reveilclimat.jpg

Santé et environnement

Santé et climat : une relation capitale

20/04/2021

Le 8 avril dernier s’est tenu le troisième « Réveil Climat », un webinaire organisé chaque mois par la Coalition Française des Fondations pour le Climat (CFFC). Au programme de ce dernier rendez-vous : l’impact des évolutions climatiques sur la santé.

Lancée en novembre 2020 par le Centre Français des Fondations, la CFFC, dont la Fondation de France fait partie, a pour objectif de mobiliser les acteurs du monde philanthropique sur la question des enjeux climatiques. Pour nourrir sa réflexion et celle de ses partenaires, la coalition a réuni plus d’une soixantaine de participants lors de son webinaire animé par Sandrine Maisano autour du thème : santé et climat.

Alors que la pandémie de Covid-19 met à mal la planète entière, interroger la relation entre environnement et sécurité sanitaire apparaissait plus que pertinent. Car comment ne pas voir dans la crise sanitaire actuelle le stigmate du dérèglement environnemental provoqué notamment par les activités humaines ?

Mieux comprendre l’impact de l’environnement sur l’homme

Pour mieux comprendre les risques encourus par les populations du fait de leurs conditions de vie, la recherche est essentielle. C’est d’ailleurs cet axe qui fonde la démarche du programme Santé Publique Environnement de la Fondation de France. Fanny Ledonné, responsable du programme est intervenue pour rappeler toute l’importance de soutenir des projets de recherches ciblés, en prise avec la réalité des territoires. Parmi les projets soutenus : Climathes à Grenoble qui étudie l’impact du changement de température sur la santé natale et périnatale, ou à Besançon où une équipe de chercheurs mesurent les effets de l’usage de pesticides dans l’agriculture sur les cancers de l’enfant.

Développer une approche globale de la santé

Face au lien inhérent entre environnement et risque sanitaire, il s’avère plus que jamais nécessaire de développer « une approche systémique de la santé », comme le prône Marie-Stéphane Maradeix, membre du comité de pilotage de la Coalition et représentante de la Fondation Daniel et Nina Carasso. Cette dimension globale de la santé, qui prend en compte la santé des hommes, celle des animaux mais aussi l’état de l’environnement apparaît aujourd’hui comme la réponse adaptée aux problématiques sanitaires actuelles.

Rappelant que 75% des maladies émergentes chez l’homme sont des maladies vectorielles provenant de l’animal, Thierry Lefrançois du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRA) a lui aussi insister sur la pertinence de mieux cerner les interconnexions pathogènes entre les hommes, la faune et la flore, notamment à l’échelle d’un territoire, pour pouvoir à terme construire des socio-écosystèmes capables de freiner l’apparition de maladies.

Philanthropes et chercheurs : tous mobilisés !

Ce concept de santé globale, attentive à la santé humaine autant qu’à celle de la biodiversité et à l’environnement dans son ensemble (naturel, géographique, économique et social) est au cœur de la toute nouvelle fondation internationale Une Santé durable pour tous (One Sustainable Health). Cette initiative, née de la crise du Covid, réunit des spécialistes de tous les domaines et des philanthropes. Représentée par son secrétaire général Benoît Miribel, qui est aussi le président du Centre Français des Fondations, elle a pour but de produire d’ici 2022 des recommandations pour développer à l’échelle européenne une approche holistique de la santé humaine. Des groupes de travail internationaux sont d’ores et déjà prévus.