Des feuilles d'arbres laissent passer le soleil

Portrait de philanthrope

Romain Ferrari

Philanthrope les pieds sur terre

Après un début de carrière au long cours sur les mers, Romain Ferrari a rejoint l'entreprise familiale, Ferrari SA, à l'âge de 35 ans. Avec son frère, il déploie cette entreprise de textiles techniques et devient un entrepreneur atypique, à l'écoute des détracteurs du monde économique : « ils ont forcément des choses intéressantes à nous dire ». Il se rapproche ainsi des milieux écologistes et choisit d'engager Serge Ferrari SA dans une démarche de développement durable.

Là, il fait le constat d'une injustice majeure : les produits écologiquement responsables, bien que représentant une économie globale pour la société (moins de déchets, moins de pollution...), sont souvent plus chers que les autres. Les consommateurs n'y ont pas tous accès et les entrepreneurs de bonne volonté sont défavorisés. 

En 2011, il crée une fondation de recherche sur ses fonds personnels : la Fondation 2019. L'un de ses objectifs : proposer un modèle de TVA indexée sur le coût des externalités (que la collectivité doit assumer financièrement : coûts de santé, de restauration, etc.) afin de réduire pour les consommateurs le prix des biens et services écologiques.

« En 2019, 5O ans après le premier pas de l'Homme sur la Lune, je voudrais avoir aidé nos contemporains à remettre les pieds sur la Terre », dit-il.

Vous serez aussi intéressé par