Une femme parle au micro lors d'une conférence de la Fondation de France.

Philanthropie

Rencontre régionale des philanthropes à Bordeaux

Visages de la philanthropie dans le Sud-Ouest : la force de l’engagement

Plus de 220 personnes se sont réunies, pour la Rencontre des Philanthropes au Grand Théâtre de Bordeaux, le jeudi 28 avril 2016.
Organisée par la Fondation de France Sud-Ouest, cette manifestation a donné la parole à ceux qui ont décidé de consacrer une partie de leur argent, de leur temps et de leur énergie  au devenir de l’autre, de la société.

 

 
Pascale Rousseau-Dewambrechies, Présidente du comité Bordeaux Atlantique de la Fondation de France Sud-Ouest, a souligné dans son discours d’introduction l’importance de la générosité privée et le rôle essentiel de la Fondation de France à l’échelle d’un territoire pour transformer le don en actions dans tous les domaines de l’intérêt général.
 
Laurence de Nervaux, responsable de l’Observatoire de la Fondation de France et animatrice de la soirée, a présenté en avant-première les résultats de l’étude sur la philanthropie dans les territoires.  Il en ressort que l’Aquitaine fait partie des 5 régions les plus généreuses de France. Les Pyrénées Atlantiques étant au-dessus de la moyenne nationale en pourcentage de foyers donateurs et de montant du don.
 
L’environnement était mis à l’honneur lors de cette soirée. Cette thématique encore minoritaire en France dans le mécénat privé, monte nettement en puissance depuis 2 ou 3 ans. La Fondation de France est d’ailleurs le premier bailleur privé dans ce domaine, sur le territoire national.
 
Jacqueline Délia Brémond, grand témoin de la rencontre, a créé en 2004 avec son époux, président fondateur de Pierre et Vacances Centers Parcs, la fondation familiale Ensemble. Cette fondation agit pour l’innovation dans les pays en développement, par la promotion de modèles agricoles et halieutiques durables, la conservation de la biodiversité, ainsi que le recours aux énergies renouvelables et aux éco-matériaux. A ce jour, la Fondation Ensemble a redistribué plus de 22 millions d’euros.
 

Catherine Marquot, après une vie professionnelle au service de l’environnement, a choisi de consacrer son patrimoine à la défense des arbres vivants. Pour œuvrer à cette cause essentielle à la protection de la biodiversité et des paysages, elle crée la fondation « Toi l’Arbre », sous l’égide de la Fondation de France. A travers les projets qu’elle soutient, elle encourage, entre autres, le développement des connaissances et des pratiques de l’agroforesterie.

Le Groupe Cassous, composé de 33 sociétés commerciales, est spécialisé dans les métiers des Travaux publics. Vice-présidente du groupe, Valérie Cassous a insufflé et supervisé en 2008 la création de la fondation Cassous. Elle soutient des associations locales agissant pour l’insertion professionnelle des personnes vulnérables, la protection de l’environnement et l’action humanitaire. Valérie Cassous  insiste l’importance de l’implication des salariés au sein des actions philanthropiques du groupe.
 
Créateur du groupe Léa Nature en 1993, Charles Kloboukoff consacre son énergie à la régénération de la biodiversité, à La Rochelle et au-delà. Créée en 2011 sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Léa Nature / Jardin BiO prolonge cette volonté de souligner le lien essentiel entre santé de l’environnement et santé humaine. Charles Kloboukoff est également président du 1% for the Planet France.
 
Si leur parcours sont différents, on voit combien leurs convictions, leurs exigences se rejoignent. Comme le dit Jacqueline Délia Brémond « il ne suffit pas de faire du bien, il faut être professionnel ». Il ne suffit pas d’agir, il faut faire le constat de l’efficacité, de l’impact du don.

Car la philanthropie n’est pas qu’une affaire d’argent, loin de là, mais est avant tout un engagement ! Philippe Lagayette, Président de la Fondation de France, l'a  rappelé dans sa conclusion : « La tâche est encore vaste, mais les idées, les compétences et les énergies ne manquent pas, pour œuvrer toujours plus efficacement au service de l’intérêt général et du progrès social ».