banniere-matthew-1an.jpg

Urgences

Solidarité Haïti : l an après l'ouragan Matthew

A la suite de l’ouragan Matthew qui a frappé Haïti le 4 octobre 2016, la Fondation de France a lancé un appel à la générosité. Objectifs : aider les populations touchées à reprendre leur vie notamment à travers la relance agricole, la relance de la production animale, la réparation des écoles et de l’habitat. Grâce à la générosité des Français et de plusieurs fondations abritées, La Fondation de France a recueilli 1,2 millions d’euros dont 950 000 euros ont été redistribués. Après un an, le bilan est de 7 projets de relance et de reconstruction mis en œuvre, apportant une aide à près de 40 000 haïtiens.

En situation d’urgence, la Fondation de France agit de façon différente et complémentaire des autres ONG. Elle s’appuie sur des acteurs locaux pour déterminer les priorités d’actions, les solutions les plus adaptées et les modalités de réalisation les plus efficaces, selon les besoins des habitants et les spécificités du pays.

Dès les premières semaines après l’ouragan du 4 octobre 2016, la Fondation de France a apporté des aides aux populations rurales de la Grand’Anse, du Sud et des Nippes : Achats de matériel et de kits de semences, distribution de chèvres et formation à l’élevage, soutien au déblaiement,  réhabilitation des écoles et des maisons

Merci aux donateurs

La Fondation de France remercie chaleureusement tous ses donateurs et partenaires

  • Les donateurs privés, les collectivités locales et les entreprises donatrices ;
  • Les fondations sous l’égide de la Fondation de France : Fondation Mustela, Fondation JM Bruneau, Fondation Louis Justin Besancon, Fondation La Famille, Fondation Daniel et Nina carasso, Fondation Aleth et Pierre Richard, Fondation Daniel et Martine Raze
  • Les  associations soutenues et aux bénévoles.
thumbnails/image/haiti-home.jpg

Rappel de la situation

Alors qu’Haïti se relevait difficilement du séisme de 2010, l’île a été frappée le 4 octobre 2016 par l’ouragan Matthew, le plus dévastateur enregistré dans l’île depuis plus de 50 ans.  Dans les départements du Sud, des Nippes et de Grande-Anse plus de 500 personnes sont mortes et 80 % des habitations ont été endommagées. Les villes côtières ont été particulièrement touchées, les plantations et élevages décimés. Plus de 2 millions de personnes ont été affectées par l’ouragan. (source : Nations-Unies)

Une action locale et centrée sur le milieu rural

La Fondation de France s’est engagée auprès des associations et des coopératives haïtiennes pour soutenir des projets sur une année. Sa priorité est la relance des activités à travers trois axes :

  • la relance agricole et de l’élevage caprin pour redonner aux populations des sources de revenus variées et durables ;
  • la formation notamment à travers des ateliers de formation-action en vue de renforcer la résilience des populations sinistrées ;
  • la réhabilitation du bâti, notamment des écoles en améliorant leur qualité et leur sécurité.

L’effort s’est particulièrement concentré sur les zones les plus dévastées et difficiles d’accès.

Relance agricole et reconstruction

La relance agricole s’est déployée à travers un soutien à 8 coopératives paysannes et associations locales situées dans les départements du Sud, des Nippes et de la Grand’Anse.

Elle a concerné notamment la distribution de semences maraîchères, la régénération et le déblayage de parcelles de cacaoyer et caféier (124 ha), la création de pépinières, ainsi que la réhabilitation et le greffage de plus de 7000 manguiers. En outre, l’érosion grâce au traitement de 50 ha de terres des versants a été contenue et 12,3 km de ravines ont été sécurisées. Au total, ces actions ont bénéficié à 2400 familles.

L’aide apportée a également soutenu plusieurs projets de formations :

  • Formation à l’élevage destiné à 120 femmes,
  • Formation au greffage pour 15 agriculteurs,
  • Formation de 12 charpentiers,
  • Mise en place d’un chantier-école,
  • Formation à la maçonnerie.

La reconstruction et la réhabilitation des bâtiments a concerné les toitures de 231 maisons et 4 ateliers de transformation de fruits.

22 écoles situées à Maniche, Torbeck, Camp Perrin, aux Cayes (Sud) et à Digot (Grand’Anse), ont été reconstruites ou réhabilitées et ont permis à 5789 enfants de reprendre le cours de leur vie.

Enfin, dans un souci de diffusion de bonnes pratiques de construction, un documentaire ainsi que des capsules vidéos ont été réalisés et sont disponibles pour les écoles professionnelles et pour diffusion à la télévision haïtienne.

    Après un an, 7 projets ont été soutenus à hauteur de 950 000 euros. Une action qui a bénéficié à 40 000 haïtiens.