Un homme dans un atelier de Qi-Gong de l'association Aurore.

Vulnérabilité & précarité

Santé mentale et santé physique : un lien vital

 

Les 27èmes Semaines d’Information sur la Santé Mentale se tiennent du 14 au 27 mars 2016. Le thème retenu cette année est : "Santé mentale et santé physique : un lien vital"
Plus de 1000 événements sont organisés partout en France par des associations, des mairies, des structures de soins ou médico-sociales,…

A travers son programme « Maladies Psychiques et vie sociale », la Fondation de France encourage des initiatives qui encouragent l'activité physique des personnes souffrant de maladies,  leur permettant ainsi une meilleure intégration dans la société.

Des exemples d'initiatives soutenues par la Fondation de France 

La campagne d’affichage d’information du grand public, "Et alors !" est diffusée en France afin de lutter contre la stigmatisation des personnes en situation de handicap psychique. Parallèlement, elle vise également à combattre la dramatisation de la maladie par les malades eux-mêmes, qui ont tendance à s’isoler et à refuser les soins, perçus comme stigmatisant. Cette campagne, portée par l'association Les Couleurs de l'Acccompagnement, a été initialement soutenue par la Fondation de France en région Rhône-Alpes. Elle a essaimé depuis dans d’autres villes, toujours grâce à notre financement, notamment à Paris avec le relais du Club-House. 

L’association An Avel Vor à Brest propose à des patients souffrant de troubles psychiatriques des cours de navigation en voile légère et en kayak de mer , le but étant de les emmener une fois par an faire une régate d’une semaine pour laquelle les patients exploitent au maximum leur autonomie.Ces ateliers permettent aux participants de renforcer leur confiance en eux et de favoriser leur insertion sociale.Thierry Cribier, infirmier DE, fait partie des infirmiers à l’initiative du projet:“ Nous souhaitions insérer les patients dans la cité avec un aspect valorisant à Brest, le nautisme. C'est un  bon outil d’évaluation pour voir où en sont les patients, leur capacité à se concentrer, à tenir dans la durée , etc.”

 

Vous serez aussi intéressé par