beyrouth-urgence-liban-home.jpg

Solidarité Liban : La générosité des Français au rendez-vous

Suite à la double explosion qui a dévasté le port et une partie de la ville le 4 août dernier, faisant 188 morts, 6500 blessés et 300 000 sans-abris, la Fondation de France a lancé un appel à la générosité pour venir en aide aux habitants de Beyrouth. Un mois après la catastrophe, 22 000 donateurs ont répondu à l’appel et plus de deux millions d’euros ont été collectés.

« Encore une fois, les Français ont répondu présent, témoignant d’une formidable solidarité avec le peuple libanais. Depuis le 5 août, la Fondation de France est mobilisée aux côtés des acteurs de la société civile libanaise, pour identifier les besoins prioritaires et mener les premières actions », a déclaré Axelle Davezac, directrice générale de la Fondation de France.

Les fonds collectés, dont une partie est déjà engagée sur des actions de premières urgences, permettront :

  • d’apporter une aide sociale et psycho-sociale aux habitants les plus touchés,
  • de soutenir la relance de l’activité économique, notamment en venant en aide aux petits commerçants et aux moyennes et petites entreprises,
  • d’aider à la réhabilitation de l’habitat individuel ou collectif.

La Fondation de France agissait déjà au Liban via son programme Solidarité migrants. Un correspondant a été missionné immédiatement sur place pour prendre contact avec les relais locaux et organiser les premiers soutiens.

Dans un partenariat inédit, l’Agence française de développement (AFD) s’associe à la Fondation de France en doublant le montant des dons collectés pour cette opération (dans la limite d’1 million d’euros), pour soutenir dans la durée des associations françaises et libanaises engagées sur le terrain.

Parmi les premières actions mises en oeuvre :

Aide Sociale & accompagnement psychologique
Un programme d’aides d’urgence sous la forme de cartes bancaires donnant accès à des montants adaptés à la situation des familles vulnérables a été rapidement lancé dans 3 quartiers de la capitale libanaise (Bourj Hammoud, Zafir et Karantina) avec Première Urgence Internationale. Ce programme comprend également un accompagnement psychologique mené par une équipe spécialisée en partenariat avec l’organisation libanaise Amel. Une autre association libanaise, Embrace, reçoit et va à la rencontre des personnes souffrant de troubles psychologiques dans les quartiers impactés de Beyrouth.

Réhabilitation
La Fondation de France a décidé de soutenir l’association Libami Cholet, pour remettre en état les logements de 500 familles dans le quartier défavorisé de Nabaa, et reconstruire le local de l’association Libami Liban.
Avec l’association ASSABIL, trois bibliothèques publiques dans les quartiers de Bachoura et Geitawi seront réhabilitées. Ces bibliothèques sont des lieux de rencontres éducatives et culturelles où se réunissent toutes les communautés locales.

Relance économique
Un programme de soutien et d’accompagnement pour des petites entreprises et commerçants beyrouthins a aussi été mis sur pied par l’association libanaise Al Majmoua. Un soutien financier sera également fourni par l’association libanaise Jibal à une trentaine de commerces touristiques pour les aider à réhabiliter leurs locaux et relancer rapidement leur activité.

La Fondation de France présente au Liban depuis 2016, assurera un suivi tant de la gestion financière que de la réalisation des projets financés. Au terme de cette opération, une évaluation et un bilan de l’utilisation des fonds collectés feront l’objet d’une communication spécifique et seront publiés sur notre site internet.

> Plus d'informations

Contacts presse :
Fondation de France – Bertin Leblanc – bertin.leblanc@fdf.org / 01.44.21.87.47

Télécharger le communiqué de presse