banniere_antilles2018.jpg

Solidarité nationale pour les Antilles : 6 mois après

05/03/2018

Alors que les premières prévisions des experts annoncent une saison cyclonique 2018 chargée, les stigmates des ouragans Irma et Maria demeurent importants sur les îles antillaises. Et la détresse des populations reste une réalité 6 mois après leur passage : certaines personnes ont tout perdu – leur logement, leur emploi – et ont encore besoin d’être soutenues. L’action de la Fondation de France s’inscrit dans la durée et s’adapte en continu à l’évolution de la situation sur place. Objectifs : identifier les difficultés nouvelles des habitants, notamment les personnes les plus vulnérables, leur apporter des réponses concrètes et efficaces. Sur les 14 millions d’euros collectés grâce à la générosité des Français, 5,7 millions d’euros ont déjà été engagés pour les aides aux sinistrés, la relance économique, la réparation des maisons et le soutien aux activités éducatives pour les jeunes.

« Les ouragans Irma et Maria n’ont rien épargné. Et ces dommages ne sont pas uniquement matériels. Pour un retour à une vie quotidienne normale, le chemin à parcourir est encore long. C’est grâce aux donateurs que la Fondation de France peut agir dans la durée, en appui des associations sur le terrain. Je tiens une nouvelle fois à les remercier et à leur garantir que nous utilisons les dons collectés avec exigence et rigueur. Notre volonté est de mener une action efficace et pertinente auprès des habitants, en priorité les plus fragiles », précise Axelle Davezac, directrice générale de la Fondation de France, de retour de mission à Saint-Martin.

La Fondation de France se mobilise à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy, ainsi que sur les autres îles antillaises durement touchées par les ouragans : la Dominique, Haïti et Cuba, selon les projets qui lui sont soumis. Complémentaire de l’action des collectivités locales, de l’Etat et des acteurs de l’urgence, son intervention s’organise autour de 4 axes :

  • les aides aux sinistrés (1,5 million d’euros) ;
  • la relance économique (2,5 millions d’euros) ;
  • la réhabilitation des maisons (1,5 million d’euros) ;
  • le soutien aux activités éducatives pour les jeunes (0,16 million d’euros).

Depuis le lancement de Solidarité Antilles, dès le lendemain de l’ouragan Irma, la Fondation de France a soutenu 37 projets pour 5,66 millions d’euros, au bénéfice de 3 000 personnes. Une action qui va se poursuivre dans le temps.

Aides aux sinistrés : répondre aux besoins de première nécessité et les soutenir psychologiquement

Très rapidement après Irma, la Fondation de France s’est mobilisée pour l’aide aux sinistrés à Saint-Martin, ainsi qu’aux rapatriés en Guadeloupe et en métropole. Avec France Victimes, et l’association saint-martinoise Trait d’Union qui fait partie de ce réseau, les sinistrés bénéficient d’un soutien psychologique, d’un conseil juridique et d’un accompagnement social. Plus globalement, la filière de soins dédiée au psycho-traumatisme à la suite de catastrophes naturelles nécessite d’être renforcée. Un nouveau projet de partenariat expérimental entre les professionnels de la santé mentale à Saint-Martin, à Saint-Barthélemy et en métropole, est donc développé.

L’aide apportée est également alimentaire et matérielle. A Saint-Martin, la Fondation de France soutient la cantine solidaire des Explorateurs, qui distribue chaque jour entre 35 et 50 repas, et le programme « Ecureuil » mené en partenariat avec la Croix-Rouge française, qui fournit à 1 000 ménages des bons d’achats pour l’alimentation, les produits d’hygiène… Un fonds de secours d’urgence géré par Trait d’Union permet à une centaine de familles de cette même île d’acheter des équipements ou du mobilier, tandis que Le Manteau de Saint-Martin renforce sa capacité d’hébergement et d’accueil de jour pour les personnes en situation de précarité et de détresse, en particulier les femmes.

Afin de faciliter la mission des acteurs de l’aide et de permettre aux populations (Saint-Martin et la Dominique) de rester en contact avec leurs familles, Télécoms sans frontières a remis en place des connexions internet et téléphoniques.

Relance économique : donner aux habitants et aux entreprises les moyens de se relever

Les ouragans ont eu de fortes conséquences sur les économies locales. La Fondation de France a décidé de concentrer son action sur les petites entreprises fortement fragilisées par ces ouragans. Des aides gérées par Initiative Saint-Martin Active ont ainsi été versées à près de 200 commerces, artisans et entreprises du bâtiment. Le redémarrage économique consiste aussi à favoriser la poursuite du cursus professionnel de jeunes accompagnés par le centre de formation du Greta.

Les activités de pêche et d’agriculture étant particulièrement importantes aux Antilles, la Fondation de France a soutenu plusieurs projets dans ce domaine : remplacement du matériel des marins-pêcheurs de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, réhabilitation des moyens de production agricole à Cuba, Haïti et la Dominique.

Réhabilitation des maisons : de la mise hors d’eau à la réparation

Les habitations privées ont subi d'importants dommages. Préalablement à la réparation, la Fondation de France a financé le bâchage des maisons de plusieurs dizaines de familles, grâce à l'action des pompiers du Groupe Secours Catastrophe Français (GSCF). Les architectes spécialistes de la reconstruction post-catastrophe de l’association Architecture et Développement ont mené, en amont, un état des lieux des dégâts et formulé des préconisations pour rendre les logements moins vulnérables aux ouragans. Les Compagnons Bâtisseurs accompagnent une vingtaine de foyers les plus fragiles pour les réparations et s’apprêtent à former des centaines d‘habitants aux techniques d’autoréparation durable. Cette réhabilitation s’organise en étroite collaboration avec Electriciens sans frontières et la Croix Rouge française : la Fondation de France soutient la remise en état des installations électriques domestiques et l’installation de lampadaires solaires sur la voie publique, ainsi que la distribution de bons d’achats pour des outils et matériaux à 400 familles dans le cadre du projet « Castor ». Elle valorise également le projet de bus de l’association Tilt qui se rendra prochainement dans les quartiers de Saint-Martin pour accompagner les habitants dans leurs travaux de rénovation.

Actions éducatives : mobiliser et redonner espoir aux jeunes

La Fondation de France facilite le remplacement du matériel d’apprentissage de la lecture dans les écoles primaires de Saint-Martin situées en réseaux d'éducation prioritaire. Elle soutient, par ailleurs, l’association Cobraced pour des activités périscolaires de 90 enfants (soutien scolaire, activités artistiques…). Et avec l’association Madtowz Family, un projet de Street Art et d’embellissement de Sandy Ground, tout comme la reprise de la publication du magazine SXM Friendly Magazine, mobilisent les jeunes du quartier.

 

Des efforts majeurs qui vont se poursuivre, en particulier sur la réparation des logements avant la nouvelle période cyclonique, ainsi que sur l’appui renforcé auprès des écoles et des associations locales !

Télécharger le communiqué de presse

A télécharger

Le communiqué de presse

A télécharger

Le bilan à 6 mois

Vous serez aussi intéressé par