Sarah Chauleur aux rencontres Internationales des Philanthropes 2014.

Portrait de philanthrope

Sarah Chauleur

Philanthrope en famille

Dans la famille Lescure il y a plusieurs mythes fondateurs : la cocotte-minute Seb inventée par le grand-père, le jardin familial parfois traversé de vagabonds habitués à l’inépuisable charité chrétienne de la maisonnée, l’engagement de Patrick, l’oncle qui est le premier à avoir créé une importante fondation appelée à dessein « Un monde par tous ».

Sarah, l’un des 45 petits-enfants de cette dynastie, aujourd’hui mère de famille de 42 ans, a puisé à toutes ces sources. Jeune, elle a – comme par hasard - démarré un doctorat sur le don puis s’est naturellement retrouvée bénévole auprès de personnes défavorisées.
Aujourd’hui, salariée de la holding familiale Fédéractive et nouvellement administratrice du Groupe Seb, elle travaille avec ses cousins sur le sens de leur actionnariat pour accompagner Seb sur le long terme et l’encourager dans sa démarche de développement durable.
Enfin, geste dont elle très fière, en 2007, elle a créé avec trois membres de sa famille la Fondation Première Pierre.

Celle-ci reverse entre 130 et 200 000 € chaque année à des projets associatifs redonnant aux exclus le droit d’exister dans notre société et favorisant les liens entre les gens. « Ce n’est pas parce qu’on a de l’argent qu’il faut se couper du monde » dit-elle, « je veux que mes enfants soient dans la vraie vie, qu’ils retiennent de moi qu’ils ne sont pas tout seuls sur cette terre ».