurs implantés localement les plus pertinents et les soutenir dans la mise en place de leurs actions, une équipe projet est à l’œuvre quotidiennement : deux responsables, spécialistes respectivement de l’aide aux victimes et des urgences, et un chargé de mission qui a passé les 6 premiers mois après la catastrophe à Saint-Martin en appui aux partenaires locaux. L’équipe bénéficie de la supervision d’un expert transversal sur les questions internationales, ainsi que d’une contribution active de tous les services : relations avec les donateurs, communication, finances… 

Notre action en images